Le Dernier des Templiers (The Mice Templar)

Note: 2/5
(2/5 pour 2 avis)

Karic rêve de devenir un jour Templier, ces légendaires chevaliers qui maintenaient jadis l'ordre du monde. Lorsqu'une armée de rats attaque et asservit son village, il puise en lui le courage de s'élever contre l'oppression et d'accomplir son destin. Épaulé par un vieux guerrier solitaire, Karic entame un extraordinaire voyage.


Animalier Image Comics Les Rongeurs

Karic rêve de devenir un jour Templier, ces légendaires chevaliers qui maintenaient jadis l'ordre du monde. Lorsqu'une armée de rats attaque et asservit son village, il puise en lui le courage de s'élever contre l'oppression et d'accomplir son destin. Épaulé par un vieux guerrier solitaire, Karic entame un extraordinaire voyage.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 15 Octobre 2009
Statut histoire Série abandonnée (abandon éditeur) 1 tome paru
Couverture de la série Le Dernier des Templiers
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

25/10/2009 | Miranda
Modifier


Par scuineld
Note: 2/5

Dans l'ensemble, je suis assez d'accord avec l'avis de Miranda. D'abord, rien ne ressemble plus à une souris qu'une autre souris. C'est adage bien connu (hem) se vérifie pleinement dans cette BD : à part via la taille des oreilles, les vêtements et la couleur du pelage, elles se ressemblent toutes. Ce qui ne facilite pas la lecture... Ensuite, le dessin en lui même n'est pas de celui que j'apprécie : assez brouillon (pas dans le sens négatif), par moment, des décors plus ou moins bien faits, des couleurs qui me laissent indifférent, ... Donc, encore un point négatif. Reste le scénar. Et bien, pas de chance. J'ai eu l'impression d'avoir lu cette histoire des dizaines de fois et d'avoir vu cette aventure au cinéma un nombre incalculable de fois. Eh oui, cette histoire est d'un banal que "plus banal, tu meurs".... Pour ne pas trop en dévoiler, sachez simplement que les différentes étapes d'une histoire de ce type sont scrupuleusement respectées, chapitre par chapitre. J'ai beau être bon public, ici, il faut le reconnaitre, c'est trop... Bref, une histoire banale de chez banale, des dessins qui ne me plaisent pas et des souris trop ... souris. Je passe mon chemin, malgré le prix attrayant et les bonus de fin de volume...

25/10/2009 (modifier)
Par Miranda
Note: 2/5
L'avatar du posteur Miranda

Ce comics a attiré mon attention à cause de sa couverture, où un gros rongeur tenant une épée m'a tout de suite intriguée. De plus, la préface de Bill et Mark Willingham auteurs de Fables ne pouvait être qu'une promesse d'excellence, malheureusement la déception a été à la mesure de mes espoirs. J'ai eu plusieurs phases d'intéressement à l'histoire. Tout d'abord les débuts, un peu lents et un poil difficiles, car tous les personnages sont des souris et sur les toutes premières pages j'ai eu quelques difficultés à les reconnaître. Cela dit les auteurs ont eu la bonne idée de les nommer souvent, ce qui a été d'une grande aide pour apprendre à les différencier plus vite. Suite à cela, je suis entrée agréablement dans les aventures de ce petit peuple de rongeurs assez attachant, malgré des scènes de batailles un peu trop longues. Puis tout doucement mon intérêt s'est émoussé et arrivée au trois-quarts il a périclité de façon vertigineuse, j'attendais de la nouveauté pendant toute ma lecture, mais elle n'est jamais arrivée ; est donc arrivé un moment de grande lassitude, d'autant que l'histoire est très bavarde et tire en longueur. Les aventures racontées sont banales et déjà-vues, d'ailleurs je ne trouve pas que les templiers, une des sources d'inspiration, soient vraiment bien exploités, j'ai plutôt ressenti leur emploi comme un faire valoir pour créer une "autre" histoire. Pour le reste il y a beaucoup de pompage dans la mythologie et d'autres récits, comme l'enseignement du maître à son disciple, l'élu sauveur du peuple, l'asservissement des populations, la magie qui arrive à point nommé, etc. le tout de manière très manichéenne. Ce qui est le plus surprenant c'est qu'en fin d'ouvrage on trouve toutes ces sources d'inspiration, ce que les auteurs ont apporté de nouveau ? Pas grand chose, presque rien. Cette histoire mâtinée de fantastique s'est révélée divinatoire dans le physique même de son support, puisqu'à 6 pages de la fin, deux d'entre elles étaient restée solidaires, comme une prédiction qui m'inciterait à arrêter là ma lecture. C'est bien dommage car j'adore les histoires animalières et à fortiori lorsque ce sont des rongeurs, d'autant que le dessin est assez joli, le trait est fin et les couleurs bien adaptées. Je pense que ceux qui ont aimé Légendes de la Garde apprécieront cette série, qui est dans le même esprit. Ce n'est pas mauvais, c'est juste banal.

25/10/2009 (modifier)