Pigeons Verts

Note: 3.13/5
(3.13/5 pour 8 avis)

Un monde futuriste... une catastrophe écologique et un petit groupe de personnes qui veut sauver les derniers animaux vivants sur terre... Un savant mélange entre drame et parodie.


Anticipation Environnement et écologie

Sac, Moustaches et Irvin sont trois amis un peu marginaux qui survivent dans une cité futuriste, grise, polluée et mortifère où toute trace de vivant semble vouée à une extinction certaine. Les derniers spécimens de plantes et d’animaux disparaissent inexorablement. Un homme à lui seul symbolise la chute inexorable de toute vie sur Terre : Philip Ciment, homme maléfique qui a su tirer profit de ce mal et semble porter l’entière responsabilité du désastre. Homme de pouvoir pourtant ruiné, il fait l’objet d’un projet d’enlèvement, confié à trois amis par une organisation écologiste militante : constituant ainsi une équipe de choc assez mal organisée et plutôt gaffeuse : LES PIGEONS VERTS. C’est alors que les ennuis vont commencer… car bien entendu rien ne se déroulera comme prévu. Les Pigeons iront de galères en désillusions au fil d’un récit qui impliquera une galerie de personnages plus incroyables les uns des autres… l’ex-compagne de Sac, Jana ; son père ; une tante droguée et déjantée, un singe blanc, et même Vladimir Poutine !!!

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 11 Février 2009
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Pigeons Verts © Casterman 2009

15/02/2009 | Miranda
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Voilà un album plutôt original, dans lequel on découvre un univers loufoque, avec un décor plus ou moins futuriste. On est dans un futur plus ou moins proche, dans des cités que la vie sauvage et même domestique a déserté (les derniers animaux domestiques meurent dans les zoos), alors que des aventuriers nostalgiques, écolos de combat, rêvent de sauver les dernières espèces vivantes, de replanter un arbre (une simple graine fait fantasmer). L’air est pollué (même si ce n’est généralement qu’évoqué), le ciel est imperturbablement gris… Le dessin est plutôt pas mal, en tout cas colle bien à l’ambiance, qui pioche des références un peu partout mais sans oublier d’être créative. Pour ce qui est de l’histoire, j’avoue avoir été capté dès l’entrée par la première page, avec un commentaire en voix off assez surprenant. Cette histoire se laisse ensuite lire très agréablement. Mais je me contenterais de trois étoiles, d’abord parce que le récit n’est pas toujours très clair (liens entre Jana et les Pigeons par exemple ?), et parce que j’aurais bien aimé en savoir plus, sur « l’avant » et « l’après » de l’intrigue qui nous est contée. Toujours est-il que la lecture voire l’achat sont tout à fait envisageables. Note réelle 3,5/5.

15/07/2016 (modifier)
Par Ems
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

"Pigeons Verts" est une excellente surprise. J'ai attaqué la lecture sans savoir de quoi il en retournait. Il s'agit en fait d'une BD à univers comme Horologiom par exemple, style que j'affectionne particulièrement lorsque l'exercice est réussi. C'est le cas ici, l'histoire est déroutante mais prenante. Les personnages sont décalés et l'humour est omniprésent. Pourtant il y a des thématiques plus sérieuses qui laissent à réfléchir. Je me suis laissé emporter par le récit qui sort des sentiers battus. Cerise sur le gâteau, le dessin est vraiment plaisant, le trait est fin, les cases sont détaillées, l'environnement est structuré et cohérent et les couleurs sont très belles. Même la chute est réussie, il doit d'ailleurs s'agir d'un one shot. Faire une suite gâcherait le travail fourni. J'ai hâte de retrouver ces auteurs sur d'autres productions en espérant qu'ils seront sur la même dynamique.

06/05/2010 (modifier)

Il manque des choses dans cette BD mais il y a vraiment de l'idée. Ça rappelle un peu certaines ambiances sympas qu'on trouvait chez Terres de légendes. Les personnages sont sympas. Le loufoque de l'univers fait qu'on passe un bon moment. Il en faudrait plus en fait. C'est frais !

10/01/2010 (modifier)
Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

Le cadre de cette cité lacustre dénuée de flore et de faune semblait intéressant au premier abord. Une véritable lecture culte pour des altermondialistes puisqu'elle met en scène une organisation rebelle écologiste. Il est question d'un désastre environnemental qu'avaient orchestré de riches industriels. A l'heure du sommet de Copenhague sur l'avenir de la planète, ces questions écologiques trouveront une résonnance assez particulière. En effet, l'auteur dénonce subtilement l'inertie des grandes puissances face aux enjeux environnementaux. Les thèmes sont intéressants mais la mise en oeuvre de l'histoire est catastrophique. Notre bande de saltimbanques sont trop tarés, trop gaffeurs... trop pigeons ! Bref, cela tourne à la farce comique. Le récit est déjanté à souhait à la manière d'un film d'anticipation comme "Brazil" par exemple dont il s'inspire. L'hilarité est d'ailleurs assumée jusqu'au bout par son auteur. Moi, je pense qu'il est passé à côté de quelque chose. C'est peut-être au fond qu'une affaire de goût. Une lecture réellement bôf, bôf.

19/12/2009 (modifier)
Par Spooky
Note: 2/5
L'avatar du posteur Spooky

Bien dérouté par cette BD... Pendant une bonne première moitié je n'ai à peu près rien compris à ce qu'il se passait. Une ambiance de fin du monde, de futur désenchanté, sans nature, des personnages loufoques, une rousse sans éclat, un petit singe mystérieux... Ca s'éclaire un peu par la suite, mais le lecteur que je suis a été perdu en chemin, quelque part dans un canal un peu glauque, sans doute. Reste le dessin, assez sympa, dynamique, réhaussé par des couleurs chatoyantes. Seul souci : la pollution qui devrait envahir ce monde est totalement absente... Bof.

13/10/2009 (modifier)
Par scuineld
Note: 3/5

Loufoque, loufoque et loufoque. Il n'y a pas d'autres mots pour caractériser cette BD. D'abord par l'univers en lui-même : les plantes ont disparu, les animaux presque aussi, les hommes vivent dans des cités en partie submergées (pas très clair en fait), ... Ensuite par les personnages : ils fument des algues (vu qu'il n'y a plus de plantes), ils ont de drôles de comportements, et on ne parle pas de leur habillement... Puis, les situations : tout ce qui se passe chez la tante, le cambriolage du début, ... Et on continue avec le dessin amusant et les couleurs psychédéliques, mais adéquates à l'univers. Seul bémol : on est plongé dans un univers qui a existé (chaque perso a un passé qui nous est dévoilé en partie, mais pour lequel il reste beaucoup de zones d'ombre), qui existe (on en lit une tranche de vie via la BD) et qui existera (que se passe-t-il après la fin ?). Je pense qu'il serait intéressant de faire un tome 0 et un tome 2 pour raconter les parties manquantes. Peut-être si le succès de ce tome 1/one-shot est au rendez-vous ?

09/07/2009 (modifier)
Par isabelle
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Je suis d’accord avec Miranda. Une ambiance particulière et des personnages très attachants ! Derrière une histoire loufoque se cache une critique subtile de notre monde sans rentrer dans des débats écolo socio-politiques stéréotypés. J’ai adoré l'histoire et le dessin, mais espérons que le monde ne finira pas comme ça ! A quand le tome 2 ???

16/02/2009 (modifier)
Par Miranda
Note: 3/5
L'avatar du posteur Miranda

Voici une jolie bd bien déroutante. L'histoire se déroule dans un monde futuriste, une anticipation de ce qui pourrait nous attendre écologiquement. Sauf que bien entendu c'est assez exagéré, souvent drôle et parfois triste. Le point fort réside dans le fait que ce n'est absolument pas moraliste, ça traite du problème de la pollution sans nous intoxiquer avec des mièvreries et des bonnes intentions. Le monde est sous les eaux, de grands remparts entourent les villes, les végétaux terrestres ont disparus et il ne reste plus que quelques spécimens d'animaux encore en vie. Ceux-ci sont regroupés dans un zoo appartenant au dénommé Philippe Ciment. Le dernier chien vient de mourir… Mais cet odieux personnage qu'est Môsieur Ciment est ruiné et ne nourrit même plus ses bêtes… Un petit nombre de personnes regroupées sous le nom de Pigeons Verts va essayer de sauver ces derniers animaux… Les personnages sont hauts en couleurs, attachants, drôles et superbement dessinés, avec des visages expressifs et très différents les uns des autres. Seule la rouquine m'a un peu tapé sur les nerfs, car un peu conne et capricieuse… Parfois le ton est sérieux et tout de suite après il tombe dans la parodie, c'est surprenant et décalé ; les répliques drôles arrivent toujours lorsqu'on ne s'y attend pas, les drames aussi d'ailleurs… Ça peut se lire comme un one shot, mais une suite serait la bienvenue. Cela dit aucune précision n'est donnée pour l'instant je l'ai donc mise en série en cours, donc détail encore à confirmer.

15/02/2009 (modifier)