Ashrel

Note: 2.75/5
(2.75/5 pour 8 avis)

Fuyant le royaume d'Orwany, Pahn, un jeune palefrenier paniqué, fait la rencontre fortuite d'un garçon, Ashrel. Ce dernier semble développer un bien étrange don, celui de réveiller les morts, mais sans pour autant les ramener à la vie.


Auteurs suisses Dragons La BD au féminin

Fuyant le royaume d'Orwany, Pahn, un jeune palefrenier paniqué, fait la rencontre fortuite d'un garçon, Ashrel. Ce dernier semble développer un bien étrange don, celui de réveiller les morts, mais sans pour autant les ramener à la vie. Ce terrible fardeau mènera les deux compagnons d'infortune sur un chemin inattendu... à commencer par la grande ville d'Acromby, chaque jour attaquée par un dragon.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 20 Mai 2009
Statut histoire Série terminée 4 tomes parus
Couverture de la série Ashrel
Les notes (8)
Cliquez pour lire les avis

19/05/2009 | Miranda
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Je n'ai pas envie d'accabler cette Bd car je sens une certaine recherche pour développer un univers intéressant mais qui n'innove pas dans ce monde très encombré de l'heroic fantasy. On retrouve en effet plein d'éléments propre aux Bd de fantasy, l'intrigue fait appel au merveilleux et au fantastique, le décor est bien élaboré comme le montre la carte de ce monde en pages de garde (comme on le voit dans beaucoup de bandes du même genre). Cependant, rien n'est vraiment surprenant ou très original, il y a beaucoup de personnages et le scénario parait assez touffu. C'est pourquoi ce n'est pas qu'une fantasy pour ados, il y a pas mal de trucs à retenir. La lecture n'est pas clairement désagréable, mais on a vite l'impression d'avoir vu les situations ailleurs, d'autre part, parmi certains défauts, des actions sont rapidement expliquées ou pas toujours montrées, si bien qu'il faut deviner, et certains personnages surgissent sans trop de crédibilité, sans compter certains épisodes un peu dispensables qu'on dirait rajoutés pour gonfler les péripéties (le Gullygrim est un peu grotesque). Enfin, le final m'a semblé un peu plat et trop bref. Le dessin n'est pas trop dans mes goûts, il n'est pas foncièrement vilain, mais je le trouve un peu trop simple, c'est pas parce qu'il est destiné à un public plutôt jeune qu'il doit être fait à la va-vite, or il m'a semblé un peu bâclé par endroits ; c'est joli, coloré et tout, mais c'est trop stylisé sur les visages et il manque d'épaisseur. Seuls les décors sont bien conçus et soignés. Au final, une Bd tous public mais plutôt destinée à des ados un peu poètes, qui ne se démarque pas de la production du genre.

07/11/2017 (modifier)
Par sloane
Note: 3/5
L'avatar du posteur sloane

L'histoire se laisse lire sans réel déplaisir, mais encore une fois une grosse impression de déjà vu s'installe. Cette série lorgne par son dessin et la manière dont elle avance vers le côté du manga avec un petit air de Tim Burton notamment dans les visages. Après que dire sinon que cela tire du côté de l'héroïc fantasy avec sa cohorte de dragons, sorcières, envoutements, pouvoirs spéciaux, etc... L'ensemble est cohérent mais il manque le petite étincelle que je n'ai pas trouvé et m'empêche donc de mettre une note supérieure.

13/12/2014 (modifier)
Par Miranda
Note: 3/5
L'avatar du posteur Miranda

Tome 1 Une très bonne surprise que cette seconde production de Valp, j'avais juste une petite appréhension que ce ne soit une bd trop ciblée jeune public, mais elle s'adresse à tous, et heureusement car je vais pouvoir profiter du graphisme très beau de cette auteure. Elle passe ici à l'informatique mais de façon très réussie, les couleurs sont belles et contrastées ; les visages très expressifs ; quant au décor général il installe d'emblée une ambiance proche de celle des Noces Funèbres de Tim Burton, un vrai régal. Une histoire ayant pour cadre un monde de fantasy et de dragons, où les morts se réveillent au contact d'un jeune garçon nommé Ashrel et dont les origines sont entourées de mystère ; où une méchante reine veut marier sa nièce à un roi bien trop âgé pour elle, mais cette dernière déguisée en palefrenier se sauve du château et tombe nez à nez avec Ashrel… On ajoute une pointe d'humour et une juste dose d'action, résultat, une bonne histoire que l'on ne lâche pas avant la fin. J'espère que la suite sera tout aussi prometteuse, et qu'elle nous réserve de bonnes surprises niveau scénario, car côté dessin ce sera difficile de faire mieux. Quatre étoiles en encouragements à Valp, en attendant la suite. Tome 2 et 3 L'aventure continue et avance à bon pas. Ceci dit, les quelques révélations faites sur le passé de certains personnages ne sont pas forcément très surprenantes, le récit tablant sur un côté assez classique agrémenté malgré tout de quelques touches d'originalité, surtout dans la trame générale de l'histoire et quelques nouvelles têtes. C'est plutôt sur le graphisme que j'aurais à redire. Tout d'abord le passage du grand format au format normal, qui met moins en valeur le joli trait de l'auteure et surtout un lettrage qui rapetisse exagérément et devient par moments un peu fatiguant à lire. De plus l'immersion dans l'histoire est de ce fait moins rapide. Mais ce que j'ai vraiment moins apprécié c'est la baisse de qualité dans la colorisation au troisième tome, bien que quelques belles cases subsistent, on voit nettement la différence. J'avoue que ça m'a pas mal agacée, d'autant que j'adore le dessin de Valp. J'ai peur que la suite chute encore ou même qu'elle ne remonte pas à la qualité d'au moins le second tome, malgré le format plus réduit. Tome 4 L'histoire est bien conclue. Le graphisme reste dans la moyenne des tomes 2 et 3. Au final on a un récit fort sympathique mais que je ne relirai sans doute pas.

19/05/2009 (MAJ le 18/10/2012) (modifier)
Par Tetsuo
Note: 3/5

Une bande dessinée sympathique, bien loin d’être révolutionnaire mais qui se lit sans déplaisir. Le lectorat cible sera plus celui des adolescents à mon avis Ashrel a donc un don un peu particulier, celui de réveiller les morts. Ce don a fait de lui quelqu’un de plutôt renfermé et cynique. Sa rencontre avec Pahn, jeune palefrenier du royaume d’Orwany, va lui ouvrir les portes. Oui dit comme cela, on n’a pas l’impression de découvrir une histoire originale. Et bien oui, ce n’est pas original, mais c’est raconté et mené de manière correcte. Ce monde, penchant du côté de l’héroic-fantasy, est cohérent, avec ses cohortes de personnages imaginaires (principalement la faune) et la magie omniprésente. Le tome 2 me parait un peu en dessous, même si les révélations pleuvent à foison. Le rythme est moins soutenu et une impression de finition moins correcte. Le graphisme est agréable, les personnages réussis dans l’ensemble. La colorisation de l’arrière-plan est parfois un peu spécial, et le tome 2 voit ses décors moins finis, dommage le rendu est moins appréciable. Une bande dessinée qui plaira à nos jeunes, à n’en pas douter !

13/08/2011 (modifier)

MAJ après tome 2 Tome 1 Quelle jolie surprise que la couverture ne laissait pas présager ! Car honnêtement la couverture me laissait penser à un manga avec toute la superficialité que cela veut dire dans ma bouche. Mais bien m’a pris de combattre cette première impression Graphiquement, ça ne ressemble en rien à un manga : c’est agréable à suivre et regarder ! De très belles lignes viennent décorer les planches et une colorisation judicieuse rend l’ensemble tout à fait crédible et homogène. Nous ne sommes pas dans la merveilleuse atmosphère du « nightmare before christmas », mais l’esprit se veut certainement similaire : celui d’un conte funèbre. Les ambiances si importantes dans ce cadre sont bien senties, les ombres se heurtent aux lumières, les courbes aux lignes à bon escient et crédibilisent le scénario. Les teintes sont certes informatisées mais la palette est adroitement utilisée. Les expressions sont croquées adroitement sur les visages pourtant très stylisés. Niveau scénario, c’est pas mal ! L’histoire débute sur les chapeaux de roue, on découvre petit à petit les personnages et leurs soucis du moment. Uns fois rassemblés et le cadre posé l’aventure est lancée. Certes le tout est un peu convenu, aussi bien au niveau des situations qu’au niveau de l’intrigue (princesse s’évadant pour échapper à un mariage, enfant aux pouvoirs poursuivi, grand méchant très méchant, assemblage du banni adulte tolérant pauvre aidant les deux jeunes fougueux dans leur fuite…) , mais c’est tout de même agréable à suivre. Alors j’ai été passablement énervé devant le systématisme du réanimateur de morts de se placer sur la route de la grande méchante pour jouer la psychologie devant un gros dragon qui brûle tout que je ne juge absolument pas crédible, on sent la patte du scénariste qui impose à ses personnages « gentils » et « méchants » de se croiser tout en faisant semblant de faire fuir les « gentils ». Certains personnages sont également trop simples et donc inutiles (comme ce chevalier fidèle du futur époux qui disparaît à la première occasion). Bref les ingrédients sont là : sorcellerie, princesses, morts debout, dragons, magie, poursuite, graphismes agréables. Mais il manque tout de même quelque chose et je n’ai pas été transporté par cette BD alors que j’adore ce genre de cadre « à la Burton ». Pas assez de poésie et surtout un scénario trop « scolaire » et attendu. On sent trop la patte du scénariste ce qui ne nous permet pas de nous placer en situation. Tome 2 Alors voilà mes craintes initiales que le premier tome avait levé se retrouvent toutes d’un coup dans le second… le dessin n’a plu la touche créative du tome 1 mais seulement du superficiel gratuit, les personnages tombent dans le sommaire complet à force de les faire courir à droite et à gauche comme des pantins. Passé la bonne idée et la découverte des premières planches la suite tarit le côté positif. Déception réelle que ce tome 2. Alors ce n’est pas mauvais, le dessin reste de qualité, et l’histoire suit son cours prévisible avec fluidité, il n’y a juste plus d’intérêt, les gentils finiront bien par récupérer le talisman car les vilains pas beaux finiront forcément pas commettre une erreur.

22/06/2009 (MAJ le 14/09/2010) (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Encore une histoire d'un garçon possédant un étrange don. Il sera ici question de réveiller les morts mais sans pour autant les ramener à la vie. Le concept n'est pas très original. Pour autant, cette aventure d'héroïc fantasy se lit plutôt bien et bénéficie d'un graphisme tout à fait correct avec une belle mise en couleur également. Ce n'est pas si mal pour une jeune auteure qui assure également au scénario. Il y a dans ce premier tome une influence gothique très marquée dans un univers sombre et fantastique. Cela donne un résultat surprenant pour de l'héroïc fantasy car un peu décalé grâce à l'humour notamment. On verra ce que donne le second tome ...

17/07/2010 (modifier)
Par scuineld
Note: 2/5

Oui, bof, pas terrible. Voilà mon impression à la fermeture de cet album. Autant Lock m'avait bien plu par son graphisme et son histoire originale, autant ici, j'ai trouvé l'histoire pas intéressante et les graphismes un cran en dessous. Pourquoi n'ais-je pas accroché à l'histoire? Bonne question! Ce n'est pas par manque d'originalité (même si elle n'est pas des plus originale), car je suis assez bon public de ce point de vue. Ce n'est pas non plus par manque d'action, car ça bouge relativement bien, mais, de nouveau, sans rien d'extraordinaire. Non, je pense plutôt que c'est à cause d'une banalité qui n'est pas compensée par, au choix, de bons dialogues, de l'humour (celui de l'album ne me fait pas sourire) ou de la sympathie pour les personnages. Ajoutons à cela un graphisme orienté jeune public (qui n'est pas laid, mais qui n'est pas ma tasse de thé) et des couleurs parfois trop flash et trop froides (même si j'ai apprécié les planches "neigeuses" et celles plus "grises" pour les flashback). Au final: un album trop banal pour que je le recommande vu le nombre de sorties actuelles...

28/05/2009 (modifier)
Par pol
Note: 3/5
L'avatar du posteur pol

Cette série à un coté ‘gentillet’ qui contraste avec l’aspect pourtant plutôt noir de l’histoire qu’elle raconte. Au premier abord on pourrait s’arrêter sur l’impression graphique. Un dessin très agréable, clair, un trait net, des formes plutôt arrondies et même si les personnages sont sombres ou tristes, ils ont dans l’ensemble une bonne bouille. Les couleurs informatiques donnent une ambiance lumineuse, notamment au niveau des décors enneigés. C’est donc assez paradoxalement que l’histoire parait dure. Village attaqué par un dragon, mariage forcé en prévision pour la jeune princesse, et surtout réveil bien étrange de mystérieux morts vivants…. Cet écart est assez déroutant. Cela dit ce ressenti est un peu nuancé par les dialogues et surtout par les 2 jeunes sympathiques héros. La lecture est assez plaisante, il est juste un peu difficile de se faire un avis tranché avec un regard adulte qui perçoit ces deux facettes. Par contre et à n’en pas douter elle trouvera facilement son public parmi les lecteurs de La Rose écarlate ou de Les Légendaires.

26/05/2009 (modifier)