Temps Déchiré (Rip in Time)

Note: 2/5
(2/5 pour 4 avis)

Bruce Jones et Richard Corben, deux spécialistes de genre, exploitent le thème du voyage dans le temps.


Dinosaures Richard Corben Voyages dans le temps

Sid est un petit voyou de bas étage, un soir alors qu'il tente tranquillement de braquer une épicerie, il tombe sur le sergent Rip Scully, le meilleur flic de Los Angeles. Scully oblige Sid à prendre la fuite, mais ce dernier s'échappe avec la voiture de Scully et Maggie la fiancée de celui-ci pour otage. Scully se retrouve sur la route avec Darlène, la compagne de Sid. Une folle course poursuite s'engage alors entre les duos recomposés. Pendant ce temps, dans une base secrète, l'armée américaine est en train de mettre au point une porte temporelle permettant de voyager dans le temps. Suite à un accident, Sid, Maggie, Darlène et Rip Scully vont être involontairement envoyée dans la préhistoire. Dans cet environnement hostile, peuplé de monstres, la poursuite sauvage va continuer...

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Février 1991
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Temps Déchiré
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

09/10/2006 | JJJ
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

En tant que fan de Corben, j'essaie de lire ou relire tout ce que je peux trouver de cet auteur, mais ses Bd sont devenues rares à dénicher en occase ou alors à des prix démentiels ; seule la Bibliothèque de la BD à Angoulême possède quelques volumes qu'on ne trouve plus ailleurs. C'est le cas avec cet album, mais je crois bien que je suis tombé sur le plus mauvais Corben que j'ai pu lire jusqu'ici, ou disons le moins bon... Le dessin même en noir & blanc garde une certaine sensualité et un attrait certain, il est très plaisant, c'est du grand Corben de ce côté ; ses cadrages aussi sont assez variés, alternant entre les formes géométriques ou le gaufrier. Mais le scénario est un peu du n'importe quoi, avec une histoire de faille temporelle où des personnages affolés se retrouvent plongés en pleine Préhistoire avec des dinosaures au cul. Certaines situations complètement improbables, des dialogues plus verbeux que dans d'autres Bd de Corben, mais surtout parfois d'une naïveté confondante, un aspect de vieux sérial de série Z qui rappelle aussi certaines daubes dinosauriennes diffusées fréquemment sur Sy-Fy, des personnages peu fûtés ou très cons comme Sid, et aussi pas l'érotisme pulpeux cher à l'auteur qu'on est en droit d'attendre de sa part, surtout dans ce contexte de jungle plutôt propice... autant d'éléments qui ne servent pas à élever le niveau de cette Bd. On peut juste y trouver un côté très fun et rigolo, c'est d'ailleurs certainement ce qu'ont visé les auteurs, mais il est quand même très décevant que Jones et Corben qui ne sont pas les premiers venus, ne se soient pas appliqués sur une telle histoire qui possédait un potentiel (il n'y a qu'à voir Chroniques de l'ère xénozoïque) ; les dinos, oui mais il fallait trouver un ferment plus couillu pour lier l'ensemble.

25/01/2016 (modifier)
Par tolllo
Note: 2/5

" Mais qu’est-ce que c’est que çà ? ?" Décidément ma petite bibli de campagne m’étonne de plus en plus.... Bon : rien de fantastique dans cette histoire, à bien y regarder elle est distrayante, drôle, je pense que cela est voulu, du moins je l’espère, sinon c’est pathétique. En tout cas je me suis vu rire pas mal de fois et s’est déjà pas mal. Mais comment ses deux couples, en pleine course-poursuite, peuvent-ils se retrouver à casser les murs d’une base secrète avec leur voiture? Débarqués juste au moment ou " un passage dimensionnel " a été ouvert vers là préhistoire ! Et y foncer tête baissée ! Avec cette idée de départ plutôt " fumeuse " je m’attendais pour la suite à quelque chose de même acabit… et bien j'avais raison c’est exactement cela tout du long, Création d’un arc, des flèches puis chasse à l’oiseau, le tout en à peine deux pages. Croche pattes a un tyrannosaure avec une corde. Une romance débile. Et plein de dialogues…inqualifiables... Pas " prise de tête" pour un sou, décalée, drôle et bien kitch, allez ! Pour ce détendre d’accord ! ! (9/20)

13/09/2008 (modifier)
Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

Que le scénario est vraiment comique : c'est digne d'un nanar des années 50. De la vraie série Z pur sucre !!! On surfe ici sur la vague du Jurassik Park. Dialogues pathétiques entre les personnages, scénario plus qu'invraisemblable, la totale quoi... Alors pourquoi quand même "2 étoiles" ? Cela pourrait paraître comme cher payé. Je dois dire que c'est de la pure BD de divertissement comme on pourrait lire par exemple un "Harlequin" sous le titre "Passion sous l'ère des dinosaures". Vite lu et vite consommé tout en passant un agréable moment sans réfléchir, sans prise de tête. Le dessin de Corben est correct sans plus. Je crois qu'il ne faut pas prendre cette BD au premier degré car si les auteurs ne l'ont pas fait exprès, c'est que c'est vraiment mauvais.

10/10/2007 (modifier)
Par JJJ
Note: 2/5

J'ai un faible pour ce genre de BD de science-fiction, à l'aspect que l'on peut qualifier de pulp, comme il y en avait pas mal dans les années quatre-vingts. Des histoires décomplexées, complètement folles, pas toujours très élaborées ni intelligentes mais divertissantes. Si je devais définir ce courant, je dirai que c'est du BD bis. Temps déchiré est l'une de ces BD, une bisserie qui aurait pu être amusante en son temps et attendrissante pour les nostalgiques aujourd'hui. On en est loin, cette BD est bien trop timorée et limitée pour satisfaire les amateurs du genre. Bruce Jones est pourtant un scénariste de renom, un coutumier de la SF et du fantastique à tendance horrifique. Richard Corben est un dessinateur aussi génial qu'atypique, maître fantaisiste de la fantaisie fantastique. Leur association laissait augurer du meilleur, en plus ce n'était pas une première, Corben avait déjà illustré, entre autres, certaines histoires de Jones sur la célèbre série des Bruce Jones présente Temps Déchiré est décevant. Le départ est pourtant relativement bon et avec une histoire pareille par de tels auteurs, on ne peut que s'attendre à du spectaculaire, quitte à ce que cela pêche un peu par surenchère. L'effet produit à la lecture se révèle inverse, ne provoquant rien d'autre que l'ennui. Le scénario se révèle aussi plat que la narration, l'histoire ronronne gentiment sans bousculer ni surprendre, on est distrait sans se distraire, c'est sans saveur et assez frustrant. Au dessin Corben se contente du strict minimum, cette fois son trait paraît bien terne. Aucune audace ne transparaît dans les cases, Corben illustre gentiment, le résultat est sans éclat. Pas de femmes aux lèvres sensuelles, aux protubérances mammaires hypertrophiées, pas même l'ombre d'un téton... Où est passée l'inventivité de Corben? Où est passée sa démesure? Et la qualité d'impression catastrophique n'arrange rien... Ces deux auteurs que j'admire se sont visiblement égarés dans cette histoire tristounette. Cet album n'est clairement pas indispensable, à moins d'être un fondu de Corben. Une de ses oeuvres qui m'a le plus déçu. Si vous voulez découvrir Richard Corben, lisez n'importe lequel de ses autres albums, ne perdez pas de temps avec Temps Déchiré. JJJ

09/10/2006 (modifier)