Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Marvel zombies

Note: 2.57/5
(2.57/5 pour 14 avis)

Sur une Terre étrangement semblable à celle de l'univers Marvel, un virus alien a transformé tous les plus grands super-héros du monde en monstres anthropophages !


Marvel Super-héros Super-héros rigolos Univers des super-héros Marvel Zombies

Sur une Terre étrangement semblable à celle de l'univers Marvel, un virus alien a transformé tous les plus grands super-héros du monde en monstres anthropophages ! En trois heures à peine, ils ont dévoré toute la population de la planète mais comment vont-ils assouvir leur insatiable faim maintenant que la chair humaine se fait rare ? Ce volume regroupe l'intégralité de Marvel Zombies, la surprenante mini-série écrite par Robert Kirkman et illustrée par Sean Phillips. En plus, toutes les couvertures originales d'Arthur Suydam et une biographie des auteurs.

Scénaristes
Dessinateurs
Coloristes
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 14 Juin 2007
Statut histoire Une histoire par tome 9 tomes parus
Couverture de la série Marvel zombies

16/06/2007 | Ro
Modifier


Par Gaendoul
Note: 1/5
L'avatar du posteur Gaendoul

Oulalala... C'est nul, mais NUL ! J'ai rarement eu autant de mal à terminer une BD. Le début est à peu près passable (tant qu'il y'a Magneto c'est pas trop mal, on va dire)... et après... c'est nul, mou ET répétitif. Ok, les super zombies passent leur temps à se plaindre, à dire "j'ai faiiiiimmmm" et à bouffer l'univers. D'autant que les dessins de la deuxième partie sont particulièrement hideux... A éviter comme la peste, c'est un des pires comic books que j'aie lus, voire une des pires BD tout court.

11/11/2014 (modifier)
Par Ned C.
Note: 1/5

Ne vous laissez pas avoir par les magnifiques couvertures (qui m'ont donné la bave aux lèvres) de cette série et donnez-vous la peine d'ouvrir le truc avant achat : les dessins sont carrément moches. Ce n'est pas parce que c'est une histoire de zombies que l'on peut se permettre de ne pas respecter les règles des proportions du corps humain ou bien avoir un encrage "je m'en foutiste". Quant aux histoires, elles sont incohérentes, niaises et sans imagination. Là où Marvel aurait pu laisser s'exprimer le grain de folie de certains de leurs artistes et donner dans le magistralement barjot et profondément pessimiste, "Marvel Zombies" reste embourbé dans le politiquement correct si dramatiquement propre aux héros de mon enfance. Un gros dommage ; récupération de la mode "zombie" loupée du coté de chez Marvel.

21/04/2014 (modifier)
Par Cassidy
Note: 2/5

Marvel surfe sur une mode et s'essaie à la série Z délirante mais, faute d'oser aller jusqu'au bout dans la couillonnade nanaresque, les auteurs pondent un truc bancal. C'est crétin et répétitif, et on aimerait bien pouvoir rire avec eux de cette histoire débile, mais comme malheureusement entre deux scènes de boucherie-charcuterie décérébrée ça se prend un peu au sérieux et que le dosage ne fonctionne pas du tout, on finit par trouver ça moins rigolo que ridicule. Finalement, le principal intérêt, c'est les couvertures reproduites à l'intérieur (enfin je ne sais pas s'ils les ont mises dans toutes les éditions, moi j'ai lu les gros volumes cartonnés "Marvel Deluxe"), vu que les dessins représentant les héros en zombies y sont largement meilleurs que dans l'histoire elle-même.

10/11/2013 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

2.5 Une série qui est un gros délire quoique j’aurais aimé que cela soit un peu moins sérieux. J'ai trouvé un certain intérêt à voir comment fonctionne cet univers très spécial. C'est assez rigolo de voir des gens comme Spider-Man ou Daredevil transformés en méchants zombies, mais parfois les auteurs veulent rendre leur histoire un peu trop dramatique alors que cela devrait être marrant. Il y a aussi certains éléments dans le scénario qui me font sourciller comme lorsque les zombies mangent le Surfeur d'Argent et Galactus alors qu'ils sont bien plus puissants que la plupart des super-héros. Cela ne m'aurait pas dérangé si c'était pour rire, mais là c'est traité en mode sérieux et cela m'embête parce que je ne vois pas ces deux personnages être tués aussi facilement. Et puis en lisant les derniers tomes j'en avais un peu marre des zombies. C'est pas mal durant deux ou trois tomes, mais après cela devient lassant.

25/02/2013 (modifier)
Par Jetjet
Note: 1/5
L'avatar du posteur Jetjet

Ça faisait déjà longtemps que je tournais autour de ce titre intriguant. Grand fan de zombies (la révélation s’est effectuée à mon adolescence lors de ce week end béni des dieux où je venais de louer le premier Evil Dead !!!), l’idée d’en proposer une récréation par le Romero de la Bd, Robert Kirkman himself, en s’attaquant aux super héros Marvel n’est pas une mauvaise idée en soi et m’a plutôt émoustillé. En effet, si on s’en tient à un délire potache uniquement, voir Spidey décomposé avec mâchoire cadavérique et jambe osseuse apparente peut avoir ce quelque chose de réjouissant dans le cadre d’un divertissement pur et dur. Ces athètes increvables que constituent Hulk, X-Men et autres Vengeurs soumis à une situation dépassant l’entendement et malmenés par l’auteur qui a su si bien en retranscrire les codes par Walking Dead ne pouvait qu’aboutir à un résultat probant. Et bien non, mille fois non. L’idée de base, à savoir qu’une météorite zombifie tous ces héros qui ne pensent plus qu’à s’entretuer entre eux pour « bouffer » après avoir nettoyé toute la planète, est une idée morte à la base même de son essence puisque ce postulat ne sera jamais réellement bien exploité au-delà de ce simple pitch. Déjà, zéro humour : il n’y a rien de marrant ou de poilant dans cette situation. Non pas que ce soit déjà fort hilarant en soi mais les auteurs décident de le traiter à la mode « sérieuse » comme s’il y avait quelque chose de dramatique à défendre alors que ce n’est pas du tout le cas. Aucune tension n’émaille de ce récit fort répétitif où on discute beaucoup pour ne rien dire. On va bouffer un Silver Surfer qui passe par là, on se débarrasse de quelques oripeaux à l’état de putréfaction et c’est reparti comme en 40. Ridicule. Ridicule d’autant plus qu’on a fait le tour de l’idée en un seul chapitre que l’on s’évertue à répéter inlassablement et sans aucun second degré. Pire encore, les individualités des différents super héros (on parle quand même d’Iron Man, Wolverine ou Spider-Man nom de Dieu !) sont étouffées dans l’œuf et transparentes au possible. Du coup on se fiche royalement des non-événements leur tombant dessus. Il n’y a aucun trait de caractère initial qui ressort de tout ce gloubi-boulga si indigeste qu’il ennuie plus qu’il n’écoeure ou amuse. Sean Philips dont j’avais déjà gouté les talents sans enthousiasme dans le pourtant très bon 7 Psychopathes livre ici un pur travail de commande : dessins classiques faits à la va-vite sans talent ni caractère. Bruce Banner alias Hulk change plusieurs fois d’apparence sous sa forme humaine, les décors se bornent uniquement à représenter des immeubles détruits, plus caricatural que cela tu meurs…. La grande invention du 3ème tome (qui correspond à la suite du premier, cherchez-pas-c’est-normal-et-c’est-l’éditeur-qui-a-fait-ce-choix !!!) c’est que les méchants zombies deviennent bons en pratiquant le jeun ! Whouah la grande invention du siècle !!! Je pensais que le second tome introduisant Ash d’Evil Dead (que vient il foutre ici d’ailleurs ?) allait arranger le tout mais c’est limite encore plus indigeste malgré l’apport d’un peu d’humour bien au ras des paquerettes et d’un Howard The Duck Zombie bien trop bref pour être marquant… On est au degré zéro de la tolérance et finir ces trois tomes a été aussi laborieux que pénible. Ou comment faire un bête produit de consommation avec un sujet à la mode…. Allez tout n’est pas si négatif, j’ai économisé mon pognon grâce au pote qui m’a gracieusement prêté sa collection que je vais m’empresser de lui rendre en l’état (ça me ferait bien ch… de les abimer pour devoir les rembourser) et j’envisage très sérieusement de passer tous mes autres avis d’une étoile à deux afin de bien les distinguer de ce ramassis de conneries que constitue ce piètre Marvel Zombies. A quand Captain America VS. Michael Vendetta ? A ce stade là il n’est pas impossible que ça voit le jour si l’autre crétin accède un jour au succès qu’il revendique et que j’espère il n’aura jamais droit…. Tout comme ce comics de bien piètre facture… Lamentable de la première à la dernière page...

06/02/2012 (modifier)
Par Ems
Note: 3/5

Après la lecture des tomes 1 et 3 (les deux premiers de la série, le T2 étant un cross-over indépendant). C'est avec curiosité que j'ai entamé cette lecture. Comment fusionner l'univers Marvel et un récit de zombies ? Le résultat n'est pas si mauvais que ça. Si l'on se tient aux postulats, on a une bonne série. Il y a de l'originalité, du délire, du gore, bref peu de limites. Pourtant on retrouve les traits de caractère de base des personnages. Leurs réactions ne sont finalement pas absurdes mais bien en phase avec la situation extrême. La lecture est réellement plaisante et divertissante, sur le tome 3 je l'ai trouvé un brin répétitive, ce qui me fait craindre le pire pour la suite. J'ai acheté ces 2 tomes d'occasion, je me laisserai tenter par d'autres certainement. Je ferai tout de même attention en n'en prenant qu'un par un. Au niveau dessin, Phillips assure, c'est d'un bon niveau pour du comics. Je doute que cette série puisse plaire aux puristes de l'univers Marvel, mais elle a des qualités indéniables et une propre personnalité. Un bon " Pas Mal " pour l'instant. 20/07/2011 : Maj suite à la lecture du T2 : Evil Dead Ce tome est plaisant mais clairement en dehors de la continuité de la série. L'idée de base est intéressante et l'on garde les contraintes de chaque univers. L'humour est présent à petite dose, il y a de l'action et un bon final. Encore un tome "pas mal" mais à prendre pour ce qu'il est, un one shot totalement indépendant sans trop de lien avec les autres tomes de la série.

20/03/2011 (modifier)

Je n'ai lu que les 3 premiers volumes et donc je ne parlerais pas des autres volumes (d'ailleurs j'ai feuilleté le 4ème et j'ai pas eu l'impression qu'il soit bien). Je ne suis pas un grand lecteur de chez Marvel, j'ai lu quelques Xmen et des Iron man, je connais relativement bien les protagonistes mais beaucoup moins bien l'histoire, j'ai donc pris l'histoire de cette œuvre tel quel sans a priori. Que dire que dire... Bah j'ai été très surpris d'entrée, j'aime les histoires de zombie et j'aime les histoires de super-héros, donc je ne pouvais qu'aimais ce curieux mélange. Ok c'est gore, pas très sanglant mais quand même gore et violent, le scénario ne tient sur rien, tout est attendu longtemps a l'avance... Mais qu'est ce que c'est FUN et bien dessiné. Bref, perso, j'ai adoré. Mention spéciale au second numéro qui ajoute à l'équation l'univers d'Evil dead. Très drôle particulièrement le passage avec le Nécronomicon.

03/02/2011 (modifier)
Par peckexcel
Note: 2/5

Alors par où commencer ?... Ah oui par le début, alors : Je ne suis pas un très grand fan de comic, bien entendu je connais les principaux héros et comme beaucoup je connais les films. Ce que je n'aime pas dans le comic c'est généralement cette impression de personnages figés sur du papier glacé. Par contre je suis un très (trop ?) grand fan d'horreur en tout genre. Après tout cela peut, peut-être, être fun que de voir ces gentils héros devenir d'implacables monstres. Le 1er tome : la famine Que dire ? Commençons par le dessin, eh bien c'est tout ce que je n'aime pas ou à peu près ; les personnages paraissent posés sur le décor, il n'y a que peu d'interaction. Enfin c'est ma première impression car malgré tout le scénario n'est pas si mal. C'est quand même plutôt sympa et très original, donc j'en oublie mes réticences et je me laisse porter durant ces 128 pages. Au final un 2/5 et un achat pas vraiment conseillé, le scénario et les dessins restent sans plus malgré tout, mais cela reste une oeuvre originale et puis il fallait avoir du cran pour oser. Le 2e tome : Evil dead La claque ! Bon les dessins restent pour moi assez moyens et étonnement inégaux par moments, mais je les trouve mieux que dans le 1er tome. Mais le scénario est excellent. Comment ne pas apprécier la venue d'Ash le célèbre héros (vantard) d'Evil Dead, film culte de Sam Raimi dans cette préquelle. Et puis mention spéciale à Howard , il s'agit d'un énorme délire mais avec un scénario bien construit avec pas mal de retournements. Au final un 3/5 , je ne mets pas plus, il y a toujours un détail, quelque chose, qui cloche ici pour moi, amateur de bd francophones, les dessins restent le hic de tout cette série comic . Le tome 3 : le goût de la mort Bon comme j'ai pu le dire précédemment les dessins ne sont pas vraiment ce que j'aime. Ici on a affaire au retour du duo du tome 1 qui poursuit l'aventure. Je ne vais pas mâcher mes mots, ce tome est juste bidon. Pourquoi ont-ils continué ? !!!!!!!! spoil !!!!!!!!! Les héros apres avoir becté la moitié de l'univers reviennent sur terre et se rendent compte qu'il peuvent se retenir de bouffer. Et on a affaire à de gentils zombies qui combattent des méchants zombies... et une happy end. !!!!! fin du spoil !!!!! Au final, un tome quelconque qui ne brille pas par sa qualité graphique et encore moins par son scénario. Soit une note de 1/5 (je suis peut être un peu sévère mais faut pas pousser à la consomation au détriment de l'originalité). Le tome 4 et 5: pffffff........ à l'image du tome 3 : en gros aucun interet ......tant graphique que scénaristique Arrêtez-vous au 2e tome maximum...

13/05/2008 (MAJ le 06/08/2009) (modifier)
Par AqME
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Marvel zombies s'annonçait pour moi comme une série atypique et fun. Et, autant le dire de suite, je ne suis pas déçu ! Les dessins sont assez soignés mais j'ai une nette préférence pour le deuxième tome avec Ash d'evil dead, où le dessin est plus propre et où les mimiques d'Ash sont vraiment bien faites. Les tomes 1 et 3, qui ne forment qu'une seul histoire, sont assez sympathiques dans le fait que l'on retrouve des super-héros conscients de leur nouveau statut de zombies et qui ne peuvent résister à cette soif de chaire fraiche ! Le tome 2 est beaucoup plus fun, du délire à l'état pur où le héros d'Evil Dead se retrouve dans l'univers Marvel pour retrouver un livre. Niveau scénario, il ne faut pas chercher bien loin mais, lorsqu'on aime les zombies comme moi (fan de Romero), on se laisse facilement emporter dans ces histoires rocambolesques. J'ai quand même une préférence pour le tome 2 qui ne se prend pas du tout au sérieux et qui l'assume totalement ! Bref, pour tous ceux qui ont envie de lire des histoires de zombies sans se prendre la tête et sans se la laisser prendre par d'éventuels zombies...

01/06/2009 (modifier)
Par hevydevy
Note: 3/5

Critique du second volume de cette série puisque je suis venu à le lire pour suivre les aventures d’Ash d’Army of Darkness. Alors voici donc Marvel Zombies dont les couvertures de Suydan titillaient franchement ma curiosité. Et si les super héros zombies sont loin d’être une nouveauté (ceux de Mills et O’Neil du diptyque Marshal Law The Hateful Dead/Super Babylon ayant enterrés la concurrence 17ans avant qu’il y en ait), voir ceux de la Marvel "tels quels" se boulotter entre eux ne se refuse pas. Si du genre zombiesque les auteurs de chez Marvel ne gardent que le concept (pas de métaphore idéologique ou politique ici), il faut quand même avouer que le résultat est extrêmement fun. Et c’est le gros point positif qui ressort de cette lecture (après tout, n’essayons pas de juger une œuvre pour ce qu’elle n’est pas). Et en plus ressortir Dazzler et Howard the Duck dans cet univers délirant n’a fait qu’ajouter à un plaisir coupable de vieux lecteur de comics Marvel. Question dessins, c’est du tout bon, le trio Neves (pour les 5 numéros), Blanco, Phillips (pour les 2 derniers) associé à une très jolie mise en couleur de June Chung offrent une lecture très claire et agréable à suivre. Les couvertures de Suydan, qui sont inspirées de couvertures iconiques de la Marvel (Miller, Kirby par exemple ou comme celle reprise en tant que couverture principale qui fait un clin d’œil à l’arc « Days of future past » des "X-Men" de Byrne), mériteraient presque à elle toutes seules l’achat pour leur beauté plastique et leur humour décapant. Question scénario, le scénariste régulier d’"Army Of Darkness" James Kuhoric laisse sa place à John Layman le temps de 5 numéros, et c’est tant mieux. En effet, il semble qu’Ash soit condamné à ne vivre qu’une seule aventure, encore et encore : être transporté dans un temps ou un lieu inédit où il doit à chaque fois retrouver le Necronomicon pour vaincre une potentielle ou réelle armée de Deadites. Et cela en devient vraiment pénible à lire (le dernier cross over Ash/Freddy/Jason par exemple) à la longue, même pour un fan absolu du personnage. Vous me direz qu’ici cela commence pareil, mais heureusement, la dernière partie de l’histoire complètement jusqu’au-boutiste fait plus pencher la balance vers l’intérêt que vers l’ennui. Bilan : du fun à l’état pur qui ne ment pas sur la marchandise ! (Néanmoins je ne mets pas plus de 3 étoiles, car les zombies de Marshal Law font mieux dans le genre fun destroy, en développant en plus des thématiques derrière le concept).

25/05/2008 (modifier)