Shiba Inu

Note: 3.33/5
(3.33/5 pour 3 avis)

Recueil de six nouvelles qui rend notamment hommage à J.Taniguchi dont l’auteur est un grand fan.


Seinen Shueisha Tonkam

Au travers de 6 nouvelles écrites entre 1991 et 2004, Masanori MORITA nous livre sa vision de la société japonaise. Ces instants de vie croqués et mis en scène avec maestria sont autant de clichés pris sur le vif qui célèbrent la vie aussi bien au travers de la joie que de la douleur. À sa façon, l’auteur signe ici un ouvrage aussi touchant que les recueils de nouvelles de Rumiko TAKAHASHI

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 20 Février 2007
Statut histoire Histoires courtes 1 tome paru
Couverture de la série Shiba Inu
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

01/04/2007 | sousoune
Modifier


Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

Enfin un manga qui semble sortir du lot ... Ces derniers temps, mes lectures n'étaient pas très fameuses. Il me fallait bien cela pour continuer mon expérience dans le manga. L'auteur nous livre un recueil de six nouvelles dont Shiba Inu sera la plus longue et la meilleure incontestablement. J'ai été touché par l'émotion qui se dégageait de cette histoire ayant pour thème les spectacles de comédie au cours duquel deux humoristes dialoguent à la façon d'Eric et Ramzy en France. Les autres nouvelles se valent plus ou moins mais n'ont pas la même intensité. J'ai lu dans la postface que c'était la première fois que l'auteur avait fait un recueil de récits courts. On apprend que ce qui le passionne vraiment, c'est d'écrire des récits fleuve entre 2000 et 3000 pages !!! Bref, tout le contraire de ce que j'apprécie. La qualité du trait est réellement exceptionnelle. J'ai tout de suite accroché au premier regard. Il reste à espérer que ce mangaka puisse reproduire de pareilles oeuvres... en one shot.

27/09/2009 (modifier)

Enfin une autre BD de l'auteur de l'excellent Rookies. Il s'agit ici d'une succession de nouvelles, la principale (ayant donné son nom au recueil) étant bien plus longue que les autres. Le niveau est certes inégal, mais toujours très sentimental, certaines étant même excessivement poignantes. Du grand art, à réserver toutefois à un public averti (certaines scènes étant assez dures et montrées sans concession). Le dessin est toujours aussi magistral, avec les inimitables "gueules" de l'auteur.

01/04/2007 (modifier)
Par sousoune
Note: 2/5

Assez étonnée par toutes les critiques positives que j’ai pu lire sur ce one shot avant ma lecture, je peux dire que je reste encore plus perplexe après celle-ci. Ce recueil regroupe des nouvelles de tailles assez diverses mais particulièrement courtes. Je ne sais pas si c’est la raison pour laquelle je n’ai pas vraiment accroché tout au long de ma lecture mais il est clair que je ne suis pas entrée dedans. On ne peut pas dire que ces histoires soient inintéressantes mais je suis restée lointaine et j’avoue que j’ai même eu quelquefois du mal à aller jusqu’à la fin. Il y a certaines histoires qui ne m’ont pas captivée au point que je me foutais de savoir comment ça allait finir… D’autres, je trouve, auraient "gagné en puissance" si elles avaient été plus longues car, en si peu de pages, il a fallu concentrer pas mal de choses et ça alourdit un peu (beaucoup). Le point qui s’avère positif au vu de tout cela concerne les illustrations. Certaines sont très bien faites, rien à redire sur elles. Mais d’autres font ressortir quelques sentiments d’une façon assez "moche", je trouve que ceux-ci sont mal exprimés. Mais cela reste toutefois bien tracé dans l’ensemble. Bon ben voilà, je pense que je suis passée à côté de ce manga et donc il ne me reste plus qu’à aller le rendre à mon libraire...

01/04/2007 (modifier)