Crèvecoeur

Note: 3.17/5
(3.17/5 pour 6 avis)

Louisiane, 1929. Un homme d'apparence prospère et influente est sauvagement poignardé dans sa propriété, par une séduisante et mystérieuse femme qu'il semble bien connaître. Presque simultanément, à Bruxelles, un homme de la même génération, tout aussi prospère et influent, voit ressurgir de son passé une menace qu'il pensait oubliée.


Bruxelles/Brussels

Louisiane, 1929. Un homme d'apparence prospère et influente est sauvagement poignardé dans sa propriété, par une séduisante et mystérieuse femme qu'il semble bien connaître. Presque simultanément, à Bruxelles, un homme de la même génération, tout aussi prospère et influent, voit ressurgir de son passé une menace qu'il pensait oubliée. C'est le début d'une série de violents assassinats, qui permettront l'entrée en scène d'un enquêteur aussi inattendu qu'attachant: le commissaire Paul Bury, personnage débonnaire expert en "affaires spéciales", féru de surnaturel et autres communications avec les morts ... Intriguant, efficace, enlevé, Prométhée est le premier volet d'une trilogie particulièrement stimulante, qui signe l'arrivée chez Casterman d'un duo d'auteurs à suivre de très près.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 09 Mars 2007
Statut histoire Série terminée 3 tomes parus
Couverture de la série Crèvecoeur
Les notes (6)
Cliquez pour lire les avis

02/03/2007 | Ro
Modifier


Par BDenis
Note: 4/5

(Avertissement : j'accorde toujours plus d'importance au scénario qu'au dessin) Cette série en trois tomes se déroulant en 1929 m’a vraiment emballé. Le scénario, alambiqué juste ce qu’il faut, a maintenu mon attention tout du long. Les personnages policiers sont excellents, avec une mention spéciale au second couteau De Vreese, on se croirait presque au cinéma. De petites pointes d’humour épisodiques rehaussent sans cesse l’intérêt des dialogues, un régal. Le trait n’est pas étranger à cette réussite générale, les personnages et les visages sont très bien rendus, les extérieurs aussi d’ailleurs. Ne vous arrêtez pas sur la couverture du premier tome, vraiment peu engageante ; fermez les yeux lorsque vous la verrez mais n’oubliez pas de les rouvrir une fois celle-ci tournée car il vaut mieux que vous soyez sur vos gardes, le danger rôde, et vous profiterez pleinement du joli dessin. La fin est un peu rapide, ce qui n’altère en rien la très bonne impression générale que m’a laissé cet ouvrage.

11/08/2012 (MAJ le 11/08/2012) (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

La grande qualité de cette série réside dans sa narration soignée et dans l’humour léger qui plane sur un récit avant tout fantastique et angoissant. Le grand point faible est, à mes yeux, un final peu compréhensible. J’ai en effet le sentiment de ne pas avoir tout saisi, et cela m’énerve quelque peu. Au niveau du dessin, et contrairement à ce que les couvertures me laissaient craindre, j’ai bien aimé le trait de Nicolas Duchêne. L’artiste parvient à donner à la série un aspect original tout en conservant une grande lisibilité, ce qui n’est pas toujours évident dans ce genre d’univers très sombre. Sa colorisation, aux teintes brunes dominantes, m’est apparue adaptée au sujet. J’ai même trouvé qu’elle donnait à l’ensemble un aspect daté très a propos. L’histoire est bien menée et offre quelques personnages très intéressants. L’ensemble aurait donc été franchement bien s’il avait pu faire montre d’un peu plus d’originalité mais aussi, et surtout, de clarté dans son final. Pas mal, franchement pas mal … mais pas parfait non plus.

23/03/2010 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

C'est vrai que je commence à être un peu saturé de ces bd qui surfent sur une vague alliant intrigue policière et fantastique. Pour me convaincre, il faut vraiment que cela soit tout à fait exceptionnel; bref que cela sorte un peu du lot habituel... Or, ce n'est pas tout à fait le cas en l'espèce peut-être à cause de l'imperfection du trait graphique et de ce mélange de couleurs brunâtres et verdâtres peu opportunes. J'ai failli décrocher à un moment mais le scénario arrive à tenir en haleine grâce notamment à quelques rebondissements bien pensés et un dosage subtil. Le travail réalisé par les frères Duchêne est tout à fait honnête donc pas mal en somme. Les prochains tomes devront convaincre pleinement pour une recommandation à l'achat.

26/04/2008 (MAJ le 12/05/2008) (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Pas mal, pas mal... Encore une série alliant intrigue policière et éléments fantastiques... Et ce sont deux nouveaux venus qui s'y collent. Mais cette fois-ci "Crèvecoeur" a des arguments qui plaident en sa faveur. En premier lieu une intrigue riche, bien menée, avec deux enquêteurs bien campés. Le scénario arrive à gérer pendant quelques pages deux fils parallèles, et ça, ce n'est pas donné à tous les conteurs du neuvième art. En second lieu un dessin nerveux, poisseux, plutôt réussi dans ces ambiances policières un peu classiques. Un dessin plaisant, et qu'il me plaira de retrouver pour la suite des aventures des policiers Bury et de Vreese.

30/03/2007 (modifier)
Par Tiogi
Note: 3/5

Deux jeunes auteurs bruxellois qui s'attaquent à un triptyque ambitieux... A la fin de ce premier tome, on est encore plongé dans le mystère, mais ça s'annonce plutôt bien! Je suis pas fan des couleurs, mais les tons vont bien avec l'ambiance et l'époque. A suivre...

14/03/2007 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Il y a beaucoup de choses qui me plaisent bien dans cette BD mais il y a hélas trop d'imperfections pour me contenter pour le moment. Ce qui m'a séduit dès la première planche, c'est le dessin. Et pourtant, à nouveau, il n'est vraiment pas exempt de défauts. J'aime beaucoup son trait, son encrage et ses décors. Ils me rappellent d'autres dessinateurs que j'aime à savoir Sorel, Alec Severin ou Aouamri. Les couleurs sont également très bonnes tout en restant sobres. Mais ce graphisme manque encore nettement de maturité. Les visages sont beaux le plus souvent mais ils sont figés dans leurs expressions comme si les personnages portaient des masques immuables. En outre, le dessinateur maîtrise nettement plus les portraits de face et de profil que sous des angles plus variés. Et les corps des personnages manquent également de naturel et de dynamisme. Bref, c'est à mes yeux davantage un dessin qui a su me séduire par son charme que par sa maîtrise technique, maîtrise qui ne demande qu'à être acquise car Nicolas Duchêne fait tout de même souvent preuve de réussite dans les planches qu'il nous offre ici. La seconde chose qui m'a bien plu dans cet album, c'est son scénario à base de thriller fantastique dans un décor de début de 20e siècle. Je suis amateur de ce genre d'histoire. Mais le gros défaut, c'est que ce type d'histoire commence à devenir vraiment courant dans la BD ces derniers temps. Surfant sur le succès de séries comme W.E.S.T, Mille Visages et autres séries mêlant décor historique, thriller, ésotérisme, elle nous place dans un contexte devenu assez banal d'enquêteurs combattant contre une secte bourgeoise ou une entité démoniaque. La narration pêche en outre par la confusion qu'elle amène assez vite. Les sauts de lieux et de personnages ne sont pas évidents à suivre et on s'y perd facilement si l'on n'est pas concentré. Là encore, cette BD manque un peu de maturité ou de maîtrise technique. Je demande encore à voir car j'aime bien ce début de série et ce dessin. Mais ce premier album présente quelques défauts gênants qui me font espérer une suite d'un niveau un peu plus convaincant tant sur le plan du dessin que de l'originalité et la solidité du scénario.

02/03/2007 (modifier)