Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Arawn

Note: 3.63/5
(3.63/5 pour 19 avis)

Arawn, roi de l'Autre-Monde, fait partie de la mythologie celtique. A voir aussi : Les Chroniques d'Arawn


Dark Fantasy Les meilleures séries terminées en 2014 Mythologie celtique Soleil Soleil Celtic

Apparu dans la série Légendes de la Table Ronde, le personnage d'Arawn est ici le protagoniste et le narrateur. Dans cette série éponyme, Arawn nous raconte comment l'homme qu'il fut est devenu un guerrier, un héros, un roi, un Dieu. Et pourquoi il en est venu à haïr ses semblables, les Hommes. Dans ce premier tome, Arawn évoque son enfance, la terrible prophétie, celle qui a fait de ses trois frères, des rivaux et ses pires ennemis.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 23 Janvier 2008
Statut histoire Série terminée 6 tomes parus
Couverture de la série Arawn
Les notes (19)
Cliquez pour lire les avis

25/01/2008 | Miranda
Modifier


Par Ro
Note: 4/5
L'avatar du posteur Ro

Je ne m'attendais pas à autant accrocher à cette série. C'est de la pure heroïc-fantasy au sens très classique du terme, celle d'un Robert E. Howard et de son Conan le Barbare avec des hommes et des femmes aux corps dénudés et sculpturaux, de l'action, de la magie, du sexe et du sang. Le cadre s'inspire de la mythologie celtique mais lui donne un souffle nettement plus épique et plus violent, avec une grande part de tragédie mythique dans ce conte à l'issue que d'emblée on devine fatale . Sur la forme et dans l'esprit, cela rappelle grandement la série Sláine. Le héros et son frère lui ressemblent même parfois comme deux gouttes d'eau. Le graphisme est assez grandiose dans le sens où il offre des planches spectaculaires, comme de grands tableaux, beaux et soignés. Le style rappelle donc souvent de Simon Bisley pour Sláine mais aussi celui de Frazetta pour ses guerriers et guerrières à demi-nues, et parfois un peu celui de H.R. Giger pour certaines formes rappelant les créatures de l'inventeur d'Alien. Sur le fond, c'est vraiment une fresque épique et dramatique. Comme dans nombre de récits mythologiques et de légendes, les protagonistes principaux sont présentés immédiatement comme au-dessus du lot, de quasi demi-dieux qui ne demandent qu'à dominer le peuple, bâtir des empires et à s'affronter dans de grandioses confrontations. Et même si l'on sait que ça va finir dans le drame, l'intrigue prend bien des chemins détournés et inattendus pour nous mener à sa conclusion. Ce parti-pris de la fresque mythologique grandiose et sérieuse a su me séduire et m'accrocher du premier jusqu'au dernier tome.

22/08/2019 (modifier)
Par Jérem
Note: 3/5

Le début de la saga m’a fait forte impression avec ses illustrations splendides et son univers dark fantasy empreint de mythologie celtique et truffé de références à Conan. Le récit, bien que classique, est diablement efficace, et les auteurs prennent le parti de bien développer leurs personnages et la base de leur intrigue. Malheureusement, une fois l’histoire lancée et le lecteur intrigué, Arawn baisse très sensiblement d’intérêt. Si les dessins restent impressionnants, ils perdent néanmoins un peu en clarté, en finesse et en classe. Mais c’est surtout le scénario qui s’enfonce dans une succession de combats et de batailles interminables avec pouvoirs et objets magiques sortis du chapeau. La qualité du récit et de la narration des débuts s’envolent pour faire place nette à l’action et aux rebondissements douteux et redondants. C’est vraiment dommage tant les deux premiers albums me semblaient prometteurs. Arawn est, au final une série correcte, pas désagréable à suivre grâce à son univers assez impressionnant. Coup d’œil conseillé pour les amateurs de fantasy… les autres peuvent passer leur chemin. Un petit 3/5 !

29/11/2018 (modifier)
Par sloane
Note: 3/5
L'avatar du posteur sloane

C'est les couvertures et les avis du site qui m'ont fait sauter le pas. Le tome 1 n'est pas mauvais et l'ambiance crépusculaire fin du monde n'est pas mal rendue. Par contre quand on attaque les autres tomes ça devient un peu plus problématique. Le dessin reste égal à lui même, ( Ah cette sorcière courant nue dans le froid- bon en même temps c'est une sorcière hein) Non se qui me pose un problème c'est cette avalanche de coups tordus, de machinations, de trahisons, tout cela enveloppé dans une mystique pseudo celtico-scandinavio je ne sais quoi. Les auteurs ont ils voulu écrire leur Crépuscule des Dieux? En tous cas que ça traine!! Donc un 3 pour le dessin et les couvertures parce que y a du boulot!

12/08/2014 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

Ce récit de fantasy aux couvertures accrocheuses décrit un monde celtique farouche, plus sombre, violent, diabolique, froid, c'est sanglant, chaotique, dantesque, proche par endroits des Chroniques de la lune noire. En dépit de nombreux clins d'oeil à Conan le Barbare et à d'autres films, c'est un combiné de médiéval fantastique et de dark fantasy qui brille presque essentiellement par son dessin magnifique, ce qui donne un beau visuel avec des pages aux ambiances de couleurs variées, un style graphique très inspiré des peintures de Frank Frazetta. Tout se décline dans un tourbillon de sang et de mort, avec des monstres, des armes démentielles et des guerrières aux tenues minimalistes sexy (qui n'ont jamais froid dans la neige), et avec une apothéose cauchemardesque qui est la bataille de Cad Goddun, qui finit en carnage où tout est démesuré, que ce soit les corps ultra musclés, les visages rageurs, l'aspect bestial des combats ou la mise en page.... c'est un déferlement de fureur et de sang alimenté par des monceaux de cadavres qui s'éternise un peu trop. Alors tout ça est bien joli, mais au bout d'un moment, j'en ai un peu assez, c'est le genre de récit fantastique qui ne m'attire pas vraiment ; c'est pourquoi, j'ai arrêté ma lecture après le tome 4, étant peu client de la dark fantasy, d'autant plus que ces guerriers qui souvent prennent la pose avec leurs muscles prêts à éclater, c'est plutôt énervant, et qu'on a du mal parfois à reconnaître les frères, leurs visages étant quasi identiques. Au final, une Bd au visuel superbe ne fait pas forcément une grande histoire ; et si je sais qu'il y a des fans de ce type de bande, moi, je n'en suis pas.

11/11/2013 (modifier)
L'avatar du posteur Le Grand A

Je donne mon avis après lecture des trois premiers tomes. Alors j’ai lu dans différents commentaires qu’Arawn serait de l’heroic fantasy, cependant, et ce n’est que mon avis, je pense qu’Arawn se situe d’avantage entre myth et dark fantasy, ce qui n’est pas du tout le même genre ; Conan ou Kane sont de l’heroic fantasy par exemple. Les récits de dark fantasy sont d’avantage pessimiste et violent avec de bonnes grosses giclées de sang à chaque coup d’épée, le héros est un salaud de première, l’ambiance est froide, limite horrifique. Voilà pour la mise au point. J’ai commencé ma lecture avec pas mal d’appréhension car le style graphique n’est pas celui que je trouve être le plus approprié, on est d’avantage proche de l’illustration que du dessin tout en mouvement et dynamisme. Ici c’est un poil trop figé mais c’est normal je pense quand on cherche à atteindre un dessin très réaliste. Presque chaque case d’Arawn est une peinture, c’est vraiment très beau mais bon, j’ai vu mieux aussi. On a à peu près un album de sortie par an mais je pense que si les auteurs et l’éditeur avaient repoussé la sortie d’une année supplémentaire le résultat aurait été vraiment magnifique. Je dis ça parce que je connais assez bien les œuvres d’un maître de l’illustration de fantasy et SF, Luis Royo, et donc quand on cherche à adapter ce style graphique en bande dessinée, il y a des chances de se vautrer. Mais bon Sébastien Grenier s’en tire bien, je chipote un peu. En ce qui concerne l’histoire, c’est le truc bien bourrin avec des héros mythologiques, quatre frères plus précisément, une histoire de famille et dont Arawn est le personnage principal, le dieu des enfers. Le récit s’ouvre sur Arawn dans son palais, il a vaincu ses ennemis et est maintenant seul, il se prend donc à raconter sa vie et se met dans la peau du narrateur. Il y a très peu de dialogues dans cette série (et c’est tant mieux parce que souvent affligeant de banalité) et la plupart du temps on a Arawn en voix off pompeuse. Arawn est en résumé une série moyenne pas prise de tête, et pour le coup trop bourrin, agréable à regarder.

06/11/2012 (modifier)
Par Don Lope
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Une BD d'héroic fantasy, sans surprise chez ... Soleil. Oui mais voilà, au milieu des tombereaux de séries HF toutes plus faibles les unes que les autres chez cet éditeur, voici la petite perle qui sauve (presque) tout. Alors certes, l'auteur ne réinvente pas le genre mais bon ... à part messieurs Sfar et Trondheim, j'ai pas souvenir d'un truc qui ait vraiment dynamité la fantasy depuis une décennie. On est ici dans un univers hyper codifié, fait de pouvoirs magiques et de luttes fratricides entre plusieurs frères mais ça fonctionne formidablement, sans aucun temps mort et avec une intrigue qui ne lasse pas alors qu'on aurait pu craindre un essoufflement après le formidable premier tome. Le tout est servi par un dessin superbe d'un nouveau venu dans le monde de la BD qui, s'il tient parfois plus de l'illustration et manque un poil de mouvement, n'en reste pas pour le moins, la plupart du temps, époustouflant. Au final, une référence que je conseille même aux non-aficionados du genre. Je serais à deux doigts de mettre 5 étoiles s'il y avait un tantinet plus de cul :)

14/07/2012 (modifier)
Par js
Note: 4/5

Je viens de relire les 3 premiers tomes afin d'attaquer le tome 4. Je dois avouer que cette mérite pleinement un 4/5 (et pas 3 comme j'avais mis au début). Le dessin m'a scotché ! De pures planches picturales lumineuses et incroyables ! Les tons peuvent changer d'une planche à l'autre en passant d'une forêt lumineuse verdoyante à une bataille sanglante ou à une 'pièce' des Enfers ! J'ai passé beaucoup de temps à regarder les peintures qui sont vraiment le point fort de cette série ! Pour les personnages, c'est de l'heroic-fantasy pure et dure ! Des héros surmusclés, des guerrières aux formes onéreuses et toujours en string, de gros monstres, des bastons sanglantes ... Le dessin donne un rendu final excellent qui ravit lors de la lecture ! Le scénario n'est pas original en soi. Des frères, un destin tracé, une famille déchirée, des guerres par-ci par-là etc... Mais le récit d'Arawn sur son passé reste intéressant et malgré des lieux communs du genre, l'histoire se lit avec entrain et les personnages sont en réalité très complexes et leurs relations changeantes d'une tome à l'autre amènent le lecteur à dévorer les tomes pour savoir la suite ! Cependant, les personnages ne sont pas toujours reconnaissables et je me suis parfois emmêlé les pinceaux pendant la lecture. Je conseille l'achat d'une part pour le coup de pinceau remarquable et d'autre part pour savourer une bonne histoire de fantasy comme Soleil n'arrive plus trop à en faire !

19/09/2010 (MAJ le 18/09/2011) (modifier)
Par alex
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Je n'ai pas une affection particulière pour ce genre d'histoire mais je dois bien reconnaitre que si le scénario n'a rien d'original il est si bien traité qu'on ne peut qu'apprécier cette série ! J'ai beaucoup aimé la noirceur d'Arawn, un personnage plus complexe qu'on ne s'y attend. Le dieu des ténèbres n'est en effet pas dépourvu de sentiments ce qui lui donne un côté "attachant" ! Les graphismes sont tout simplement splendides! Parfaitement adaptés à l'histoire, très détaillés tout en restant lisibles! Les couleurs sont de la meme trempe ! Bref un pur régal que je recommande à tous ! Et vivement la suite...

18/09/2011 (modifier)
Par Miranda
Note: 2/5
L'avatar du posteur Miranda

C'est une Bd assez étoffée, car elle a une grande quantité de cases. C'est un avantage pour l'histoire, mais un inconvénient pour le dessin. Celui-ci est très détaillé, mais les cases sont un peu petites et on ne profite pas assez du travail du dessinateur. Les personnages sont petits et, du coup, on ne s'attache pas vraiment à eux, surtout au début, mais vers la fin de l'album ce "défaut" s'estompe et c'est un plaisir pour l'oeil. Les couleurs par contre sont magnifiques sur toute la BD. C'est un récit mythologique où le combat et les quêtes sont de mise. Mais ce n'est pas bourrin car les scènes d'affrontement ne s'éternisent pas. Le récit est fluide et avance bien. Pour ce premier tome le ton est très narratif, il y a peu de dialogues, mais cela ne gâche pas le plaisir de lecture. Mise à jour J'ai relu le tome un pour enchaîner avec les autres tomes. Résultat j'ai retrouvé le même plaisir en relisant ce début d'histoire et ma première impression reste la même, par contre au second tome j'ai totalement décroché. Je m'attendais à plus d'originalité, mais on ne décolle pas de la sempiternelle guerre fratricide, n'ayant eu aucune surprise je me suis ennuyée ferme. Ajouté à cela les corps bodybuildés à l'extrême des personnages, la nudité inutile des femmes et le peu de différence physique entre les personnages, je laisse là cette série et n'irai pas plus loin.

25/01/2008 (MAJ le 23/06/2011) (modifier)
Par Baniwae
Note: 5/5

Je l'ai découvert avec "La preuve par 3" de l'éditeur Soleil. Regroupant ainsi tous les tomes de la série je me suis lancé dans la lecture. Venant d'une famille de trois garçons, je suis assez touché par les histoires de fraternité. De ce point de vue, j'ai voulu donc en savoir plus. Le scénario est bien amené bien que le thème soit déja exploité dans des films ou autres BD de fantaisies (chacun s'en va faire sa quête puis se lance dans la poursuite du pouvoir et devenir roi etc). L'idée de faire raconter son passé au personnage par un échange entre Owen et Arawn est vraiment sympa. L'idée de départ avec la découverte de Siamh m'a beaucoup plu. Le reste de l'histoire continue sur une lancée égale et présage beaucoup pour les prochains tomes (même si je pense que cette série n'est pas vouée à un destin commercial avec 20 tomes etc mais plutôt comme une série de 5 ou 6 tomes). Ce qui met une claque c'est le rendu visuel. De véritables tableaux à chaque planche. Une impression de mobilité, d'action , un réalisme vraiment abouti pour la réalisation d'une fresque que je suis vraiment content de pouvoir resavourer régulièrement. Pour les amateurs du genre, je pense que cette série peux devenir culte. Pour ma part, je suis tout acquis à sa cause !

04/01/2011 (modifier)