Andersen : les contes en bandes dessinées

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

Cinq contes incontournables d'Andersen adaptés par cinq nouveaux talents de la BD


Adaptations de romans en BD Andersen Collectif Petit à Petit

Hans Christian Andersen(1805-1875) est un écrivain danois, fils de cordonnier,et grand voyageur. Il consacre la majeure partie de son oeuvre à ses contes, devenus célèbres dans le monde entier. À l’origine ceux-ci n’étaient pas destinés à la jeunesse, mais par la suite ils furent perçus comme tels, grâce à l’esprit imaginatif et l’extrême sensibilité de leur auteur. Cinq de ses contes, indémodables, prennent ici une nouvelle dimension grâce à de jeunes talents de bandes dessinées. La petite fille aux allumettes, par Emilie Decrock Hans le balourd, par Guillaume Tavernier Le Rossignol, par Sophie de La Villefromoit Le vilain petit canard, par Marie-Laure Asciach La princesse au petit pois, par Karen Laborie Texte : L'éditeur

Scénariste
Auteur oeuvre originale
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Février 2007
Statut histoire Histoires courtes 1 tome paru
Couverture de la série Andersen : les contes en bandes dessinées
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

14/08/2009 | Gaston
Modifier


Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

J'ai toujours aimé en étant enfant les contes d'Andersen au point de faire plus tard dans ma vie un voyage au Danemark. Les 5 contes de cette bd sont les suivants: La petite fille aux allumettes, Hans le balourd, Le rossignol, Le vilain petit canard, et La princesse au petits pois. J'avoue avoir un faible pour la petite fille aux allumettes qui est sans doute mon préféré (avec également La petite sirène repris dans un dessin animée de Disney mais qui n'est pas mentionné en l'espèce). Cela permet également de découvrir des contes un peu méconnus mais tout aussi intéressant. Des contes qui d'ailleurs ne finissent pas toujours très bien...

22/03/2019 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

La première histoire (La petite fille aux allumettes), je l'avais déjà lue, mais j'ai été captivé du début jusqu'à la fin comme si c'était la première fois que je l'avais lue. C'est grâce aux dessins qui sont absolument superbes. On sent vraiment toute la tristesse du conte. La seconde, je ne l'avais pas lue et j'ai bien aimé la découvrir. Je ne connaissais pas non plus la troisième, mais cette fois-ci je n'ai eu aucun plaisir en lisant ce conte car le dessin est un peu moche. Quant aux deux dernières, je les connaissais déjà, mais elles sont tout de même sympathiques à lire car le dessin l'est aussi.

14/08/2009 (modifier)