The Top Secret

Note: 1.5/5
(1.5/5 pour 2 avis)

Dans The Top Secret, Reiko Shimizu s’adonne une nouvelle fois à son exercice préféré : le thriller. Dans un univers que n’aurait pas renié Philip K. Dick et son Minority Report, l’auteur nous emmène dans le quotidien d’une brigade spécialisée dans l’analyse de la mémoire des défunts.


Hakusensha Shojo Tonkam

Dans un univers que n’aurait pas renié Philip K. Dick et son Minority Report, l’auteur nous emmène dans le quotidien d’une brigade spécialisée dans l’analyse de la mémoire des défunts. L’exploit technique s’efface très vite face aux questions philosophiques que soulève le principe : peut-on tout dévoiler de la vie privée d’une personne sous prétexte de résoudre une enquête ? Avec son style inimitable et sa maîtrise de la mise en scène, Reiko Shimizu nous livre un récit tour à tour intimiste et voyeuriste, tendre et violent, révélant les contradictions de l’âme humaine !

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Mai 2008
Statut histoire Série terminée 12 tomes parus
Couverture de la série The Top Secret
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

29/10/2009 | Erik
Modifier


Par Spooky
Note: 2/5
L'avatar du posteur Spooky

Je suis assez dubitatif quant à la logique de tout ça. L'auteur s'affranchit d'ailleurs de tout questionnement en ce sens en plaçant sa série dans les années 2050-2060. Mais chose curieuse, les ordinateurs de ce futur semblent fonctionner avec des disquettes O__ô. Ceci mis à part, je n'ai pas trouvé ça d'un dynamisme à tomber. Les histoires sont assez poussives, même si ça s'améliore dans le second tome, mais poussivement. Comme le dit Erik, les personnages semblent tous avoir 15 ans et ne pas avoir de poils, et c'est assez horripilant. Le dessin de Reiko Shimizu est dans une veine shôjô assez répandue, mais sans génie. Ma note n'est pas la plus petite car ce n'est pas catastrophique, mais de peu. Bof bof bof.

09/08/2010 (modifier)
Par Erik
Note: 1/5
L'avatar du posteur Erik

Une nouvelle technique révolutionne la police scientifique dans les années 2050. Elle permet de visionner ce que les personnes mortes ont vu les dernières années de leur vie ! Cela tombe bien car le président des Etats-Unis vient de mourir dans des conditions mystérieuses. Un expert en lecture labiale (lire sur les lèvres) s'associe à la police pour tenter de percer cette mystérieuse mort. On enchaîne avec un second chapitre où il y a 17 suicides simultanés de jeunes gars au moment même du mariage du couple princier nippon de la cour impériale. Là encore, une unité spéciale est chargée de découvrir le lien grâce à cette nouvelle technique. Oui, on imagine des suicides en cascade à la seule vue télévisuelle d'un mariage entre le prince Charles et Lady Di. Inutile de vous indiquer que les spécialistes ont des têtes de lycéens à la Di Caprio et que cette bd tire un peu du même procédé qui avait fait la réussite de Death Note. On invite quelque chose de totalement improbable. On se pose même des questions éthiques du genre "et si après votre mort, vos souvenirs n'avaient de secret pour personne ?". Ouais, cela donne un genre vachement intello sous des airs de thriller à mi-chemin entre la science-fiction et le roman policier. C'est franchement pathétique mais cela se laisse lire si on accepte deux neurones en moins. Le comble pour un manga s'appuyant sur les capacités du cerveau que l'homme n'arrive pas à contrôler totalement de son vivant.

29/10/2009 (modifier)