Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Critixman

Note: 2.67/5
(2.67/5 pour 3 avis)

Critixman est apparu sur le blog de Manu Larcenet à travers une vingtaine de pages dans lesquelles l'auteur se laissait malmener par ce superhéros super suffisant et drôle.


Larcenet Profession : bédéiste Webcomics

Critixman est apparu sur le blog de Manu Larcenet à travers une vingtaine de pages dans lesquelles l'auteur se laissait malmener par ce superhéros super suffisant et drôle. Et puis finalement, Critixman se retrouve au coeur de ce recueil d'histoires d'humour noir pour de nouvelles pénibles aventures.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Novembre 2006
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Critixman

10/01/2008 | cac
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Mouais. A la lecture de ce petit album, je me demande si Larcenet avait vraiment besoin de le publier – fut-ce dans sa structure d’édition des Rêveurs. Avec une absence de décor (et de cases), des dessins en crayonné, assez minimalistes, Larcenet nous présente un auteur (lui-même ?), non seulement critiqué, mais on pourrait dire conspué, vilipendé, harcelé, vomi, démoli, et ce de manière systématique et simpliste, par une sorte de super héros de bac à sable – Critixman donc. Je ne sais pas ce que Larcenet voulait faire passer par là. Critixman peut bien représenter un condensé des imbéciles heureux, critiques « amateurs », sûr d'eux, aux sentences aussi définitives qu’absurdes, dont il a dû croiser quelques beaux spécimens dans des salons, en dédicaces ou dans la rue. Mais on peut aussi y voir une sorte d’auto-flagellation de Larcenet, affichant ses doutes – un peu comme le faisait parfois, sur un autre ton, Trondheim (dans «Approximativement par exemple lorsqu’il se demande s’il sait dessiner). Bon, sinon, ces crobards aux allures de défouloir m’ont parfois fait sourire, mais c’est clair que l’achat n’est indispensable que pour les fans de l’auteur (dont je fais peut-être partie, en fait…). Note réelle 2,5/5.

15/12/2017 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

2,5 Un album où Larcenet règle ses comptes avec certains critiques. Je n'ai rien contre le fait qu'il se moque des critiques, mais au cours de ma lecture je me suis sérieusement demandé s'il ne faisait que se moquer de certains critiques ou de tous les critiques, peu importe si c'était constructif ou pas, et cela m'a mis un peu mal à l'aise. Sinon, si le dessin de Larcenet est toujours aussi bon, j'ai trouvé l'humour moyen. Il y a quelques bons gags, mais globalement je ne faisais que sourire au cours de ma lecture et vers la fin je trouvais que c'était devenu un peu répétitif.

01/09/2013 (modifier)
Par cac
Note: 2/5

Je suis étonné qu'un album sorti il y a plus d'un an du prolixe et brillant Manu Larcenet, adulé par une certaine frange du public "averti", certes chez un éditeur assez confidentiel, ne recueille qu'un seul avis sur le présent site. Est-ce qu'échaudé par le portrait peu complaisant, pour ne pas dire extrémiste, de Larcenet mais aussi de Sfar dans sa préface, d'un critique de bande dessinée, aucun n'oserait se lancer ? Et ce n'est même pas seulement le critique professionnel qui fait une pige pour un journal qui est visé ici, mais tout lecteur lambda qui oserait donner son avis sur internet, de juger, gratuitement, et sous couvert de l'anonymat que ce moyen procure, un auteur, son oeuvre. Je ne sais pas ce que cherche ici l'auteur en se représentant démoli, insulté clairement par Critixman son avatar de crétin lunaire comme il a dû en croiser des milliers sur les forums internet. C'est un peu drôle, même si c'est répétitif et sombre comme discours, le dessin est appréciable.

10/01/2008 (modifier)