Clopinettes

Note: 3.86/5
(3.86/5 pour 7 avis)

Recueil d'histoires courtes et de gags parus à l'origine dans le journal Pilote entre 1970 et 1973.


Best of 1970-1979 Gotlib Pilote

Le recueil commence avec deux pages de rébus en images qui illustrent chacun une expression très connue. C'est bien marrant à décrypter. Il y en a d'autres au cours de l'album... (un exemple dans la galerie) Suivent quelques histoires courtes, comme "l'échec des petits anciens" qui raconte comment Isaac Newton a découvert la gravité grâce à de petits extra-terrestres ... et plein de one-shots.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 1974
Statut histoire Strips - gags 1 tome paru
Couverture de la série Clopinettes
Les notes (7)
Cliquez pour lire les avis

24/02/2002 | toce
Modifier


Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Mince ! Pour moi, la Rubrique-à-Brac est une oeuvre culte, et j'adore tout ou presque des créations de Gotlib. En outre, même si je n'en suis pas fan, j'aime bien l'univers déjanté du Concombre Masqué de Mandryka. Le mélange des deux n'aurait logiquement pas dû me décevoir. Et pourtant si, ce fut le cas. Je me suis franchement ennuyé à la lecture de cet album. Le contenu de ces planches se rapproche de la Rubrique. La majorité des histoires courtes sont des fables avec une morale en jeu de mots humoristique comme Gotlib en est expert. J'ai ri à la lecture de pas mal de ces morales, les jeux de mots sont souvent bons ou idiots à souhait. Par contre les pages les précédant, toute la mise en place de la fable jusqu'à sa conclusion, m'ont le plus souvent laissé de marbre. Il me paraissait même parfois qu'elles amenaient assez lourdement et artificiellement le jeu de mots attendu. De même, la plupart des autres histoires m'ont parues assez lourdes et rarement drôles, m'amenant guère plus qu'un sourire, ou alors un ennui sur la quasi-totalité du récit et un rire au seul moment de la chute. J'ai peur que ce soit la part de Mandryka qui m'ait déplu dans cet ouvrage. Le dessin avant tout. Il m'est impossible de ne pas le comparer à celui de Gotlib pour de tels types de gags et je regrette très fortement ce dernier, nettement plus fin et beau, mais aussi nettement plus efficace en matière d'humour. Le dessin de Mandryka me parait grossier en comparaison, baclé, et en fait... pas drôle du tout. On retrouve aussi un peu de l'univers de Mandryka dans les récits et dans l'humour, et cela ne fonctionne pas pour moi. L'humour de Gotlib fonctionne, entre beaucoup d'autres, par le contraste entre son dessin semi-sérieux et des gags parfois délirants. Là, dessins et gags sont du même niveau de délire, il n'y a plus de contraste, plus de finesse. J'étais tout content d'avoir trouvé Clopinettes d'occasion, depuis le temps que je le cherchais. J'en suis finalement déçu.

20/08/2009 (modifier)

J'ai été bien surpris par cette petite BD. Elle recèle des gags hilarants qui me resteront longtemps en tête. Bon en réalité, ce n'est pas si surprenant. J'étais déjà un fan incontesté de Gotlib. Mais je me disais que sans son trait si juste, la réussite n'était pas assurée. Je ne connaissais Mandryka que par une lecture rapide du concombre masqué (dont l'humour m'échappe encore un peu). Finalement, cette collaboration des plus heureuses nous donne un album concis et efficace, aux blagues originales et complètement éclatées. Le dessin de Mandryka se prête finalement très bien aux scénarios farfelus de Gotlib. C'est un réel plaisir.

18/11/2008 (modifier)
Par Gaston
Note: 4/5
L'avatar du posteur Gaston

Un Gotlib au top de sa forme écrit dans ce recueil différentes histoires courtes et gags dessinés par son ami Mandryka. Personnellement, je préfère le style de Gotlib, mais ça ne veut pas dire que je n'aime pas Mandryka. Il a un dessin sympathique, mais j'aime plus Gotlib que je considère comme l'un des meilleurs dessinateurs humoristiques. Quant aux différentes histoires qu'on retrouve dans Clopinettes, elles m'ont fait exploser de rire sauf celles basées sur un jeu de mot que je n'ai pas compris, ce qui est arrivé à deux ou trois reprises.

02/04/2008 (MAJ le 02/04/2008) (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 4/5

Un délire -signé Gotlib et Mandryka- que j'ai découvert dès le n° 559 de "Pilote" du 23 Juillet 1970. "Clopinettes" ?... ce sont des sortes de fables qui se terminent chacune par une morale, une maxime plus que souvent hilarante. C'est souvent percutant, vraiment, car réalisé en gags courts d'une ou deux planches chacun. La parution était irrégulière -bien que suivie- et se terminera dans l'hebdo "Pilote" n° 710 du 14 Juin 1973. Malgré 37 (!) ans d'âge, ces "Clopinettes" sont toujours inscrites dans de nombreuses mémoires -dont la mienne- ; preuve que ce fantastique duo d'auteurs complémentaires s'est entendu comme larrons en foire pour les réaliser et nous en faire pleinement profiter. Ca n'a vraiment pas vieilli. Du grand art, tout simplement...

04/09/2007 (modifier)

C'est fin et ça se dévore sans faim ni fin. Amateurs de jeux de mots, votre bonheur est ICI. Dessins caricaturaux et agréables, tronches bien rigolotes, le dessin est sympa, mais pas essentiel, le propos étant vraiment le fond. Après réflexion, je le passe en culte car cet album m'a vraiment marqué.

26/04/2002 (modifier)
Par brunelle
Note: 4/5

le duo mandryka/gotlib me ravit vraiment ! pour moi ce sont clairement les rois du système "drôle par l'absurde", et "clopinettes" le prouve bien. le dessin brouillon (kalkus quittait momentanément son cher concombre...) est donc en harmonie parfaite avec ces petits gags tous plus délirants les uns que les autres... c'est drôle, ça se démode pas, et ça reste bien dans l'esprit "pilote".

25/02/2002 (modifier)
Par toce
Note: 4/5

C'est carrément hilarant, comme quoi les vieilleries sont pas toujours dépassées... Le dessin de Mandrika n'est certes pas aussi précis que celui de Gotlib (qui glisse tout de même sa patte dans quelques cases) mais il est parfaitement adapté à ce type d'humour glauque et pas très propre... Les petites histoires sont vraiment toutes différentes mais plus drôles les unes que les autres, à lire et relire encore...

24/02/2002 (modifier)