Neandertal

Note: 4.17/5
(4.17/5 pour 6 avis)

Il y a 50 000 ans, L'histoire de Laghou, habile artisan de la pierre et membre de la tribu des Torses rouges.


Delcourt Préhistoire

Habile tailleur de silex et affligé d'une légère malformation qui le rend boiteux, Laghou est tenu à l'écart des chasses dangereuses. Mais pour venger la mort de son père, il va entreprendre ce qu'aucun chasseur n'a jamais pu parvenir à faire : vaincre LongueBarbe, le plus grand bison noir qui ait jamais foulé la steppe du territoire avec sa harde. Pour y parvenir, il part à la rencontre d'un clan, seul détenteur d'un arme extraordinaire, celle que l'on nomme le Cristal de chasse.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 31 Octobre 2007
Statut histoire Série terminée 3 tomes parus
Couverture de la série Neandertal
Les notes (6)
Cliquez pour lire les avis

20/01/2008 | JJJ
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Voilà ! J'hésitais un peu sur la note, parce que je réserve le 5 étoiles uniquement aux bandes dessinées exceptionnelles , mythiques ou qui ont marqué, genre Tintin, Astérix, Blueberry, Buddy Longway, Le Prince de la nuit, etc... mais dans le cas présent, je suis quand même partisan de décerner la note maximale à celle-ci qui m'a pleinement enthousiasmé ; mon vif intérêt pour la Préhistoire n'y est bien sûr pas étranger. Cette série en triptyque se présente avant tout comme un grand récit d'aventure, mais aussi comme une tentative fidèle de reconstitution de la vie de ces hommes des cavernes qui nous sont si mal connus. La Bd est en effet basée sur un important travail de documentation, Roudier tente plusieurs approches dans différents domaines : une restitution plausible du physique des Néandertaliens, respectant ainsi les connaissances archéologiques actuelles, de même que les sépultures, les postures des défunts dans les tombes sont conformes (d'après les découvertes archéologiques, on en voit au Musée d'Aquitaine à Bordeaux et au Musée National de Préhistoire aux Eyzies d'après des tombes trouvées en Dordogne), une bonne représentation du cheptel préhistorique (mammouths laineux, aurochs, bisons, hyènes, chevaux...), les techniques d'outillage ou de chasse... Tout ceci fait partie d'un travail minutieux. Les périls et les épreuves auxquels sont confrontés les protagonistes dans cette Préhistoire terrifiante, sont aussi le reflet des dangers bien réels que pouvaient rencontrer nos lointains ancêtres. Comme dans La Guerre du Feu (Delcourt), Roudier s'attache à rendre une Préhistoire crédible, avec un texte très verbeux et littéraire entrecoupé de quelques pages muettes pour reposer le lecteur de ces dialogues abondants. Mais contrairement à La Guerre du Feu (Delcourt), Roudier n'est pas tenu de suivre un roman à la lettre, il est libre et imagine ici une aventure qui aurait très bien pu se produire il y a 500 000 ans, tout en s'essayant à une tentative de vulgarisation scientifique. Ce que le roman suggère, l'image a la faculté de rendre immédiatement accessible ce qui est parfois difficile à concevoir en description. Ce qui est intéressant, c'est l'idée de véhiculer une image différente du Néandertalien longtemps considéré comme une brute émettant des borborygmes ; Roudier leur donne un langage en s'appuyant sur des découvertes scientifiques et cherche à faire évoluer l'image qu'on s'est longtemps fait de ce cousin disparu mystérieusement il y a 30 000 ans. Ces gars ont quand même décoré des cavernes de peintures rupestres, c'était loin d'être des bêtes... De plus, j'ai apprécié l'étincelle d'espoir dont ces hommes de tribus différentes font preuve pour s'entraider et partager leur savoir, plutôt que de s'affronter, c'est un premier signe de fraternité humaine ; de même que le champ du surnaturel est ici restreint, il n'y a pas de pouvoirs magiques ou d'animaux qui parlent comme dans Vo'Hounâ. Tout ceci fait de cette Bd une incontestable réussite dans son genre, par sa crédibilité, son épopée aventureuse captivante, ses personnages attachants, servie par un dessin toujours aussi impeccable qui là aussi restitue les décors sauvages de plaine, forêts, grottes, abris sous roche tels qu'ils ont pu être dans ces temps reculés. Une Bd qui a satisfait pleinement mon attente et ma passion de la Préhistoire.

18/04/2016 (modifier)
Par kanibal
Note: 5/5 Coups de coeur expiré

J'ai pris un très grand plaisir à la lecture de ce récit qui réunit 2 bonnes qualités : de beaux dessins et une histoire qui a su me tenir en haleine. On retrouve ici des mots qui sont sûrement à la base de la civilisation (Connaissance, Partage, Solidarité). Laghou est peut-être le premier hominidé à avoir domestiqué le loup. Les personnages sont très attachants, j'ai eu peur pour eux. Les cannibales m'ont fait frémir, même avec leurs traits grossiers ils étaient beaux ces hommes et femmes de Neandertal. Cette BD est un gros coup de cœur.

09/08/2013 (modifier)
Par fab11
Note: 4/5

Ce récit complet en trois volumes se lit plutôt bien, même si parfois les bulles paraissent interminables. Je ne rentrerai pas dans la polémique "est-ce que l'homme de Neandertal possédait un langage?" car je ne suis pas un étudiant spécialiste de la préhistoire. En tout cas cette série se dévore comme un bon livre d'aventures où les rebondissements sont nombreux, même si l'histoire n'a rien d'extraodinaire (un chasseur boiteux veut venger son père tué par un énorme bison). L'idée du cristal de chasse est plutôt bien trouvée car à cette époque ce genre d'arme pouvait sans doute paraître redoutable. Les personnages sont attachants comme Laghou, le héros, ou bien Narok l'homme-flamme. Le dessin est très soigné, même si parfois la taille de certains animaux (tels que l'ours ou le fameux bison alias" longue barbe") peut paraître exagérée. Le dessin est donc très beau , même si à mon avis il se dégrade légèrement dans le troisième tome surtout en ce qui concerne le visage des personnages au second plan. Les visages des personnages, en particulier les regards, sont particulièrement réussis. J'ai donc passé un très agréable moment de lecture avec cette trilogie néandertalienne. Cette série préhistorique reste donc agréable à lire pour les fans de préhistoire ou les inconditionnels de la Guerre du feu.

12/12/2011 (modifier)
Par Pacman
Note: 4/5

Après le très bon, quoiqu'innachevé, Vo'Hounâ, paru chez un éditeur que je ne citerai pas par respect pour les lecteurs de cet avis, Roudier nous emmène de nouveau aux âges sauvages de l'homme de Neandertal. Espérons que ce nouvel éditeur, beaucoup plus fréquentable, lui permettra de terminer son oeuvre. Une nouvelle fresque préhistorique, donc, qui si elle n'est pas sans rappeler la précédente, déjà citée, me semble plus mature, plus aboutie, plus réussie en somme. Le dessin est plus net, avec de très belle planches, notamment les scènes nocturnes, avec gros plans biens soignés, des paysages et animaux magnifiquement représentés. Coté scénario, on est à mi-chemin entre le documentaire et la fresque épique, voire sociale par moment. Les personnages sont assez fouillés, mon seul regret étant qu'on les confond un peu par moments. Mais bon, vivement la suite et fin de cette petite série des plus originales. PS : concernant la remarque de l'avis précédent sur le langage et l'homme de Neandertal, qui a souvent été faite à l'auteur (peut être lit-il les avis sur BDthèque!), une mise au point est apportée à la fin du tome 2. Roudier y explique en gros que Neandertal était, je cite, "physiologiquement capable de parler" et que "l'extrême complexité des système de taille [..] et la grande diversité des gestes symboliques dont il nous a laissé témoignage impliquent l'usage d'un langage articulé". Les spécialistes trancheront, mais cela ne doit pas vous gâcher la lecture.

04/11/2009 (modifier)
Par Cee-Bee
Note: 4/5

Dans la même veine que l’avis de JJJ dont je trouve la note peu généreuse, le tome 1 de Neandertal m’a beaucoup plu. La hiérarchie au sein du clan, l’importance de la chasse et la place centrale des superstitions ou des croyances de ces hommes sont autant d’éléments en toile de fond qui rendent le récit fort intéressant. On suit l’aventure peu commune d’un marginal qui est appelé à prendre la route pour gagner le respect des autres membres du clan. Le seul hic dans l’histoire serait peut-être les conversations élaborées qu’ont les personnages entre eux. Impossible de vérifier, mais je m’imagine mal un Néandertal tenir ce type de dialogue d’autant plus que les membres de la communauté scientifique ne sont pas unanime quant à l’usage du langage chez l’Homme de Néandertal. Sans faire un remake de Quest for Fire ou la Guerre du Feu où les hommes se comprenaient par onomatopées et différents bruits de bouches, l’auteur aurait pu élaguer les conversations et jouer sur le dessin qui aurait traduit les émotions des personnages…. N’est-ce pas l’essence même de la BD. Malgré cet écueil, bravo!!! Je sais déjà que les 2 autres tomes de cette trilogie auront leur place dans ma bdthèque.

29/08/2008 (modifier)
Par JJJ
Note: 3/5 Coups de coeur expiré

Les dessins de Emmanuel Roudier m'ont tout de suite plu, l'univers des premiers hommes semble si bien retranscrit, si vrai, qu'il suffit de tourner quelques pages pour être transporté vers les ages farouches et glacés de nos lointains ancêtres. C'est beau et rude, l'ambiance qui se dégage des cases est sauvage. L'histoire fait honneur aux illustrations, ce tome présente les personnages en profondeur et amorce bien l'intrigue, on y découvre les évènements qui pousseront Laghou à accomplir sa quête. Aux yeux de ses puissants frères chasseurs, Laghou le tailleur de silex est un faible. Un homme sensible, moins brutal que ceux qui l'entourent, mais doté d'une volonté forte. Laghou est immédiatement attachant. Ce premier tome, acheté sur un coup de coeur est une bonne surprise. L'histoire est simple et avance bien. Je lirai la suite avec plaisir. Narrée par de jolies images, cette BD brille surtout par les splendides paysages qu'elle offre. Et que la couverture est belle... JJJ

20/01/2008 (MAJ le 20/01/2008) (modifier)