Les Contes du boudoir hanté

Note: 3/5
(3/5 pour 4 avis)

Transposition graphique de contes chinois du 17ème siècle.


Adaptations de romans en BD Chine Ecole Supérieure des Arts Saint-Luc, Bruxelles Folklore asiatique Jean-David Morvan

Elles se prénomment Qing et Nie. La nuit, elles parcourent les rues et ruelles de Jinhua à la recherche d’hommes à séduire. Mais ces magnifiques jeunes femmes sont en réalité des fantômes. Prisonnières d’une démone malfaisante, elles ont pour mission d’accoster de jeunes hommes pour ensuite les assassiner aux fins de nourrir la créature qui les tient en son pouvoir… Une nuit, elles rencontrent le beau Ning Caichen dont Nie tombe amoureuse. Mais la démone décide de le dévorer. Epris de Nie, ce dernier décide de la sauver ; assisté dans ce combat du chasseur d’esprits Yan Chixia…

Scénaristes
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 14 Mai 2008
Statut histoire Série terminée (courts récits) 3 tomes parus
Couverture de la série Les Contes du boudoir hanté
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

23/09/2008 | L'Ymagier
Modifier


Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Cette série regroupe des contes fantastiques chinois assez classiques mais relativement agréables à lire. J'ai eu un peu de mal au début avec le graphisme de Yishan Li. Très proche du style manga, je le trouvais trop peu détaillé, trop axé sur les seuls personnages et présentant de vraies lacunes techniques. Il est assez regrettable dans le second tome par exemple de raconter une histoire avec des renards quand on ne sait pas du tout dessiner de tels animaux. Et même si certains décors ne sont pas mauvais du tout, les grands espaces laissés vides en toile de fond de nombreuses cases laissent trop de place à une colorisation informatique certes soignée mais sans âme. Pourtant, malgré mes réticences, je me suis assez rapidement laissé plonger dans des histoires un peu prévisibles mais plaisantes et plutôt bien racontées. C'est une lecture divertissante et sympathique, même si elle ne marquera ni par son originalité ni par sa force graphique.

29/10/2011 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

C’est une bonne idée que d’avoir voulu retranscrire les contes chinois dans une série fantastique dédiée. Cela nous fait découvrir toute la richesse du patrimoine culturel de cet immense pays. J’ai bien aimé qu’il y ait à la base de ces récits une romance confrontée à des forces maléfiques. Le premier tome se terminera en quelque sorte mieux que le second où il y aura un sacrifice à payer. Bref, on ne peut deviner dans quelle direction va se terminer le conte surtout quand il prend des aspects un peu horrifiques. On évite également l’aspect poétique qui va généralement avec ce genre de récit et qui aurait incontestablement ralentit le rythme. J’ai tout d’abord craint à une naïveté de ces contes mais c’était une fausse impression. Il faut dire que le dessin n’est point affirmé. Le graphisme manque un peu d’expressivité. Pour autant, les représentations des personnages et des lieux sont élégantes et distinguées. On a l’impression de flotter comme les fantômes que l’on va croiser ici et là. La colorisation y est sans doute pour quelque chose. Au final, on va passer un agréable moment. Cependant, il faut avouer que cela ne restera pas mémorable car on a vu depuis beaucoup mieux. Sans vouloir critiquer, cela reste un travail tout à fait honnête. Simplement, je suis un lecteur un peu exigeant qui attend toujours plus…

25/01/2011 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

2.5 Ça se laisse lire, mais ça ne me laissera pas un souvenir mémorable. Comme je n'ai pas lu les contes originaux, je ne sais pas si je n'ai pas accroché parce que les histoires sont vieilles ou parce que leur adaptation en bd est un résumé des récits. J'aime bien les histoires romantiques, mais ici je trouve que tout est trop simpliste. Il suffit d'un regard pour que deux personnes tombent follement amoureuse de l'autre. Il n'y a que la fin du tome 2 qui m'a un peu touché. Le dessin n'est pas mauvais, mais je le trouve trop froid se qui ne va pas avec des récits dont le but est de toucher le lecteur. J'avoue tout de même que les femmes sont bien dessinées.

15/07/2010 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Un beau conte fantastique dont le texte, parmi de nombreux autres, a été écrit au 17ème siècle par le lettré Pu Songling. Je suis ainsi entré dans une Chine ancienne où le réel côtoie le fantastique. Je m’attendais à un album « explosif » rempli de fureur et de combats divers… Ben non… c’est plutôt un tome reposant auquel j’ai eu affaire. Le scénario est fort linéaire, classique, et se déroule sans grands éventuels rebondissements. Curieusement, cette histoire n’est pas réservée aux grands ados et/ou adultes, mais peut être lue par une très grande tranche d’âges divers. Ainsi, édulcorant (et encore) certains courts passages, elle pourrait même être lue aux jeunes enfants. Cette histoire, à sa façon, est intemporelle et bénéficie d’un graphisme d’inspiration Manga au vu du côté androgyne des personnages. Le trait est lisse, parfois diaphane, mais bénéficie –ce qui en fait sa force- d’une belle colorisation. L’ensemble, bien que fort linéaire, est agréable à l’œil, attractif dans sa mise en page et constitue un bel album pour un conte dans la plus pure tradition.

23/09/2008 (modifier)