Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Un monstre par semaine

Note: 4/5
(4/5 pour 4 avis)

Une anthologie des "monstres" du papa de Gaston.


Format à l’italienne Franquin Monstres rigolos

Ce que vous allez découvrir, ce sont les "monstres" : ces horribles choses poilues, gluantes, attachantes pourtant, que le "papa" de Gaston aimait installer au coin d'une feuille, sur la nappe en papier d'un restaurant (comme le fait parfois Walthéry -si, si, je l'ai vu !), au détour d'un carnet de notes. Ces "bébêtes" alimentèrent à l'occasion les bandes-titres du "Trombone Illustré" (un supplément de l'hebdo Spirou) ainsi que certaines pages du dit magazine. C'est en 1988 dans l'hebdo Spirou, que Franquin s'est proposé d'alimenter une nouvelle rubrique intitulée "Un monstre par semaine".

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Mai 2005
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Un monstre par semaine

18/01/2007 | L'Ymagier
Modifier


Par sloane
Note: 4/5
L'avatar du posteur sloane

Pour compléter une éducation "Franquinienne" je ne saurais que trop conseiller cet album qui est tout sauf une bête compilation de petits dessins gentillets. Une grande part du génie de l'auteur est ici à l’œuvre. C'est drôle, mais pas que, il y a un humour subtil, comme ailleurs chez Franquin, le tout est aussi emballé dans de la tendresse et surtout une grande poésie qu'un auteur comme Charles Cros n'aurait pas renié. Dans la même veine on ne peut que saluer les textes majoritairement écrits par Yvan Delporte. Si d'aventure en chinant ici ou là vous avez le plaisir rare de tomber sur l'occasion, il faut sauter dessus.

12/04/2015 (modifier)
Par Gaston
Note: 4/5
L'avatar du posteur Gaston

André Franquin est un de mes auteurs préférés. J'adore son imagination et surtout son dessin qui est le plus beau de la bd comique Franco-Belge à gros nez. C'est donc un réel plaisir de lire cet album qui regroupe les différents monstres qu'il a créé pour une rubrique dans le Journal de Spirou. J'ai eu un vrai plaisir à voir ses différents monstres tant le trait de Franquin est vivant, bien maitrisé et à la perfection. Les descriptions de Delpote sont pas mal non plus. Mon seul regret est que j'aime tellement ses monstres que j'aurais bien aimé qu'ils soient les personnages récurrent d'une bande dessinée fait par Franquin. Cela aurait pu donner quelque chose de pas mal.

26/07/2013 (modifier)
L'avatar du posteur Noirdésir

Cela aurait pu n'être qu'un brouillon, un carnet de dessins rassemblant les essais, idées et autres rebus d'un génial créateur. Cela aurait pu n'être que le défouloir d'un être aigri, coincé entre "Gaston"/ "Spirou" et "Les idées noires", hésitant entre positif et négatif (mais y il n'y a jamais de négatif absolu chez Franquin, pas plus que de béatitude niaise d'ailleurs). C'est peut-être tout ça. Mais c'est aussi et surtout du Franquin. Un coup de crayon absolument fabuleux, le sens de l'expression, du mouvement, au service d'une imagination inépuisable. Avec son complice Yvan Delporte (mais aussi parfois de lecteurs du journal Spirou, appelés à donner vie à ces créatures) pour les textes, il a créé un bestiaire très enfantin. Poilant, urticant même parfois... Toujours surprenant en tout cas, comme ce "Caméléophage éructateur" ! A lire, il y a ici une part de l'univers de Franquin à (re)découvrir !

10/11/2012 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 4/5

Les "monstres" ?... Un véritable délire graphique hebdomadaire, accompagné de commentaires censés décrire les us et coutumes de chaque animal. Et quand ce n'est pas Franquin qui rédige les textes, c'est Yvan Delporte -grand scénariste toujours en vie- qui remplit les "blancs" de sa verve légendaire. Franquin adorait ses monstres, autant que Gaston, le Marsupilami et autres Modeste et Pompon. Ces "choses" forment un pan étroit, marginal, mais plein de saveur de son oeuvre ; mais un pan de choix. A vous de découvrir -comme je l'ai fait- la vie secrète de l'autrucmuche, des gnarks, de l'éployeuse tubulée, du polysnif, du mathusalosaure ou du boueux H'rrrplp-plic et autres "joyeusetés".... "Un monstre par semaine" est un bien bel opus qui regroupe 26 bestioles grand-format, et édité dans un tirage luxueux. Désopilant, poilant comme ses bébêtes... Un incontournable de l'univers "Franquinien". Pour les amoureux de Franquin... et du rire...

18/01/2007 (modifier)