Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Romain Bataille

Note: 2.5/5
(2.5/5 pour 4 avis)

Un "milliardaire rentier" se mêle d'affaires policières...


1900 - 1913 : Du début du XXe siècle aux prémices de la première guerre mondiale Aventuriers milliardaires

Romain Bataille ?… nous nous retrouvons au début des années 1900… On y rencontre un jeune adulte dont la profession est assez rare : rentier. Cet argent, il pourrait en profiter, le placer, investir dans l’immobilier ou dans l’explosion des techniques. Ben non… Romain préfère vivre chez sa mère qui, bien qu’elle l’accueille toujours à bras ouvert, voudrais quand même qu’il prenne l’air de temps en temps. Un peu « neu-neu » quand même, ce Romain… mais curieux de tout. Et c’est ce qui va l’amener, ô bien malgré lui, à vivre des aventures policières ou d’espionnage qui, dans un certain sens, vont lui faire découvrir le monde. Ce qu’il n’aurait jamais cru de prime abord. Mais son éducation va souvent être mise à rude épreuve car les gens que l’on rencontre –des mécréants comme l’on dit- ne sont vraiment pas du même milieu.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Novembre 1990
Statut histoire Une histoire par tome 3 tomes parus
Couverture de la série Romain Bataille
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

17/02/2009 | L'Ymagier
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

J'étais plutôt content d'avoir trouvé à prix très bas les 2 premiers albums de cette petite série pas du tout connue et dont j'ignorais l'existence, j'entrevoyais un potentiel intéressant et attractif par l'époque choisie située en 1913-14 juste avant la Première guerre mondiale, avec l'ingérence des Allemands en Turquie ou leurs espions qui furetaient tout ce qu'ils pouvaient en France. Une petite touche d'exotisme pouvait aussi jouer dans l'intérêt de cette Bd qui hésite entre l'espionnage, le policier et l'aventure. Malheureusement, la série arrêtée après 3 albums publiés entre 1990 et 92, n'est pas réellement convaincante et ne m'a pas emballé, j'ai trouvé les intrigues qui à la base sont bonnes, complètement invraisemblables et bien trop confuses, remplies de raccourcis scénaristiques, facilités, maladresses et surtout beaucoup de naïveté. Certaines réactions ou gestes de personnages sont parfois étranges. Quant au dessin, il est signé Roland Warnauts, beaucoup moins connu que ses frères Eric Warnauts et Marc-Rénier, il pourrait à la rigueur me tenter malgré des rictus ou des expressions faciales bizarres, par sa qualité des décors qui lorgnent vers une sorte de Ligne Claire, un peu dans le style de Francis Carin. C'est dommage, le héros Romain Bataille est attachant, l'époque bien choisie pour exploiter un petit côté rétro, mais les histoires sont trop peu attractives et mal foutues, avec des fins très soudaines. Vraie note : 2,5/5.

01/03/2016 (modifier)
Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

J'ai cru que cette série allait me plaire. J'apprécie en effet son dessin proche de la ligne claire même s'il n'est pas exempt de quelques approximations et petites erreurs. J'apprécie beaucoup son décor de début du 20e siècle avec quelques petites touches victoriennes dans le comportement du riche héros. Et je trouvais parfois amusant le comportement emporté et maladroit de ce dernier qui tranche avec les héros ternes et plats de ce genre de récit policier et historique. Malheureusement, cette série comporte trop de menus défauts pour me satisfaire : incohérences, facilités scénaristiques, changements de rythme intempestifs, gags artificiellement amenés, fins abruptes voire très abruptes... Tout cela m'a gâché ma lecture. Les récits me sont apparus comme mal racontés, je n'arrivais pas à y croire. Dommage car le décor et le personnage assez originaux l'un comme l'autre me donnaient envie de découvrir la série.

15/06/2009 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Romain Bataille est un nigaud maladroit embarqué contre son gré, sa volonté et toutes attentes dans des aventures d’espions dont il se sort finalement avec tous les honneurs. Un dessin classique, un peu raide pour les personnages mais plutôt précis et agréable pour les décors (c’est du Warnauts, et même si ce n’est pas le même, les points de comparaison ne manquent pas), agrémente des histoires originales parsemées d’un humour vieillot … qui a plutôt bien vieilli. Ne vous attendez pas à un chef d’œuvre, il s’agit ici d’une petite bd bien sympathique n’ayant d’autre but que de nous distraire. Romain Bataille, maladroit, colérique, râleur était finalement un antihéros plutôt bien réussi. Avec un peu de chance vous devriez les trouver à prix réduit dans une solderie, l’achat se révélerait alors peut-être judicieux.

18/02/2009 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Une bonne petite série éditée au tout début des années 90 et qui est quand –faut l’avouer- passée fort inaperçu. Pourtant Roland (à ne pas confondre avec Eric) Warnauts, a ici concocté un joli triptyque qui, s’il ne casse quand même pas des briques, offre d’agréables moments de lecture. Son héros ?… un grand dadais, une « grosse biesse » comme on dit chez nous, un « fils à maman » qui se la coule douce mais qui a l’art de se retrouver dans les ennuis. Les histoires, les faits imaginés ?… là, j’aime : les dialogues « fleurent » bon cette époque, accompagnant des situations parfois déjantées dans lesquelles va « plonger » Romain. Qui plus est, l’auteur y va d’un trait graphique qui nous fait bien ressentir cette « belle époque » : costumes, véhicules, traits physiques, décors, arrière-plans nous font faire un grand bond d’une centaine d’années en arrière, nous faisant visiter –à sa façon- ce qu’ont vécu nos arrière-grands-parents. La mise en scène paraît assez standard, mais elle m’a plutôt donné l’impression d’une sorte d’hommage à ces vieux feuilletons dessinés qui fleurissaient dans les journaux de ces années-là. Tout ça pour ?… une série méconnue mais qui possède un réel charme.

17/02/2009 (modifier)