Wolverine - Ennemi d'état

Note: 3.25/5
(3.25/5 pour 4 avis)

Wolverine subit un lavage de cerveau et devient une arme destructrice, associée à l'organisation "la Main" et à l'Hydra. Commence alors pour le shield un décompte sur les pertes humaines...


Auteurs britanniques Marvel Super-héros Univers des super-héros Marvel Wolverine X-Men

Deux organisations, l'Hydra et la Main, s'associent et dévelloppent un concept pour le moins particulier. Elles tuent des supers-héros, les ressuscitent avec en prime un lavage de cerveau qui en font des marionnettes. Wolverine est le premier a être touché par ce fléau. Le S.H.I.E.L.D. emmené par Nick Fury, assisté d'Elektra, mobilise toutes ses troupes pour parvenir à contrer Logan... et protéger les autres supers-héros. Mais Wolverine fait énormément de ravages et d'autres mutants sont bientôt affectés... Les combats s'enchaînent sans qu'il ne semble y avoir d'issue !

Scénariste
Dessinateurs
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 11 Septembre 2008
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Wolverine - Ennemi d'état
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

26/12/2008 | Tetsuo
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Wolverine se fait laver le cerveau et il attaque des super-héros C'est un concept assez " fun" et j'ai trouvé l'album pas mal à défaut d'être passionnant comme c'est souvent le cas avec Millar. Il y a des bonnes scènes d'action et les auteurs réussissent à me divertir, mais en même temps il n'y a rien dans ce récit qui m'a vraiment marqué ou qui me donne envie de relire cet album un jour. De plus, j'ai parfois trouvé la narration un peu prétentieuse. Le dessin de Romita Jr est dynamique quoique je n'aime pas trop ses têtes. Ce n'est pas sa période graphique que j'aime le plus.

06/10/2016 (modifier)
Par Ro
Note: 4/5
L'avatar du posteur Ro

Autant je ne suis pas un grand fan de Wolverine, autant c'est avec une agréable surprise que j'ai réalisé en cours de lecture que c'était Mark Millar aux commandes de cette histoire là et que, de fait, le scénario est bien foutu, prenant et doté d'une belle envergure qui lui permet d'oser mettre en scène des situations assez fortes. Le concept de base est simple et un peu facile : Wolverine est tombé dans un piège et s'est fait battre puis ressuscité par la Main, la même organisation criminelle qui employait autrefois Elektra et qui, après un lavage de cerveau, le fait désormais travailler pour son compte. Du coup, c'est un Wolverine méchant, même si une partie de son esprit essaie de se rebeller, qui va aller s'en prendre à la plupart des plus grands super-héros Marvel. Il va combattre notamment les Fantastic Four, Elektra, Daredevil, Iron Man, Captain America et même les autres X-Men. Ce ne sont pas combats basiques et bourrins : les intrigues sont bien montées, crédibles et captivantes. Et tandis que le SHIELD essaie de ramener Wolverine à la raison, la Main, Hydra et une autre organisation de mauvais mutants vont faire régner la terreur partout sur Terre et dans les rangs des super-héros comme des super-vilains. Au dessin, c'est John Romita Jr. dont j'apprécie le style même s'il a tendance à faire des personnages un peu carrés de visage. J'ai aimé l'audace de cet album et les situations qu'il met en scène. Il y a beaucoup de bonnes idées. On peut regretter un Wolverine un peu trop puissant, capable à lui tout seul de faire peur à toute la communauté des super-héros, et une Main aux pouvoirs magiques et aux téléporteurs un peu trop pratiques, mais si on passe outre cela, le reste de l'intrigue tient très bien la route. J'ai aimé l'infiltration de Wolverine dans le Baxter Building, ou encore la course-poursuite quand toute l'école de Charles Xavier essaie de l'attraper et qu'il n'en mène pas large. Les méchants sont aussi relativement intéressants, et assez violents dans leur genre d'ailleurs. En définitive, c'est vraiment un bon récit de Wolverine mais aussi d'une grosse partie de l'univers Marvel.

01/10/2016 (modifier)
Par Reznik
Note: 3/5

Wolverine au service des méchants, quoi de plus bandant ? De ce pitch Millar tire un récit tourné vers l'action et saupoudré de psychologie. Bien que l'intrigue se montre un peu répétitive, le tout reste assez tendu et enlevé pour capter l'attention sur la durée. La seconde partie est plus classique mais se lit sans difficulté aucune. La 3e histoire, très brève, relève de l'anecdote conceptuelle mais présente des qualités graphiques certaines. Au dessin d'Ennemi d'Etat, Romita Jr livre un de ses plus beaux travaux même si l'on voit bien qu'il choisit ses planches (certaines étant sublimes comme durant l'ouverture et d'autres très banales). Au final, 3 histoires d'assez bonne qualité et une bonne compilation que les fans du X-Man ne doivent pas manquer.

26/01/2009 (modifier)
Par Tetsuo
Note: 3/5

Ca bastonne sévère... Wolverine est une vraie machine à tuer dans ce volume, combattant tour à tour les 4 Fantastiques, Daredevil, ses potes les X-Mens... bref, que du beau monde ! Et comme à son habitude, il ne fait pas dans la dentelle ! L'idée est bonne mais l'intrigue est un peu dense à suivre. Il faut bien connaitre l'univers Marvel avant de se plonger dans ce recueil, sinon on peut parfois être un peu perdu. Pour l'histoire donc, deux organisations méchantes (bien sûr) inventent un procédé permettant de s'affilier les supers-héros en leur faisant subir un lavage de cerveau. Ils deviennent donc de vrais robots, n'obéissant dorénavant qu'à la voix de leur maître. Wolverine tombe entre leurs "griffes" (ho le comique l'autre) et devient une vraie bête enragée. Sa conscience est toujours présente, mais il ne peut pas faire face et doit exécuter ce qu'on lui dit. Le principal but, et c'est une surprise, des deux organisations étant ni plus ni moins que de contrôler le monde, ou un truc du genre. Par contre, eux ils font dans le grandiose, opposant supers-héros contre supers-héros. Avec bien évidemment à leur tête un super-méchant bien dur à vaincre : Gorgone. Bon, ça se lit sans déplaisir mais avec des petites relâches au niveau de l'attention par moment. C'est un peu alambiqué tout de même, privilégiant le spectaculaire sur l'intellectuel. Les rebondissements sont légions ainsi que les surprises, pas de dépaysement de ce côté là. Du grand spectacle bourrin. Moyennement fan pour ma part.

26/12/2008 (modifier)