Clandestin

Note: 2/5
(2/5 pour 1 avis)

Sexe, crime, violence.


1946 - 1960 : L'Après-Guerre et le début de la Guerre Froide Emmanuel Proust Éditions Los Angeles

Sexe, crime, violence. De 1951 à 1955, à Los Angeles, ville de la perdition et des excès en tout genre, un jeune flic traque un tueur de femmes, prétexte pour l'écrivain James Ellroy à raconter une quête initiatique hallucinatoire sur la perte de la jeunesse et de l'innocence. .

Scénaristes
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Décembre 2005
Statut histoire Série abandonnée 1 tome paru
Couverture de la série Clandestin
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

16/03/2009 | Spooky
Modifier


Par Spooky
Note: 2/5
L'avatar du posteur Spooky

La spécialité de James Ellroy, c’est les affaires de mœurs dans le Los Angeles des années 1950. Rappelez-vous de L.A. Confidential… Ici nous ne sommes pas dans le milieu du cinéma, mais dans celui de la police, pas celle qui fricote avec les malfrats, mais celle qui essaie de trouver son plaisir dans la rencontre d’une cliente fragile ou avide de sensations. Le héros d’Ellroy a beaucoup de chances de ce côté-là, il conclue pas moins de trois fois dans ce premier tome. Le récit est mis en images par Ptoma, qui aime bien ce genre de récits. Son trait est gracieux, sensuel, plutôt harmonieux. Seul petit hic, ses deux coéquipiers flics se ressemblent beaucoup, et lorsqu’ils discutent, on a un peu de mal à les différencier. Cependant, malgré son talent, Ptoma n’a pas su installer une ambiance glauque à ses planches, alors que c’est l’une des caractéristiques principales du récit. Lequel n’est pas non plus un modèle de fluidité. J’ai trouvé l’enchaînement des séquences trop capillotracté, certains évènements arrivent à point nommé… Dernier point noir, j’ai l’impression qu’on ne lira jamais la suite de cette histoire. Le premier tome est sorti depuis 3 ans, et la suite n’a pas l’air d’être prévue chez EP. Il faudra donc lire le roman d’Ellroy.

16/03/2009 (modifier)