Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Kiki de Montparnasse

Note: 3.58/5
(3.58/5 pour 12 avis)

2007 : Grand prix RTL de la bande dessinée. Angoulême 2008 : Essentiel Fnac/SNCF Kiki de Montparnasse, née Alice Prin au tout début du XXème siècle, fut l'une des figures les plus marquantes de la vie parisienne de l'entre-deux guerres, lors des Années Folles.


1919 - 1929 : L'Après-Guerre et les Années Folles Angoulême : récapitulatif des séries primées Biographies Grand prix RTL de la bande dessinée La BD au féminin Le Surréalisme Milieux artistiques Paris

Kiki de Montparnasse, née Alice Prin au tout début du XXème siècle, fut l'une des figures les plus marquantes de la vie parisienne de l'entre-deux guerres, lors des Années Folles. Egérie et amie de très nombreux artistes, Modigliani, Duchamp, Desnos, Picasso, Cocteau, Aragon, bon nombre des surréalistes, Kiki fut la muse et l'inspiratrice de créateurs devenus depuis des signatures majeures de l'art moderne, comme Foujita et Man Ray. C'est cette existence hors norme, retracée à travers la plupart des épisodes-clés d'un parcours de vie trépidant, que racontent avec passion Catel et José-Louis Bocquet, dans un album ambitieux qui est autant l'évocation d'une époque que le magnifique portrait d'une femme libre. Plus de trois cent planches de création exigeante et généreuse, en hommage à l'art sous toutes les formes.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 20 Mars 2007
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Kiki de Montparnasse

23/04/2007 | herve
Modifier


Décidément, la collection “écritures” de Casterman abrite nombre de titres intéressants. En voici une nouvelle preuve avec cette passionnante biographie de Kiki de Montparnasse, égérie du milieu artistique parisien des années 20-30. Parce que j’avais déjà lu une biographie de Kiki, j’étais curieuse de voir ce que pourrait donner une bande dessinée qui traiterait d’un sujet a priori aussi “graphique”. La couverture, reprenant l’un des plus célèbres portrait de Kiki, réalisé par Man Ray, était déjà prometteuse. Dès les premières pages, j’ai trouvé le récit incroyablement vivant, nous restituant une Kiki assez proche de ce que je m’étais imaginé, et me la rendant même, plus sympathique. Les dialogues sonnent juste, et le dessin est au diapason, bien adapté au sujet, avec un trait vif, mais sensuel. L’histoire est découpée en petits chapitres correspondant chacun à un épisode de la vie pour le moins animée de Kiki ; ils portent tous une date et une adresse en guise de titre ce qui permet de mieux se repérer dans ce tourbillon permanent. De fait, la lecture de ce volumineux one-shot est facile et agréable ; on ne s’ennuie pas un instant. En outre, cet album très documenté, est suivi d’une chronologie, de quelques notices biographiques de certains des personnages célèbres rencontrés par Kiki, ainsi que d’une importante bibliographie. Que demander de plus !

21/08/2007 (modifier)