Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

The Autobiography of a Mitroll

Note: 3.22/5
(3.22/5 pour 9 avis)

Suite de l'autobiographie de Guillaume Bouzard qui se découvre un père Troll.


Poisson Pilote

Guillaume apprend que sa mère est mourante. Se rendant à son chevet, celle-ci lui apprend qu’il est le fils d’un troll !!! Si l’anecdote paraît farfelue, Guillaume la prend au sérieux. Il se considère, dès lors, comme un mitroll mi-homme mi-troll. Il fait même analyser son ADN par un ami... Guillaume se rend donc en Bretagne à la recherche de son père, accompagné de Floppi son chien qui parle…

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Novembre 2008
Statut histoire Série en cours 2 tomes parus
Dernière parution : Plus de 3 ans
Couverture de la série The Autobiography of a Mitroll
Les notes (9)
Cliquez pour lire les avis

20/11/2008 | JAMES RED
Modifier


The autobiography of a mitroll commence bien. C'est drôle, avec de bonnes répliques, et le dessin, bien qu'il ne soit pas hyper beau, est assez chouette. Première scène avec la mère à l'hôpital. C'est rigolo, insolent. ("Ahh mon père est un nazi !") Et puis quelques pages plus tard le héros se demande si son père est un troll... Donc comme apparemment il a l'air de prendre très au sérieux cette ascendance, (mais si, il y croit vraiment !) l'histoire est donc de la fantasy. Okay... Et bien, à ce moment, la sauce n'a pas pris. Le chimiste qui fait ses mélange à coup de machine à laver, le chien qui parle (et c'est même pas disney !), le road movie... ça se lit facilement d'accord, il y a toujours de bonnes vannes et d'absurdes idées complètement tarées mais ça n'a pas donné envie de lire la suite... Too much ! Je resterai sur la scène avec la mère à l'hôpital !

02/08/2010 (modifier)
Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

Je donne un avantage à l'originalité qui se dégage de cette série très drôle. Ce n'est pas tous les jours que nous avons l'occasion de découvrir la biographie d'un Mitroll qui va effectuer une quête initiatique à la recherche de son père. Il y a également quelque chose dans la forme qui m'a particulièrement séduit. On se croirait dans une histoire vraie qui va se déconnecter progressivement de la réalité par des détails incongrus. Ce savant mélange a été très bien orchestré par l'auteur. J'aime ce genre d'humour. J'aime cette fraîcheur du récit. Voilà une œuvre bien singulière qui m'a étonné dans le bon sens du terme. C'est une lecture plaisante avec des dialogues savoureux. Le second tome est cependant un cran en dessous du premier car l'effet de surprise semble passé et on nage en plein délire. Je conserve toutefois ma confiance pour la suite...

01/07/2010 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Vous allez peut-être rire, mais au début je pensais que c'était une véritable autobiographie. Puis, je me suis dit que cette histoire de troll était un peu trop grosse et je suis définitivement rendu compte que le récit est une parodie lorsque Bouzard va voir son copain doué pour la génétique. 'The Autobiography of a Mitroll' est une série humoristique bien rigolote. C'est pas à se rouler par terre, mais certains moments sont très drôles et les dialogues sont savoureux. Malheureusement, j'ai un peu de mal avec le dessin. Les décors sont pas mal, mais je n'aime pas la tête des personnages. Je ne sais pas pourquoi, mais je les trouve moches.

25/04/2010 (modifier)
Par Ro
Note: 4/5
L'avatar du posteur Ro

Arf ! Bouzard me fait rire ! C'est pas toujours le cas mais il a quand même le don pour me faire souvent éclater de rire. J'avais moyennement accroché à The autobiography of me too. Il y avait beaucoup de passages marrants dans cette parodie de biographie mais d'autres passages tombaient un peu plus à plat à mon goût. Avec The Autobiography of a Mitroll, même s'il reprend les mêmes personnages, il pousse la parodie un peu plus loin et passe du recueil d'histoires courtes à une longue histoire en plusieurs tomes. Il y insère une dose de fantastique ou du moins la promesse de fantastique. Il y ajoute aussi un voyage initiatique à la recherche d'un père inconnu. Et il nous offre enfin l'exotisme et le danger avec un décor affreusement... breton. Et franchement, j'ai bien ri. Bouzard est doué pour l'humour décalé et il fait souvent mouche avec moi. On pourrait craindre qu'une longue histoire dilue les gags à moins de paraitre lourde ou artificielle, mais j'ai trouvé cette histoire de mitroll très bien équilibrée. J'étais à la fois curieux de savoir la suite, heureux du voyage proposé et de l'aventure au coin du bois et amateur des bons mots et des gags pince-sans-rire qui parsèment les planches. Une heureuse lecture !

25/01/2010 (modifier)
Par JAMES RED
Note: 3/5

Guillaume Bouzard passe chez Dargaud pour poursuivre son autobiographie. Cette fois-ci il se penche sur un événement dramatique de sa vie : la mort de sa mère, qu’il traite pourtant avec humour. L’auteur apprend de sa mère mourante que son père serait un troll… Excusez du peu !!! Et c’est à partir de ce postulat improbable que Guillaume se lance dans une quête à la recherche de son passé. Comme toujours, Bouzard sait mêler émotion et humour… Cette histoire totalement absurde se compose en deux parties : l’annonce de l’événement et les bouleversements de la vie de Guillaume, puis le départ en Bretagne à la recherche du mystérieux troll. Dans la première partie, Guillaume fait face à cette annonce bien surprenante et obtient de l’aide auprès d’un ami spécialisé en ADN ainsi que de sa compagne. Cette partie, bien que drôle, est un peu longue et souffre d’un léger manque de rythme. A mon avis, la seconde est bien meilleure. On retrouve Guillaume accompagné de son fidèle chien Floppy sur les routes de Bretagne à la recherche de son père. Mais Floppy est un chien bien particulier puisqu’il parle et nous gratifie de quelques répliques bien senties. Seul problème on sort de cette lecture avec une certaine frustration car cette deuxième partie ne dure qu’une dizaine de pages, mais semble annoncer une suite très prometteuse. Au dessin, Bouzard fait un excellent travail, dans une mise en page pourtant immuable avec un gaufrier de 9 cases. Il arrive à créer des travellings surprenants et à intégrer des bulles dans d’autres pour souligner le caractère longuet de certaines explications. Après lecture du deuxième tome : Toujours aussi absurde cette histoire : peut-être un brin moins surprenante que dans le premier opus. Une grande partie des intrigues soulevées dans la première partie trouve ici un début d’explication. Bouzard semble toujours prendre beaucoup de plaisir avec cette histoire quelque peu autobiographique mais surtout totalement loufoque. On va croiser au cours des pérégrinations de notre auteur fétiche des garagistes inquiétants, des elfes bleus, un petit guitariste autiste, une sœur et un père trolls. On est dans un pur conte de fées à l’humour très monthy pythons c’est-à-dire tourné vers l’absurde. C’est drôle, mais l’effet de surprise joue peut-être un peu moins que dans le premier tome.

20/11/2008 (MAJ le 14/11/2009) (modifier)
Par Pierig
Note: 3/5
L'avatar du posteur Pierig

J’ai toujours su que Bouzard était un troll. J’en ai maintenant la confirmation. Cette bd, sorte de pastiche autobiographique, débute de manière surprenante. Le récit commence par le décès de sa maman où, après une empoignade verbale, il apprend que son père est un troll. Je trouve cette mise en scène de la mort de sa mère très limite. Par la suite, le récit vire au fantastique où Bouzard va faire la route avec son chien pour retrouver son père quelque part dans les bois. C’est un album finalement assez atypique (tout comme son auteur) qui pourra désarçonner le lecteur. L’humour est bien présent, pas toujours de bon goût, mais l’ensemble se lit sans déplaisir. On a quand même envie de connaître la suite et de voir à quoi ressemble son troll de père. A conseiller pour ceux qui savent rire de tout.

31/08/2009 (modifier)
Par Ems
Note: 3/5

Après la lecture du premier tome. Une fois rentré dans le délire de Bouzard, la lecture fut plaisante. Il ne faut pas s'attendre à rire toutes les cases, l'humour est latent et distillé sur la longueur. On ne peut que s'interroger quant au devenir de cette histoire. J'ai trouvé limite l'entame de la BD avant de basculer dans la fiction. Ce premier tome est quand même un bon point de départ pour la série. Il reste à attendre la suite pour avoir la confirmation. Le dessin est simple mais vivant. Les couleurs sont simples également mais agréables. La simplicité résume ce premier tome. A suivre.

05/08/2009 (modifier)
Par scuineld
Note: 3/5

Mon premier Bouzard ! Après qu'un ami m'en ait parlé et renseignements pris sur le net, je me laisse tenter par la lecture du tome 1. Et bien m'en prit. Cette lecture fut agréable sans pour autant être "transcendantale"... J'ai adoré les différentes références à des situations connues de tous (jubilatoire la scène de la réparation de la brouette, l'ami touche à tout qui aide, ...). Comme dit avant, l'album est clairement en deux parties : la partie "révélation - prise de décision" et la partie "quête". Les deux se valent à mes yeux et aucune des deux ne souffre vraiment d'un manque de rythme : celui-ci est le même dans tout l'album, même si la "quête" est plus dynamique (mais c'est normal, c'est une quête...). Bref, pas évident de critiquer cet album. Mais lecture intéressante et recommandée. Je suis d'ailleurs partant pour le tome 2...

27/01/2009 (modifier)
Par Drine
Note: 4/5

Super ! Vraiment pas déçue. J'ai accroché dès les premières pages. C'est drôle, on passe un vrai bon moment. J'adore l'intervention du chien - qui franchement me réconcilie totalement avec la race canine ! Il faudrait que tous les chiens soient comme ça..... J'attends avec beaucoup d'impatience la suite. A noter qu'il y a toujours de bonnes surprises chez Poisson Pilote.

06/12/2008 (modifier)