Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

De Gaulle à la plage

Note: 3.22/5
(3.22/5 pour 23 avis)

De Gaulle à la Plage est né dans les pages de Vive la Politique, ce grand homme en short découvrant les tongs et les congés payés nous a fait tellement rire qu’il ne pouvait pas nous quitter aussi vite.


Les coups de coeur des internautes Poisson Pilote Vacances à la plage

De Gaulle à la Plage est né dans les pages de Vive la Politique, ce grand homme en short découvrant les tongs et les congés payés nous a fait tellement rire qu’il ne pouvait pas nous quitter aussi vite. Très vite Jean-Yves Ferri s’est senti investi d’une impérative mission, il en allait de l’intérêt supérieur du pays, il fallait raconter l’été 56, celui où le Général, lassé de l’ingratitude de ces veaux de français, décida de se consacrer à l’édification de châteaux de sable, au bonheur des pique-nique et aux joies du volley ball.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 07 Décembre 2007
Statut histoire Strips - gags 1 tome paru
Couverture de la série De Gaulle à la plage
Les notes (23)
Cliquez pour lire les avis

07/12/2007 | hervé
Modifier


Par Josq
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Josq

Parmi toutes les personnalités de notre histoire, De Gaulle est sans doute une de celles qui se prêtent le mieux à la caricature, et Jean-Yves Ferri l'a bien compris. Avec De Gaulle à la plage, il revisite de manière hilarante et joyeusement effrontée l'histoire du célébrissime général. N'hésitant pas à ridiculiser cet homme qu'une histoire capricieuse a propulsé au rang d'icône intouchable, Ferri sait tout de même égratigner comme il se doit l'image trop parfaite que la postérité a retenu de lui. Sans jamais déboulonner complètement la statue, l'auteur/dessinateur s'amuse comme un petit fou à désacraliser De Gaulle, et nous entraîne à sa suite. Et de fait, que c'est drôle ! Ferri enchaîne les gags franchement craquants sur deux strips, avec un nombre minimal de personnages. Jouant sur l'égocentrisme du personnage et ses relations avec son entourage proche, l'auteur varie les plaisirs, sans jamais que son humour ne devienne répétitif. On rit beaucoup, et l'auteur sait multiplier les bons mots avec un talent certain. Et lorsque Churchill débarque dans la bande dessinée, alors ça devient du grand art ! L'humour fait sans cesse mouche et au-delà du format "deux gags par pages", on voit malgré tout un fil directeur se dégager de l'ensemble, ce qui assure à la bande dessinée une bonne cohérence interne. Enfin, d'habitude, je dois dire que je n'aime pas trop les dessins minimalistes, mais là, celui de Ferri fait merveille. Il renforce l'humour froid et pince-sans-rire de l'auteur tout en dégageant une vraie âme. Ainsi, De Gaulle à la plage s'amuse d'une période historique sur un ton bon enfant, avec un enthousiasme assez communicatif, qui garantit un réel plaisir. En tous cas pour ceux qui sont prêts à rire aux dépens d'une grande figure historique à laquelle j'avoue ne jamais m'être trop attaché, pour ma part. Un très bon divertissement, qui mériterait bien que son auteur y revienne pour nous offrir quelques tomes supplémentaires !

29/07/2020 (modifier)
L'avatar du posteur Noirdésir

Sans être tout le temps poilant, c'est quand même un album vraiment sympa, même si j'ai eu du mal à entrer dedans. Mais après un temps d'adaptation, j'ai quand même bien rigolé à quelques bons gags (par exemple lorsque de Gaulle raconte ses conneries au haut-parleur, et quelques autres). Pas de franche hilarité le plus souvent, mais c'est tout de même pas mal ! Les strips s'enchaînent, et s'emboîtent dans l'histoire globale. Je regrette juste que le personnage d'Yvonne ne soit pas plus creusé - même si son illustre mari est le coeur du sujet. Le dessin de Ferri est assez minimaliste, mais il colle bien au propos. Et il n'est pas si méchant que cela pour le grand Charles. J'ai passé un bon moment à lire cet album. Et il n' y a pas besoin d'avoir trop de connaissances historiques pour l'apprécier. Une nouvelle relecture me confirme dans l'idée que c'est un album sympa, et j'arrondis à l'étoile supérieure. Note réelle 3,5/5.

06/01/2013 (MAJ le 14/01/2017) (modifier)

Un bon moment. On s'attache vite au personnage principal, notre cher général président, que l'on découvre sous un autre jour, au travers du regard de Ferri. On retrouve la patte de l'auteur avec le même genre de running gags dans Le Retour à la terre, même humour, même graphisme. Cependant, si certains gags sont sympas, le niveau est quand même nettement en dessous de la série sus-nommée co-écrite avec Manu Larcenet. Certains strips sont en effet assez plats ou avec une chute convenue. Côté positif, bien qu'ayant lu l'album d'une traite, je n'ai ressenti aucune lassitude. Bref, à emprunter pour les fans de Ferri, une lecture agréable. (242)

27/07/2013 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Un album que j'ai trouvé sympathique, mais je ne comprends pas trop l'enthousiasme de certains posteurs. Il faut dire que je n'ai fait que sourire durant ma lecture. Je trouve qu'il y a des bonnes idées et De Gaulle est assez attachant dans cette bd, mais les chutes sont parfois prévisibles et les références à la vie de De Gaulle (notamment son fameux appel) sont plus lourdingues que drôles. Le dessin de Ferri est pas mal, mais je n'aime pas trop certaines couleurs.

15/06/2013 (modifier)
Par McClure
Note: 3/5

J'ai pris mon petit plaisir à lire ce recueil de strips de très bonne facture sur les vacances du général à l'été 56. Le dessin est excellent, cette caricature de De Gaulle est risible dès le premier coup de crayon. L'auteur multiplie les trouvailles pour nous faire sourire régulièrement, de Wehrmacht le berger allemand dépressif aux retrouvailles de notre cher militaire avec Churchill. C'est vif, alerte et le traitement demi page permet d’enchaîner rapidement. On n'est pas dans le fou rire mais on parcourt ce séjour estival sur les côtes bretonnes le sourire aux lèvres et c'est déjà bien bon.

08/04/2013 (modifier)
Par Blue boy
Note: 4/5
L'avatar du posteur Blue boy

Prendre le plus grand homme de l’Histoire de France contemporaine, véritable statue du commandeur dont une bonne partie de la classe politique revendique toujours l’héritage historique, et en faire un personnage de bande dessinée humoristique, c’est tout bête mais il fallait y penser… Jean-Yves Ferri l’a fait, en lui allouant comme terrain de jeu une plage (normande ?) où, lassé de l’ingratitude des Français, De Gaulle prend quelques vacances bien méritées lors de l’été 56, en compagnie de son fils, sa « chère et tendre » Yvonne, son aide de camp dévoué, Lebornec, et l’ineffable berger allemand dénommé Wehrmacht qui a pour particularité d’aboyer en faisant « Reich Reich »…. On voit ainsi le Grand Charles ressasser ses souvenirs héroïques et sa frustration d’avoir été mis à l’écart de la vie politique, lui le « Sauveur » de la « Grande Nation »… Sous forme de strips où le comique se situe plus au niveau verbal et visuel que dans des gags façon « Boule et Bill », les divagations du légendaire général procurent une réelle jubilation. Victime d’un humour à froid à la fois décapant et décalé, il ne fait pas de doute que le double humain du « toon » De Gaulle, icône nationale française à l’égo hypertrophié et adepte de l’autoritarisme, aurait cherché à censurer cette BD, pourtant pas si méchante au fond. Le général est dépeint comme une personnalité toujours soucieuse de son image de héros combatif et inflexible, mais que la paix a transformé en retraité gâteux et puéril, terrorisé à l’idée que sa chère Yvonne le surprenne en train de commettre un écart de conduite. Il y également l’idiot de service, incarné par le fils De Gaulle (le même en plus petit mais totalement crétin), que le père, lucide sur ses capacités, incite à se contenter d’un C.A.P. de tourneur-fraiseur. D’un point de vue graphique, le trait rappelle beaucoup celui de Larcenet, et pour cause : Jean-Yves Ferri a été le scénariste du « Retour à la terre ». Un trait à la rondeur minimaliste, bien adapté à l’humour tout en flegme de l’ouvrage. Ainsi, certaines scènes sont à hurler de rire, telle celle où notre De Gaulle, un 18 juin, se rend au poste de secours de la plage pour lancer un vibrant appel, après avoir arraché le micro des mains du secouriste. Son but ? Se faire prêter un ballon pour tuer l’ennui généré par ces longues journées à contempler la mer… Bien vue également l’apparition de Churchill, entraînant quelques échanges savoureux entre les deux hommes qui n’ont de cesse de se mesurer, vantant leurs mérites respectifs comme deux vieux gamins pathétiques dans une cour d’école…

11/11/2012 (modifier)
Par Ems
Note: 3/5

Que les premiers strips furent difficiles !!! Il m'a fallu du temps pour rentrer dans l'ambiance. Une fois les personnages bien en place, la lecture est devenue réellement plaisante avec quelques bons gags. J'ai quand même une petite remarque à formuler : malgré les strips réduits à une demi-page, on voit souvent venir la chute trop tôt. Ce projet est étonnant mais le résultat me convient au final. Je ne pensais pas aviser dans ce sens avant cette lecture. Le dessin est light, avec des fonds épurés et des couleurs peut-être trop fades. Cette BD est particulière, il est souhaitable de la lire avant d'investir.

18/11/2009 (modifier)
Par cac
Note: 2/5

Le général de Gaulle à la plage ou comment partir d'une hypothèse incongrue pour faire de l'humour – et pourtant il a bien du y aller au moins une fois dans sa vie. Soit. Le seul problème est que cet album n'est globalement pas drôle, sauf peut-être 2 ou 3 de ces gags formatés sur une demie planche comme dans Le Retour à la terre également dans la collection Poisson Pilote. Mais pas un seul rire, même petit, je n'ai pourtant pas l'impression d'être un lecteur particulièrement exigeant (enfin un peu en matière de bande dessinée d'humour). Pour ce qui est du dessin il est correct, même si je n'aime pas trop ces couleurs usant de trames. Bref je n'ai pas grand chose à en dire de plus, je pense qu'on accroche à l'humour ou pas.

01/11/2009 (modifier)
Par Pasukare
Note: 2/5
L'avatar du posteur Pasukare

En fait j'hésite entre 2/5 et 3/5 parce qu'il y a quand même de bons trucs dans cette BD, mais rapportés à la quantité d'histoires sur lesquelles je n'ai pas du tout eu de réaction, la proportion est tout de même très faible. Ceux qui m'ont faire sourire sont ceux où De Gaulle est accompagné de Wehrmacht (descendant du chien d'Hitler, il est excellent) ou quand il rencontre Churchill et qu'ils se disputent la paternité de la victoire dans un franglais admirable. Quand il est juste accompagné de son fidèle Lebornec, de sa femme ou de son fils, ça le fait beaucoup moins, voire pas du tout. Le dessin est celui qu'il faut pour ce type de BD : minimaliste et caricatural, les couleurs sont tout de même franchement moches, c'est peut-être voulu pour faire "vieillot", mais c'est quand même raté, ça fait plus "colorisation moderne ratée" que "couleurs à l'ancienne". Correct, sans plus, avec 2-3 trucs franchement bien trouvés, notamment la dernière page.

26/08/2009 (modifier)
Par Gros Bide
Note: 1/5

Quelle déception ! Je vais être clair. J'ai purement et simplement détesté. Pourtant, avant d'entamer ma lecture, j'étais plutôt enthousiaste. Je pensais passer un super moment. J'avais lu d'excellents critiques, que ce soit sur ce site ou dans la presse. Par exemple, des hebdos généralistes comme L'express ou le Nouvel observateur, qui parlent très peu de BD, avaient vanté en long, en large et en travers les qualités de cet opus. En plus, je trouvais l'idée bonne de marier BD et politique, sans chercher à vouloir trop tomber dans la caricature militante. Du coup, après ma lecture (voire même pendant), je suis tombé de haut ! Le retour non "à la terre" (série que par ailleurs j'adore) mais sur terre a été brutal. De bout en bout, j'ai trouvé l'ensemble poussif, ennuyeux et pas forcément d'une grande finesse. Bref, ce n'était pas drôle. Les seconds rôles, fades au possible, n'ont pas inversé la tendance. J'ai trouvé ce "De Gaulle à la plage" bien terne malgré des dessins plutôt agréables à regarder dans un style clair et minimaliste. Voilà sans doute le seul aspect m'ayant convaincu. Néanmoins ça ne suffira pas à faire décoller ma note. Au final, je partage le même avis que le précédent posteur. J'ai l'impression de ne pas avoir lu la même BD que la grande majorité d'entre vous !

19/03/2009 (modifier)