300 millions d'amis

Note: 2.67/5
(2.67/5 pour 3 avis)

"J'ai 300 millions d'amis!", c'est le cri de guerre d'un membre de FaceBook, le réseau communautaire le plus important de la planète. FaceBook, c'est une source de gags inépuisables : ses membres ne se gênent pas pour divulguer à toute la planète leur statut du moment ("À la sieste", "Vivement Dimanche", "En panne de relations"...).


Frédéric Jannin Geeks

"J'ai 300 millions d'amis!", c'est le cri de guerre d'un membre de FaceBook, le réseau communautaire le plus important de la planète. FaceBook, c'est une source de gags inépuisables : ses membres ne se gênent pas pour divulguer à toute la planète leur statut du moment ("À la sieste", "Vivement Dimanche", "En panne de relations"...). Frédéric Jannin et Gilles Dal se sont inspirés des plus drôles pour en inventer les plus drôles : statuts hilarants, membres célèbres, c'est LA bande dessinée sur FaceBook. Des études récentes prouvent que les sociétés perdent des millions d'heures de travail tant leurs employés passent du temps sur FaceBook pendant les heures de bureau. Ils en perdront encore un peu plus grâce à la BD de Jannin et Dal.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 02 Octobre 2009
Statut histoire Strips - gags 1 tome paru
Couverture de la série 300 millions d'amis
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

04/10/2009 | Ro
Modifier


Par cac
Note: 3/5

J'ai trouvé ça plutôt sympa, mieux que ce à quoi je m'attendais en fait. Les auteurs arrivent à faire passer leur idée de Facebook : machine inutile pour raconter sa vie futile à qui veut l'entendre. Personnellement je n'y suis pas inscrit mais c'est assez proche de l'idée que je m'en fais. L'album alterne petits gags de personnages naviguant sur le site communautaire et faux profils de personnalités comme le Dalaï Lama, Freud ou Karl Marx. Le tout ne fera pas éclater de rire mais c'est bien écrit et le scénariste a de l'imagination dans les commentaires ou dans les faux groupes - "j'aime jouer à cache-cache et je ne m'en cache pas" - auxquels sont inscrits ces utilisateurs.

10/06/2011 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Un album assez amusant, qui se moque gentiment des accros de Facebook. Le style varie entre la bande dessinée traditionnelle et les fausses pages d’accueil, les faux profils de personnes fictives, existantes ou ayant existé. Ses meilleurs moments sont dans ses délires surréalistes (et notamment dans le nom de certains groupes auxquels des personnalités célèbres se seraient inscrites). Les gags plus classiques sont, par contre, assez convenus mais bien amenés. Jannin continue son chemin dans la simplification de son trait, qui se rapproche de plus en plus d’un dessin de presse minimaliste mais expressif. C’est pas mal, suffisamment expressif pour ce concept, mais il est clair que cet album n’est pas un « chef d’œuvre graphique ». Pas mal, sans plus. A lire, à l’occasion, mais peut-être pas à acquérir. Personnellement, je l’ai emprunté et cela m’a suffi, même si je suis un grand fan de Fred Jannin (et surtout de « Germain et nous »).

01/03/2010 (modifier)
Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

300 millions d'amis est une ode à Facebook, ou plutôt contre Facebook, ses aspects ridicules et ses habitués au comportement parfois socialement effarant quand on les observe avec détachement. L'album se compose d'un cocktail de faux profils d'utilisateurs présentés exactement à la manière de Facebook, liens et publicités inclus, et de planches de bandes dessinées mettant en scène les utilisateurs et les textes qu'ils écrivent à l'attention de leurs pages d'accueil ou vers un autre utilisateur avec qui ils chattent. Les auteurs mettent l'accent sur la futilité effarante de tous ces commentaires, combien leurs auteurs sont coupés de la réalité ou encore combien d'autres mendient ne serait-ce qu'un petit semblant d'attention de la part du reste du monde. Dans l'ensemble, ils nous montrent à quel point Facebook est un outil qui révèle l'aliénation de leurs utilisateurs qui ne vivent plus que par procuration ou tout simplement dans le mensonge. Les idées sont justes, la dénonciation souvent forte à propos. Malheureusement, ce n'est pas vraiment drôle. Les pages d'accueil de personnages célèbres avec leurs statuts et commentaires délirants font sourire à première vue mais leurs tartines de texte un peu répétitif lassent avant qu'on termine d'en lire la page entière. Quant aux mises en scène d'utilisateurs de Facebook, elles sont appropriées malgré leur côté caricatural mais elles trainent en longueur et l'humour y est trop dilué, trop répété pour amener véritablement le rire. Une fois qu'on a compris le propos du gag, on a envie de passer au suivant alors que celui-ci s'éternise sur plusieurs pages parfois avec des textes très peu hilarants. Cet album fonctionne correctement pour ce qu'il contient de dénonciation de Facebook et d'une bonne part d'internet et de ses utilisateurs, mais les auteurs n'arrivent pas vraiment à en faire rire et c'est bien dommage.

04/10/2009 (modifier)