Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

La serviette noire

Note: 3.5/5
(3.5/5 pour 2 avis)

Vous avez quelques heures à tuer et, parcourant les jardins du Luxembourg, vous trouvez cette serviette noire, oubliée sur une chaise. Dedans, une enveloppe avec une adresse. Vous appelez son destinataire. Vous lisez la lettre, aussi. Un peu plus tard, vous vous retrouvez en Allemagne, assistant à une vente aux enchères...


Format à l’italienne Le Premier Futuropolis (1972-1994)

Vous avez quelques heures à tuer et, parcourant les jardins du Luxembourg, vous trouvez cette serviette noire, oubliée sur une chaise. Dedans, une enveloppe avec une adresse. Vous appelez son destinataire. Vous lisez la lettre, aussi. Un peu plus tard, vous vous retrouvez en Allemagne, assistant à une vente aux enchères... "Source : www.götting.fr"

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Novembre 1986
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série La serviette noire
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

16/11/2006 | Pierig
Modifier


Par cac
Note: 4/5

Album à lire bien que (ou parce que) court, en noir et blanc et dans un format à l'italienne. On suit le narrateur tuant le temps dans les rues de Paris avant un rendez-vous. Il se trouve alors que quelqu'un a oublié sa serviette sur une chaise du Jardin du Luxembourg - ce qui rappelle un autre fameux album... Et l'homme va alors chercher à retrouver son propriétaire. C'est intéressant car le fil de l'histoire se met en place, les personnages, leurs relations. Et le point de vue du lecteur est original car on est interpellé par le texte de la narration : "(...) Vous avez deux heures à tuer avant d'aller à ce rendez-vous. Vous n'avez pas envie d'attendre dans un café (...)". L'auteur nous parle directement, et son dessin au fusain est ma foi fort lisible. Bref intéressant sur le fond et la forme, même si assez difficile à trouver en magasin je pense.

31/10/2007 (MAJ le 31/10/2007) (modifier)
Par Pierig
Note: 3/5
L'avatar du posteur Pierig

Voici une bd qui surprend par sa forme narrative. En effet, chose peu banale, Götting implique pleinement le lecteur en lui faisant prendre place au centre de son récit. C’est assez déroutant au début mais on s’y fait bien. L’histoire n’est pas exceptionnelle en soi mais les ressorts narratifs sont efficaces, de sorte que le lecteur à envie d’en connaître plus sur lui-même et ses propres motivations (curieux à dire mais c’est pourtant ça). Pourquoi en effet vouloir postposer un rendez-vous ? De quel rendez-vous s’agit-il ? Bien des questions qui trouveront une réponse dans l’épilogue. Côté dessin, Götting à un trait gras assez intéressant que je rapprocherai d’un auteur plus actuel qu’est Tom Tirabosco. Une curiosité à découvrir !

16/11/2006 (modifier)