Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Star Wars - Les Ombres de l'Empire (Star Wars: Shadows of the Empire)

Note: 3/5
(3/5 pour 3 avis)

Qu'est il arrivé à Han Solo entre Episode V et VI ?


Auteurs britanniques Dark Horse Comics Guerres interstellaires Star Wars

Alors que la princesse Leia Organa tente d'empêcher le chasseur de primes Boba Fett de livrer Han Solo à Jabba le Hutt, Dark Vador quadrille la galaxie à la recherche de Luke Skywalker. Mais une nouvelle et sinistre menace rôde en la personne de Xizor, le leader d'une organisation criminelle extrêmement puissante, qui espère la chute de Vador afin de le remplacer auprès de l'Empereur Palpatine. Pour cela, il met tout en œuvre pour être le premier à mettre la main sur Luke Skywalker. Xizor et Dark Vador vont alors se lancer à la poursuite du jeune héros de l'Alliance rebelle, devenu soudain l'un des hommes les plus recherchés de la galaxie. Mais l'un le désire vivant à tout prix, tandis que l'autre veut sa tête...

Scénaristes
Dessinateurs
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 1996
Statut histoire Une histoire par tome 2 tomes parus
Couverture de la série Star Wars - Les Ombres de l'Empire
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

18/10/2006 | Chelmi
Modifier


L'avatar du posteur Le Grand A

Un diptyque sympatoche qui s’intègre parfaitement dans l’univers des films. J’ai adoré retrouver Luke et ses potes ainsi que de nouveaux personnages comme le prince Xizor et Dash Rendar, dans une course-poursuite pour sauver Han Solo après L'Empire Contre-Attaque. L’enjeu est donc Han Solo, prisonnier congelé de Boba Fett qui s’en va le vendre à Jabba le Hutt. Mais la livraison ne sera pas aussi simple que prévu pour le plus grand chasseur de prime de la galaxie qui devra se défaire tour à tour de la concurrence et des rebelles. Pendant ce temps le prince Xizor, chef d'une organisation mafieuse appelée Le Soleil Noir, complote pour renverser Darth Vader en se servant de Luke Skywalker comme appât. Le dessins ne sont clairement pas une réussite et le plus gros défauts qu'on puisse relever ici. Le trait est épais et fait daté mais le moins supportable reste ces couleurs "à l'informatique et ça ce voit". Vraiment, je les ai trouvé affreuses. Une série à lire une fois pour les fans.

08/01/2013 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Après le Trilogie de Thrawn, les Ombres de l'Empire fait partie des meilleurs romans écrits dans la continuité de Star Wars. A cela, deux raisons. La première est sa situation, entre l'Empire contre-attaque et le Retour du Jedi, avec tout ce que cela implique pour la situation de la galaxie et des héros de l'ancienne trilogie. La seconde est que Vader en est un personnage vraiment important et qu'il y fait preuve d'une prestance vraiment jubilatoire pour qui est fasciné par lui. Rah, le voir utiliser l'Executor à sa juste (dé)mesure d'un simple "Exécutez mes ordres, commandant". Cependant, tout comme l'adaptation en BD de Star Wars - Le Cycle de Thrawn n'est franchement pas terrible, l'adaptation des Ombres de l'Empire n'est pas à la mesure du roman. Le récit est bien là mais, comme il se doit, il est tronqué et condensé. Certaines scènes mériteraient vraiment davantage d'explications et d'autres sont traitées à la va-vite. La toute dernière scène concernant Dash Rengar tombe notamment vraiment comme un inutile cheveu sur la soupe tant elle est expédiée. Quant au dessin, il est assez médiocre. Correct pour les vaisseaux (mais pas pour l'Etoile Noire), il est mauvais pour les personnages qui n'ont que l'avantage d'être reconnaissables, et encore. Seul Bobba Fett s'en sort pas mal graphiquement parlant, les autres sont moches. Et les couleurs non plus ne sont vraiment pas terribles. Tout autant de raisons qui font que je déconseille l'achat de cette BD. Cependant son scénario étant le même que le très bon roman, sa lecture est tout de même intéressante et plaisante, alors ne vous en privez pas si vous avez l'occasion et n'avez pas lu le livre.

15/12/2007 (modifier)
Par Chelmi
Note: 4/5

"Star Wars - Les Ombres de l’Empire", le voyage de Han Solo… Ce tome scénarisé par Wagner est l’adaptation BD du roman de Perry. Généralement, je dis que les BDs de l’univers étendu Star Wars ne sont pas destinées uniquement aux fans des films, mais pour moi, celle-ci fait exception. Car, je m’explique, l’histoire de ce one shot fait la jonction entre Episode V et VI, il n’y a donc pas vraiment de début ni de fin, si l’on n’a pas vu les films. Le scénario est essentiellement tourné autour d’une quête dont le butin est Han Solo congelé dans la carbonite. Ce dernier est détenu par Boba Fett qui essaie tant bien que mal d’atteindre Tatoine pour le vendre à Jaba the Hutt. Mais ce n’est pas chose simple entre l’alliance rebelle qui essaie de sauver Han, Dark Vador qui veut s’en emparer pour attirer Luke du côté obscur, idem pour Xizor mais lui veut piéger Luke pour le tuer et discréditer Vador au yeux de l’empereur, et ajouter à tout ce beau monde, une ribambelle de chasseurs de primes qui voit en Solo la poule aux œufs d’or. Vous l’aurez donc compris le récit joue beaucoup sur les alliances de circonstances, les complots et les trahisons, mais à côté de ça, il est aussi beaucoup tourné vers l’action. J’ai vraiment apprécié de revoir tous les personnages de la vieille trilogie et d’en découvrir de nouveaux très intéressants. De plus cet album répond à plein de questions que je me posais depuis pas mal de temps, alors si comme moi, vous vous demandez ce qui s'est passé entre "L'Empire contre attaque" et "Le retour du Jedi", dévorez cette BD. Les dessins de Plunkett et Nadeau, encrés pas Russell sont très classiques dans un style assez réaliste avec une mini touche cartoonesque. Bon, ce n’est pas un chef d’œuvre, et j’ai eu un peu de mal à reconnaître la princesse Leia, mais ces illustrations servent plutôt bien l’histoire et je deviens vite tatillon quand je compare aux dernières productions de génie de Duursema, parce que finalement ça se lit très bien. La couverture est sympa mais on se demande quand même ce que Solo fait là en chair et en chair et en os. Les couleurs de Porter sont correctes, pas grand-chose à dire si ce n’est que les tons assez vifs collent bien aux dessins et accentuent le côté cartoon dont je viens de parler.

18/10/2006 (modifier)