La Vie en slip

Note: 3/5
(3/5 pour 4 avis)

Ils sont trois, ils ont entre 8 et 10 ans, ils s'interrogent sur le sens de la vie... en slip !


Albums jeunesse : 10 à 13 ans Journal de Mickey Journal Spirou

Ils sont trois, ils ont entre 8 et 10 ans, ils s'interrogent sur le sens de la vie... en slip ! Pour Jean-Paul Farte, Pedro Spinouza et Gilles Delouze, la vie est une galère qui commence par une partie de cache-cache entre copains et finit dans les poubelles. Jamais à l'abri d'une bonne bêtise, les trois boulets font tout pour séduire la belle Zoé ou échapper aux crocs de Tibia, le chien, et à Wagner, sa brute de maître.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 21 Août 2009
Statut histoire Strips - gags 3 tomes parus
Couverture de la série La Vie en slip
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

22/08/2009 | Ro
Modifier


Par Tetsuo
Note: 3/5

Ne vous attendez pas à passer le moment du siècle avec cette bande dessinée, mais préparez vos zigomatiques à quelques blagues franchement rigolotes. Il est à regretter tout de même un manque de constance au niveau de l'humour mais dans l'ensemble c'est sympathique. Le premier album fonctionne sur la répétition de gags, induit par le fait d'une pré-publication dans le magazine Pif Gadget. L'auteur a sûrement voulu clarifier les personnages et les situations. Là encore, ce n'est pas trop gênant à la lecture puisqu'au final les chutes sont relativement diversifiées. Il manque quand même une petite touche de finesse, des petits moments de doux flottements, un léger soupçon de grandiose... sans pets ni grosses baffes. Le trio des héros fonctionne à merveille (Jean-Paul Farte, Gilles Delouze et Pedro Spinouza), genre de losers de la petite enfance. Aussi bêtes qu'inventifs, ils ratent quasiment tout ce qu'ils entreprennent sauf bien sur les bêtises. En fait y'en a pas un pour rattraper les autres, solidaires dans l'adversité. Le dessin est clairement réussi à part les yeux. Lorsque Jean-Paul arborre de grands yeux blancs vides, il me fait penser à un zombie. La couverture illustre mon propos si vous voulez un petit aperçu. Mais passer ce léger défaut, on se laisse "De plOUs, tOU découvriras des aventOUres extraordinaires", dixit Pedro Spinouza. En définitive, c'est pas toujours facile la vie en slip...

29/01/2010 (modifier)

L’introduction cadre de suite le contexte : après la succession de génies ayant révolutionné la pensée de leur époque nous sont présentés ces trois enfants et leurs questions existentielles scatologiques. Tout de suite ça met le lecteur dans le bain. A ce stade (nous sommes à la seconde page) se pose vraiment la question : je continue ou je m’arrête là ? Pour ma part, malgré le choc de cette seconde page qui mêle trivialité, déjà vu et humour scato douteux j’ai voulu continuer. Question scénario ça ne change pas, voire pire : la mise en situation rigolote des génies des deux premières places ont fait place au quotidien de ces 3 sous doués. Tout l’album tient grosso modo en 3 situations, le gamin qui se prend un vent par une fille, la grosse brute encore plus stupide, la partie de cache-cache crado. Voilà c’est tout… Question dessin, le style est particulier. Je dois avouer que je dois mon avancée dans la lecture uniquement aux couleurs chaudes et à l’originalité du style. Le trait est très personnel avec des personnages très touchants, leur apparence travaillée leur va comme un gant malgré les multiples déformations irréalistes. On est presque dans le cartoon, le réalisme n’a donc pas d’importance. D’autre part les décors sont agréables, travaillés. Bien sûr les arrières plans ne fourmillent pas de détail, mais la mise en page, ou les effets de couleur habillent toujours agréablement le décor. De plus la colorisation est une réussite absolue. Hélas une BD n’est pas que des dessins. L’humour scatologique répétitif n’étant pas dans mes favoris, les multiples parties de cache-cache dans les cuvettes des WC m’ont saoulé, tout comme les grands jeux avec la grosse brute stupide. A la limite j’ai souri parfois aux râteaux de notre tout jeune garçon face à la junte féminine, même si la situation est convenue. Pas subtil pour un sou, le dessin vient habilement cacher la lourdeur des sketches souffrant d’un comique de répétition dont la cible devrait être les 9-12ans. BD à ouvrir pour voir ce joli travail de dessin et feuilleter trois planches puis à refermer. Dommage le dessin méritait vraiment mieux.

09/09/2009 (modifier)
Par Mitch
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Après avoir assuré le dessin du deuxième tome de Voltige et Ratatouille (Les voleurs de salsifis) puis avoir réalisé le scénario des deux tomes de la série "Les démons de Dunwich", Steve Baker nous livre ici son premier album solo, le premier tome de "La vie en slip". Ce premier opus tout public nous plonge avec délice dans la vie quotidienne chaotique et les questionnements existentiels de 3 jeunes losers magnifiques de cour de récré : Jean-Paul Farte, Pedro Spinouza & Gilles Delouze. Leurs noms l'indiquent, ils auraient pu avoir un tout autre destin à une lettre près (leurs noms de famille ne vous rappellent rien ?). Les gags se suivent sans se ressembler, l'humour est là. Le dessin fort sympathique, très expressif, rajoute au comique grotesque d'une mise en scène assez simple et efficace. La couleur est aussi une actrice efficace de la narration qui surprend assez souvent par sa présence accompagnant agréablement la lecture. On ressort de cette lecture fraîche et légère avec une envie : mener aussi tout simplement la vie en slip.

23/08/2009 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Cette série a d'abord été publiée dans le journal Pif Gadget sous le nom "Jean-Paul Farte & ses Amis". Reprise par Spirou, elle fut renommée La Vie en slip. Elle met en scène trois gamins losers, pas encore geeks mais on les imagine bien devenir ça quand ils seront grands, qui s'amusent bien ensemble et rigolent quand l'un d'entre eux fait un prout, mais ont bizarrement du mal à séduire les filles ou à éviter de servir de têtes-à-claques à la brute de service de leur école. Cette bande dessinée s'adresse plutôt à un jeune public mais sa lecture est aussi agréable et amusante pour un adulte. Le graphisme est très sympathique. Le trait a des allures se rapprochant des comic-strips américains modernes. Les compositions sont bonnes, l'ensemble dynamique et efficace. Le tout est surtout très bien mis en valeur par une excellente colorisation. C'est une belle BD d'humour jeunesse. Les gags tournent parfois sur le thème du scato-dégueu. C'est sensé plaire aux enfants mais ça rebute souvent les adultes dont je fais partie. Malgré cela, j'ai rigolé pour de bon assez régulièrement, même sur des gags sur la morve ou le vomi. En outre, l'humour et les situations sont variés, amenant une bonne diversité dans la lecture. C'est agréable et bien mis en scène. Très plaisant à lire même si pas toujours aussi hilarant qu'on le souhaiterait. A lire pour le plaisir.

22/08/2009 (modifier)