Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Mes problèmes avec les femmes (Mes Femmes) (My Troubles With Women)

Note: 3.6/5
(3.6/5 pour 5 avis)

Album autobiographique du célèbre Robert Crumb. Robert Crumb, assagi par l'age, revient sur son passé. L'album est constitué d'une suite d'histoire courte revenant sur son enfance, sa période LSD/68, sa crise de la quarantaine... et, bien sûr, ses relations complexes avec les femmes, de préférence celles qui ont des formes rebondies et des jambes fortes.


Autobiographie Comix Cornélius

Tous les amateurs le savent, Robert Crumb n'aime rien tant que chevaucher les croupes bien rebondies des jeunes fans qui viennent le solliciter pour un dessin. Cette manie, qui suscite aujourd'hui tant de commentaires amusés, trouve son origine dans une adolescence pétrie de puritanisme et de rêve américain. Car si les "Happy Days" étaient pleins de promesses pour les jeunes premiers de la société de consommation, ils savaient se montrer sans pitié avec les faibles, les binoclards et les puceaux boutonneux. S'il a depuis longtemps effacé ses années difficiles grâce aux conquêtes sexuelles que lui a apportées la gloire, Robert Crumb n'en a pas pour autant oublié les souffrances et les humiliations qui ont fait de lui ce qu'il est. Mais il a su les exorciser en consacrant à sa misère passée quelques-unes de ses plus célèbres histoires, recueillies dans ce nouveau volume de l'anthologie Crumb (qui reprend et complète une sélection de pages déjà parue dans les années 80 chez Albin Michel, sous le titre "Mes femmes") Texte : Editeur.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Novembre 1989
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Mes problèmes avec les femmes (Mes Femmes)
Les notes (5)
Cliquez pour lire les avis

31/10/2007 | Altaïr
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Là c'est du grand Robert Crumb tel qu'on l'imagine, tel qu'on le connaît à travers ses nombreuses Bd. Cet album est un véritable défouloir où il exorcise toute sa souffrance de jeune binoclard mal dans sa peau, et où il peut en bon iconoclaste de la société de consommation U.S., casser le moule d'une Amérique idéalisée, et surtout où il peut faire exploser son génie d'obsédé sexuel. Avec une ironie non dénuée de férocité, il prouve qu'il est l'un des premiers auteurs de BD à montrer la sexualité sans voiles, mettant en scène ses propres fantasmes comme ses propres faiblesses. Son dessin sur ces récits courts de différentes périodes, a atteint à ces époques une maturité extraordinaire, et met en valeur ses personnages à grosses godasses, ses filles boudinées aux nichons pointus, aux guibolles de culturiste et aux culs pleins de rondeurs épanouies. Tout cet aspect grivois qui s'affranchit de toute vulgarité (parce que tempérée par le rire), est renforcé et magnifié par ce dessin au noir et blanc épais et puissant par endroits, qui décuple la drôlerie de ses personnages. Un album furieusement drôle à découvrir impérativement.

15/09/2014 (modifier)
Par cac
Note: 3/5

Un des albums les plus lubriques de Robert Crumb. Même si l'auteur a une réputation un peu sulfureuse depuis les années 60 suite à différentes expérimentations, je trouve ses albums pas si salaces que cela. Celui-ci l'est un peu plus même si on reste dans quelque chose de très correct. Comme à son habitude, Crumb se met en scène comme un névrosé, obsédé sexuel compulsif. Il évoque fortement son attirance pour les femmes bien charnues avec de gros fessiers et parle de quelques unes des aventures qu'il a pu avoir avec ce type de femmes dans sa vie. Dessin très bon encore une fois, très encré. J'aime beaucoup. Un album à découvrir.

30/07/2010 (modifier)
Par Gaendoul
Note: 5/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Gaendoul

Je suis tombé sur ce recueil d'histoires par hasard et j'ai tout de suite été pris dans la lecture. Je ne connaissais pas Robert Crumb auparavant et j'ai découvert une bd à la fois intelligente, drôle et réaliste. Le dessin est assez particulier mais je l'ai trouvé plutôt bon, le noir et blanc renforçant bien l'ambiance des récits. Bref, une très bonne surprise pour moi et assurément de la bonne bd, pour peu que vous aimiez l'humour et l'autodérision de son auteur.

02/10/2009 (modifier)
Par manolo
Note: 3/5

C'est la première bd de Crumb que je lis et je dois dire que cet album, sans m'avoir renversé, me donne envie de découvrir cet auteur célébrissime. Déjà la bd en elle-même est agréable à lire (format moyen, couverture souple, grammage épais). Ensuite l'auto-portrait brossé par le narrateur-auteur (obsédé jusqu'à la névrose et pathétique) est assez attachant... Le dessin est vraiment particulier, d'autant plus que l'ouvrage rassemble des petites histoires réalisées à des époques différentes. Le style expressif de Crumb a été tellement repris qu'on a du mal à en cerner l'essence, l'originalité. Sur le fond cet album autobiographique est quasiment intégralement centré sur l'obsession de l'auteur pour les femmes (en l'occurrence un certain type de femme, très charpenté). Crumb est plus spécialement fanatique des derrières très rebondis posés sur des jambes puissantes... Heureusement cette lecture, quoique parfois un tant soit peu crue, reste agréable à lire et n'est pas souvent vulgaire (grossière oui mais pas vulgaire). En effet l'auteur se livre sans fard et cela apporte une humanité qui contrebalance le propos souvent en-dessous de la ceinture. Bref un album qui personnellement ne m'a pas bouleversé mais qui a constitué un moment de lecture agréable...

05/06/2008 (modifier)
Par Altaïr
Note: 3/5

Dieu qu'il m'est difficile de noter cette BD ! C'est la première BD de Crumb que je lis, et en fait ce n'est pas du tout ce à quoi je m'attendais... Je connaissais Crumb de par sa réputation sulfureuse et le reportage passionnant que lui a consacré Terry Zwigoff, du coup je m'attendais à lire un trip assez hallucinogène bourré de fantasmes sexuels bizarroïdes... et le feuilletage de l'album m'avait semblé dans cette lignée. Mais en fait, une fois qu'on lit l'album, et donc les textes qui accompagnent ces images "osées", on se rend compte que cet album n'est pas du tout cela. Dans "Mes problèmes avec les femmes", Robert Crumb nous livre une autocritique de ses excès, mâtinée de culpabilité puritaine, d'humour, de nombrilisme, et de beaucoup de mauvaise foi (souvent assez drôle), et le résultat est pour le moins étrange, insaisissable. Parfois drôle, parfois dérangeant, souvent intéressant. J'ai eu l'impression de lire un album anecdotique, mais pourtant indispensable... Bref, je suis dans l'incapacité totale de noter cet ovni. Aussi prendra-t-on garde de ne pas prendre ma note pour argent comptant : je pense que cet album vaut vraiment la peine d'être lu, ne serait-ce que pour sa culture générale (en plus le livre de Cornelius est superbe, pour un prix somme toute très raisonnable). Et surtout, il m'a donné envie d'approfondir ma découverte des oeuvres de Crumb.

31/10/2007 (modifier)