Table rase

Note: 1/5
(1/5 pour 2 avis)

Un homme, dépossédé de sa mémoire et de son identité, va tenter, à travers ses rencontres, de renouer le fil de son histoire.


Amnésie Les Auteurs Nordiques Pays scandinaves

Table Rase raconte les souvenirs d'une jeune femme. Elle se rappelle un homme mystérieux avec qui elle a partagé une chambre d'hôpital, dans son enfance. Cet homme, Mesmer, est victime d'une amnésie totale, tandis qu'elle, Petra, veut seulement être loin de ses parents. Petra et Mesmer découvrent qu'ils peuvent s'entraider, et une amitié insolite va bientôt se tisser entre eux. Lorsqu'ils sortent de l'hôpital, Mesmer doit se débrouiller seul, et il est bien obligé de se battre pour retrouver son identité. En effet, Arnold Zimmermann a prévu d'autres plans pour Mesmer. Table rase est un album qui parle de la formation d'un individu, de manipulation, de trahison des parents et de coincidences fatales. Cet album est paru initialement au Danemark en décembre 2000.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 01 Octobre 2002
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Table rase
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

26/04/2007 | Doña Hermine
Modifier


Par Erik
Note: 1/5
L'avatar du posteur Erik

Faut-il faire table rase du passé ? Certainement. Bon, c'est pratique quand on est amnésique. On va avoir droit à encore une de ces histoires à dormir debout avec en prime un traitement graphique qui laisse à désirer. :( Si vous aimez les lectures exaspérantes, celle-ci est faite pour vous. Je ne dis pas que j'aime la simplicité. Tout est dans la manière de présenter les évènements afin qu'ils forment un ensemble cohérent et peut-être logique. Est-ce trop demandé ? Sans doute. Moi, je passe mon chemin. Je mets une étoile pour l'encre et le papier (de toute façon, je n'ai pas le choix).

20/02/2010 (modifier)

Dans un hôpital, un homme, dépossédé de sa mémoire et de son identité, et Petra, une petite fille hospitalisée on ne sait trop pourquoi, sympathisent. L’homme, en plein désarroi, est harcelé par un autre patient qui se prétend médecin, et cherche à le manipuler. Saurait-il des choses sur son passé ? La suite ? Un enchaînement de coups de théâtre qui m’ont laissée assez perplexe, et une fin qui n’en est pas une. Cette histoire m’a semblé bien tortueuse, et bâclée dans son écriture, les personnages étant à peine esquissés sur le plan psychologique. Et pourtant, j’ai découvert sur Amazon que ce one-shot avait reçu le prix de la "meilleure bande dessinée de l'année 2001" au Danemark. Bigre. Il paraît également, toujours d’après la même source (à ce sujet, Toomoo, si jamais tu lis ces lignes, merci à toi pour cet avis plein d’humour et ces infos, et n’hésite pas à venir faire profiter BDthèque de ta prose ;) ) que l’auteur, “Thomas Thorhauge est le Lars von Trier de la bande dessinée danoise”. Ceux qui connaissent ses films sont prévenus. D’une certaine façon, ... les autres aussi. C’est dommage, car le dessin, lui, est assez maîtrisé ; Thorauge est plutôt à l’aise dans le noir et blanc, et nous propose différents styles de traits, tantôt très gras, tantôt fins, et fait preuve de beaucoup de talent dans le modelé et l’expression des visages. Un dessinateur à suivre, assurément, mais alors avec un meilleur scénario !

26/04/2007 (modifier)