Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Aliens versus Predator versus The Terminator

Note: 2.5/5
(2.5/5 pour 2 avis)

L’humanité a triomphé des machines à l’issue de la Guerre du Jugement Dernier. Mais des siècles plus tard, le super ordinateur Skynet prépare son second avènement...


Alien Crossover Dark Horse Comics Predator Robots

L’humanité a triomphé des machines à l’issue de la Guerre du Jugement Dernier. Mais des siècles plus tard, le super ordinateur Skynet prépare son second avènement... Des Terminators évolués ont été mis en veille avant la fin du conflit pour n’être réactivés qu’aujourd’hui. Leur mission: trouver un moyen de ramener la suprématie des machines. Ce moyen, ils le trouvent dans l’A.D.N. d’une créature découverte sur une planète lointaine : l’Alien ! Une nouvelle génération de Terminators est en train de voir le jour, mais les Predators sont prêts à tout pour arrêter cette armée qui menace l’équilibre de l’univers, même à mettre à leur tête un être bâtard, fusion de l’Homme et de l’Alien : Ripley !

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 17 Septembre 2007
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Aliens versus Predator versus The Terminator
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

06/11/2007 | Ro
Modifier


Par Telechamp
Note: 3/5

Cote perso : 3,5/5. Très bon album, le côté mélange des 3 films m'a bien plu, j'adore le coté chaos, guerre, un peu comme dans Akira, car c'est toujours violent. Le scénario, on ne le comprend pas toujours, c'est parfois flou. C'est complexe, au départ on a le chaos, avec L'ADN d'Alien et tout, ils font des recherches (tribus), mais Predator arrivent et sèment la pagaille ! La guerre commencent à faire rage, mais un autre personnage va semer le trouble : Terminator !! (il ne manquait plus qu'lui ! Lol...), commencent alors la guerre avec Alien, Predator, Terminator, les scientifiques, les guerriers et les humains ! Les dessins sont pas mal ! 3,5/5 donc ! Je ne conseille que cet achat pour moi, les autres, faites attention, feuilletez-le avant !

09/10/2008 (modifier)
Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Note approximative : 1.5/5 Autant les films sur les Aliens savent mélanger avec succès une part d'action avec une part de frissons, autant toutes les BDs que j'ai lues sur les Aliens ne sont vraiment que des gros prétextes à faire du bourrin à tout prix. Et cet album fait partie du haut de la pile en matière de bazar bourrin sans cervelle. Commençons par une introduction pompée d'Alien : la Resurrection, avec la base spatiale et les expériences des scientifiques à la charge des militaires, et une bande de joyeux canardeurs qui déboulent là-dedans accompagnés de Ripley, avec son ADN d'alien, et foutent le boxon. Et voilà qu'ils tombent sur un Terminator (le classique T-800) qui a construit un autre Super-Terminator hybride du Terminator du 3e film et d'un Alien, parce que soit disant, comme ça, ça le rend encore plus fort. Voilà qu'un Predator débarque et boum boum, ça tire et ça explose dans tous les sens. Mais l'Hybride est super-trop-fort alors il échappe à l'explosion finale et va préparer la conquête de l'univers depuis une autre base militaro-scientifique ! Heureusement, la bande de gentils humains (+ l'androïde de la Résurrection) et toute une armée de Predators va foncer dans le tas pour éradiquer la menace ! Ah, mais en fait, les terminators sont toujours trop forts ! Ah alors, voilà la solution miracle : libérons des aliens et, parce que des aliens c'est trop cool, ils seront capables avec leurs petites papattes et leur petit acide de tuer une armée de Terminators invincibles et capables de se régénérer à volonté. Comment ? Ah bah parce qu'ils sont trop cools ! Et le Super-méchant-Hybride-de-la-mort ? Bah il a survécu à l'explosion d'une gigantesque base spatiale... alors pour le tuer, faisons le mourir dans l'explosion d'une petite navette, pas vrai ? Bon... J'ai pas résisté, je vous ai raconté toute l'histoire. Mais cet édifiant résumé suffit à mes yeux à expliquer l'aspect bourrin et franchement bas-de-plafond de cette intrigue dont le seul but est de faire se confronter les super-méchants de 3 séries de films à succès. Quand, à cela, s'ajoute un dessin pas terrible et une multitude de fautes d'orthographes colossales au fil des bulles de dialogues, disons que j'ai peu d'estime pour cet album. Seul son aspect purement divertissant et sa narration assez correcte pour permettre une lecture pas trop désagréable me font éviter la note minimale.

06/11/2007 (MAJ le 07/11/2007) (modifier)