Contes et Légendes

Note: 3.67/5
(3.67/5 pour 3 avis)

Contes et légendes mis en images par Battaglia.


Andersen Auteurs Italiens Les Contes des frères Grimm Oscar Wilde

Contes et légendes mis en images par Battaglia. Abandonnant pour un temps les brumes du gothique, Dino Battaglia a mis également en scène de nombreux contes populaires. Cet univers merveilleux est délicatement souligné par les couleurs de son épouse Laura dont Hugo Pratt vantait les talents de coloriste. Dans ce registre apaisé, il a notamment adapté Andersen, les frères Grimm ainsi qu'Oscar Wilde.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 07 Avril 2006
Statut histoire Histoires courtes 3 tomes parus
Couverture de la série Contes et Légendes
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

06/06/2008 | Ulys31
Modifier


Par Ems
Note: 3/5

Après la lecture du premier tome. Il s'agit en fait d'un recueil de 7 récits différents provenant des frères Grimm, d'Oscar Wilde, d'Andersen ou encore des Milles et une nuits. Les histoires sont universelles, bien narrées et avec un dessin aux couleurs très pastel. Mis à part le dernier récit qui donne son nom à ce tome, les histoires sont toutes construites sur la même structure. Un (ou une) roturier qui par intelligence ou magie deviendra roi (ou reine) au dépend d'un personnage au mauvais fond. C'est plaisant à lire. Je lirai volontiers les deux volumes et monterai la note s'ils sont du même acabit. Cette BD est adaptée aux jeunes mêmes si le graphisme a un peu vieilli.

26/07/2009 (modifier)
Par montane
Note: 4/5

En ouvrant cet album je me suis dit que le dessin de Battaglia ne m'était pas étranger, et c'est vrai que je possède une Histoire de France en Bandes Dessinées à laquelle il a contribué. Il est vrai que Battaglia a souvent adapté de grands auteurs dans sa carrière (Maupassant, Stevenson, Poe..). Le voilà donc avec des adaptations de contes et de légendes écrites par Grimm, Andersen, Wilde ; des histoires courtes, superbement dessinées par ce virtuose Italien de la Bande Dessinée, et fort bien mis en valeur par les très belles couleurs de son épouse. Des contes pour les petits et pour les grands écrits principalement dans les années soixante-dix qui se lisent très facilement et à la lecture desquels on passe un très agréable moment. Le second tome de la série dénote quelque peu puisqu'il s'agit d'un récit de soixante pages qui raconte l'histoire d'un saltimbanque Flamand qui contribua à joindre la résistance à l'occupation Espagnole dans la Flandre du 17e. Là encore une très belle histoire, cette fois plus ancrée dans la réalité de l'Europe des Grands Empires à une époque où l'Espagne et la France se disputaient la mainmise sur l'Europe. Voila donc une très belle série à conseiller pour ceux qui ont su conserver une âme d'enfants et qui veulent faire connaissance avec un des grands de la BD Italienne.

29/06/2009 (modifier)
Par Ulys31
Note: 4/5

Chaque tome est différent et peut se lire indépendamment. « Le Géant égoïste » : Andersen, les frères Grims, Oscar Wilde… J’ai pris bien du plaisir à découvrir ces contes populaires, à la fois amusé par les péripéties des histoires et charmé par le dessin dont le trait est plus enfantin que sur d’autres BD, mais tout aussi épatant, et les couleurs très belles. Souvent on dit que les personnages prennent la pose. Chez Battaglia ce serait plutôt la page toute entière tellement la composition est parfaite et épurée de tout élément inutile. J’essaierais bien d’expliquer ça, sans faire penser que j’ai fumé la moquette, cependant c’est un peu difficile : le tout paraît figé dans une sorte de rigueur extrêmement délicate. Avec un trait à la fois « simple et hésitant » (façon de parler) et une lisibilité maximum dans la composition des dessins. Le dernier conte notamment, très court, est un régal pour les yeux. Cela fait aussi penser à de l’illustration. Niveau sex, drugs & rock & roll c’est très léger par contre. Toutes ces fables ont une morale et ont été écrites pour des enfants. Le dernier conte fait vraiment chrétien par exemple, je peux comprendre qu’on n’ait pas envie de lire ce genre de BD. Mais ce qui est important c’est que la BD plonge le lecteur dans un univers enchanteur plein d’images magnifiques et que c’est très bien raconté. Que dire d’autre… dans le premier conte il y a une paire de babouches et un génie, comme dans une histoire d’Iznogoud. Et donc précipitez vous sur cette perle si vous aimez le style de l'auteur ! « Thyl l'espiègle » : L’histoire est plaisante à lire et raconte les aventures héroïques et joyeuses de Thyl l’espiègle d’après Charles de Coster. Battaglia impressionne au dessin, son épouse n’est pas en reste pour les couleurs, c’est encore une BD que j’adore. En plus mon édition sent bon le vieux papier, l’album a un charme indéniable. Tour à tour funambule, bouffon puis soldat, Thyl contribue à la libération de la Flandre occupée par les espagnols. Le ton est léger, le héros bien chanceux et tout lui paraît facile donc aucun réalisme ici. On est toujours dans l’évocation de la Fable. Cela se lit en savourant le talent de l’auteur, j’adore particulièrement les décors et toujours les pages et images très savamment composées. Ce qui surprend un peu, ce sont les ellipses qui font qu’on survole une foule d’actions en un minimum de pages, comme souvent dans les adaptations de Battaglia. Mais en même temps, si le lecteur se trouve contraint à un certain recul, cela restitue l’aspect légende à merveille. La dernière case de la BD nous fait ressortir en douceur de l’album…

06/06/2008 (MAJ le 07/06/2008) (modifier)