Les Villes d'un jour

Note: 3.71/5
(3.71/5 pour 7 avis)

Une enfance de cirque...


Autobiographie Cirque & Saltimbanques Enfance(s) Les prix lecteurs BDTheque 2008 Quadrants Soleil

Rudy Spiessert, auteur du "Stéréo-club", nous conte son enfance passée dans le cirque Zimmer. Joies, peines, émerveillements, déceptions... La vie dans un cirque n'est pas forcément très "funky". Un retour sur ces jeunes années...

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 26 Mars 2008
Statut histoire Histoires courtes 1 tome paru
Couverture de la série Les Villes d'un jour
Les notes (7)
Cliquez pour lire les avis

15/04/2008 | Spooky
Modifier


Par gruizzli
Note: 3/5
L'avatar du posteur gruizzli

Pas mal mais pas transcendant. C'est une Bd agréable sur la vie d'un enfant dans un cirque, avec tout ce qui peut se passer dedans. C'est amusant et bien présenté, mais je n'ai pas non plus été marqué par ma lecture, qui fut agréable. J'ai beaucoup aimé la façon de présenter l'envers de décor sans tous les artifices, de simples humains qui ont tous leurs problèmes, et qui peuvent aussi être mauvais. Le tout est servi par un dessin très efficace, avec des affiches bien sympathiques et le tout très coloré. C'est agréable à l'oeil !

11/10/2017 (modifier)
Par Ems
Note: 4/5

"Les Villes d'un jour" est une BD qui ne paie pas de mine. Pourtant elle est des plus intéressantes. Tout d'abord, le livre lui même : la couverture est belle et agréable en main. La BD ensuite : les petits récits autobiographiques traitent du milieu du cirque mais vont bien plus loin avec des sujets plus sociaux ou politiques. C'est léger à lire mais plein de sens. Le dessin et la mise en page sont simples. Il ne s'agit pas d'une BD " technique ", c'est le fond qui prévaut. La colorisation est particulièrement réussie pour le plaisir des yeux. Le cahier additionnel est vraiment réussi, il apporte la partie documentaire venant détailler les sujets traités dans les petits récits. On découvre l'historique de la famille de l'auteur dans le cirque. Cette BD est accessible, sensible et intelligente. Elle offre une vision de l'intérieur d'un grand cirque et nous permet de découvrir les personnes qui font que ces spectacles existent.

03/05/2010 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Ces « villes », c’est d’abord une couverture qui attire de par sa composition graphique, ses couleurs. C’est ensuite la découverte d’une autobiographie de l’auteur. Spiessert a en effet passé son enfance dans un cirque. Et c’est avec une sorte d’émerveillement qui lui est resté qu’il nous narre les aventures de ces « autres gens du voyage ». Ces « villes », c’est une narration faite comme par les yeux et le cœur d’un enfant ; une narration faite de vécu, de poésie et –surtout- de tendresse. Ici pas de choses compliquées, de scénario alambiqué, de bagarres interstellaires… non, c’est juste une simplicité des choses et des gens qui est faite avec justesse et comme vue par l’imaginaire d’un enfant. Ces « villes », ce sont des saynètes que l’on découvre au gré des pages, des petites histoires faites d’une réelle sincérité et aussi de drôlerie. Le dessin ?… il paraît simple dans son trait. Mais ce dernier, sous une fausse ligne « puérile », parvient à nous montrer –dans des lignes et constructions graphiques claires- la vie de ces artistes méconnus. Une BD attachante, qui « ne mange pas de pain », mais que l’on prend plaisir à découvrir, à suivre, embellie également par une palette de couleurs chatoyantes. Car le cirque n’est pas quelque chose de triste, mais une unité de personnes qui arrivent à « éclairer » sur leur passage. Et ça, ce n’est pas donné à tout le monde. Joli que tout cela.

07/07/2008 (modifier)
Par Pierig
Note: 4/5
L'avatar du posteur Pierig

Comme l’a souligné Spooky, cet album présente bien des similitudes avec Marzi, que ce soit dans le traitement graphique (même style mais avec un encrage plus charbonneux), le découpage (en gaufrier), la narration (voix off pour raconter les souvenirs d’enfance de l’auteur), les sujets traités (pays de l’Est). Cette bd est une porte d’entrée vers les coulisses du cirque. On y apprend comment fonctionne cette petite ville dans la ville. L’album est scindé en chapitres racontant à chaque fois un épisode marquant de la vie du cirque Zimmer. Ces tranches de vies sont douces-amères où les moments de joies côtoient ceux plus tragiques. Cette vie de bohème est fabuleusement contée, laissant au lecteur le souvenir d’un moment de lecture unique. A lire, vous ne serez pas déçu !

13/06/2008 (modifier)
Par Ro
Note: 4/5
L'avatar du posteur Ro

Eh bien moi, j'ai bien aimé ma lecture de cet album. C'est vrai qu'il s'agit là "d'une autobiographie de plus", un genre déjà très fréquent parmi les BD de ces dernières années. Mais son sujet principal se révèle être le cirque et j'ai trouvé les nombreuses anecdotes racontées par l'auteur plaisantes et intéressantes. Le dessin est simple et sympathique. Dans un style proche des Dupuy/Berberian et consorts, son encrage et ses ombrages ont su me séduire. Ses couleurs sont assez originales et réussies. Et les illustrations qui closent chaque histoire sont jolies et fort à-propos. La narration est claire et efficace. L'album est séparé en histoires courtes portant chacune sur une thématique, une anecdote ou une suite d'anecdotes. Je n'y ai vu aucune répétition et j'ai trouvé le tout agréable. Parfois amusant, souvent intéressant sur la vie des forains, je me suis senti assez bien dans le récit de jeunesse de Rudy Spiessert. C'est une BD que j'ai lue avec le sourire et sans ennui. Probablement pas un indispensable mais une bonne BD qui rend un joli hommage au cirque et aux forains.

15/04/2008 (MAJ le 20/04/2008) (modifier)
Par Alix
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Alix

Excellent ! La branche « Quadrants » des éditions Soleil propose ici une œuvre autobiographique de qualité. L’histoire est originale (la vie quotidienne d’une troupe de cirque) et racontée à travers les yeux d’un enfant, avec le ton qui va avec, rempli d’innocence et de simplicité… un ton qui a réussi à me faire rire à de nombreuses reprises (ah, le monteur de chapiteau, quel personnage excellent). Mais tout n’est pas rose, et certains passages sont plus durs et touchants. La fin est belle je trouve… Le dessin est joli… simple, mais efficace, et sert parfaitement cette superbe histoire. Un coup de cœur !

16/04/2008 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Une énième autobiographie, où l'auteur raconte ses jeunes années... Ici Spiessert sort un peu du lot, puisqu'il voyageait avec un cirque, qui changeait de ville chaque jour (d'où le titre). L'album est bien sympa, balançant entre rire et larmes (oui, parce qu'il y a aussi des drames dans un cirque), et nous emmenant sur les traces de ce cirque, qui existe toujours de nos jours. C’est sympa, mais je trouve que l'immersion dans l'univers du cirque n'est pas assez profonde. On reste un peu en surface, et même si la posture choisie est le regard d'un enfant, donc naïf, cela aurait pu être plus approfondi. J'ai un peu pensé à Marzi à la lecture, même si les conditions ne sont pas du tout les mêmes. Un album plutôt agréable, à lire si vous tombez dessus.

15/04/2008 (modifier)