Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Mauvais Aliens

Note: 2/5
(2/5 pour 2 avis)

"Envahisseurs ? Non... Envahissants !"


Invasions extraterrestres Science-Fiction (pour de rire)

L'invasion de la terre est imminente. Les Mauvais Aliens envoient en éclaireur deux de leurs congénères. Pour passer inaperçu, nos amis extraterrestres utilisent un robot bimbo : le She-bot. Mais ce robot aux courbes généreuses va plutôt attirer l’attention des terriens et surtout leur attirer des ennuis ! Pas facile d’être extraterrestre de nos jours . . .

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Février 2007
Statut histoire Histoires courtes 1 tome paru
Couverture de la série Mauvais Aliens

07/07/2008 | Pierig
Modifier


Par iannick
Note: 2/5
L'avatar du posteur iannick

La maquette de « Mauvais aliens » ressemble plus à un magazine qu’à une vraie bd. D’ailleurs, c’est vendu avec une figurine (à choisir parmi deux autres) sous emballage plastique… J’ai (re)découvert les « Mauvais aliens » lors du festival d’Amiens 2007, l’éditeur Attakus -plus connu pour ses figurines de collection que pour les bds- y tenait un stand avec comme parrain Olivier Vatine (dessinateur des quatre premiers tomes d’« Aquablue »)… j’ai voulu, en achetant « Les mauvais aliens », leur donner un coup de pouce… « Les mauvais aliens » est composée d’histoires humoristiques courtes à l’origine publiées dans le magazine « Delcourt planète », les personnages centraux sont des extra-terrestres dont l’objectif est de conquérir la terre… jusque là rien de spécial, des invasions d’aliens, on en a tellement vu (au cinéma et à la télé bien entendu !) et lu que ça m’étonnerait que les humains soient paniqués le jour où une soucoupe volante fera son apparition… sauf que « les mauvais aliens » sont des grands incapables (d’ailleurs, tant mieux pour nous !), tellement idiots qu’ils en multiplient les pitreries contre nous ! Dans l’ensemble, les récits sont assez sympas à lire même si le fou-rire n’est pas vraiment au rendez-vous… En fait, le seul gros problème avec cette bd, comme l’a si bien décrit Pierig, c’est que le lecteur n’y découvrira qu’une quinzaine planches pour un prix de 12,00 euros, c’est mesquin ! De plus, le reste de cette bd est composé de croquis et de story-board qui me sont apparus dénués d’intérêt. Graphiquement, la représentation des aliens est simpliste, on ne peut pas dire que Fred Blanchard ait été cherché loin son inspiration ! Par contre, j’y ai retrouvé la mise en page et le découpage des scènes du « maître » Olivier Vatine. Quant à la mise en couleurs, je n’aime pas ce genre de coloriage informatique que je trouve trop lisse et trop flashy. Si l’album n’était vraiment composé que d’histoires mettant en scène les « mauvais aliens », je l’aurais sûrement apprécié car l’ensemble m’est apparu assez agréables à feuilleter. Dans l’état des choses, je ne vous conseille pas l’achat de cette bd. Allez plutôt rechercher les bons vieux « Delcourt planète » où le lecteur pourra apercevoir quelques gags des « mauvais aliens » au milieu de court-récits réalisés par d’autres auteurs.

07/07/2008 (modifier)
Par Pierig
Note: 2/5
L'avatar du posteur Pierig

Bof, sans plus . . . Mauvais Aliens . . . Mauvaise bd ? Je n’irai pas jusque là. Mais . . . Vendue sous blister (impossible à feuilleter) avec trois couvertures différentes et autant de figurines d’un Mauvais Alien (à collectionner !) et, en prime, avec une "super surprise" (une planche de 12 autocollants en fait, top mega cool), on ne peut nier que cette bd au format comics sent l’opération commerciale à plein nez. Les tribulations humoristiques de nos compères extraterrestres ont été initialement publiées dans Delcourt Planète (feu le mag des éditions Delcourt). Sous cette forme, c’était plutôt sympa et distrayant même si les gags n’étaient pas transcendant. Mais voici que Attakus, fabricant bien connu de figurines de collection, se lance dans l’édition et décide de reprendre les aventures des Mauvais Aliens de Fred et Olivier. Et là, la déception est au rendez-vous. Imaginez 15 pages de bd seulement pour 11,99 euros, c’est bien peu. Plus de la moitié de l’album est rempli par des story-board et croquis plus que dispensable. Evidemment, comme le feuilletage n’est pas possible, on ne s’en rend compte qu’après l’achat. Relisez préférentiellement vos vieux Delcourt Planète.

07/07/2008 (modifier)