Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Hertz

Note: 2.57/5
(2.57/5 pour 7 avis)

La jeunesse tourmentée du plus équivoque des personnages du Triangle Secret.


1939 - 1945 : La Seconde Guerre Mondiale Les ramifications du Triangle Secret Prequel [Seconde Guerre mondiale] Europe de l'Ouest

La jeunesse tourmentée du plus équivoque des personnages du Triangle Secret. Au début des années 90, Martin Hertz reçoit un appel téléphonique qui le plonge dans un profond désespoir. Après la visite de son ami le cardinal Bartoloméo Montespa, il raconte à son épouse Léa la tragédie qu'il a vécue en 1943 à Eigsheim. Alors enfants, Martin et son copain Bartoloméo aident un prisonnier évadé blessé à fuir les Allemands qui le traquent. Pellier est un franc-maçon qui détient le secret de la Loge Première, recherché par le Vatican et ses Gardiens du Sang, aidés par le S.S Joseph Kramer. Si le secret du blessé sera préservé grâce au courage des deux enfants, Martin Hertz ne sortira pas indemne de ces tragiques événements. Une fois encoreDidier Convard écrit une histoire qui ne laisse pas indifférent, à la fois documentée, palpitante et émouvante. Denis Falque trouve le trait juste et André Juillard offre son trait lumineux aux planches contemporaines.

Scénaristes
Dessinateurs
Coloristes
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 29 Août 2006
Statut histoire Une histoire par tome 5 tomes parus
Couverture de la série Hertz

04/09/2006 | alban
Modifier


L'avatar du posteur Mac Arthur

A mon avis, cette série est intéressante principalement pour les lecteurs qui auraient au préalable lu et apprécié le triangle secret. En effet, les tomes, qui peuvent être lus de manière indépendante, racontent certains événements passés de la vie de Hertz (qui l’eût cru) et de son ami d’enfance, Bartoloméo Montespa (qui deviendra le cardinal au rôle ambigu du Triangle Secret). Ces récits sont plaisants à lire. La dimension historique y est relativement secondaire et priorité est donnée à la construction psychologique des personnages. Au niveau du dessin, les amateurs du Triangle ne seront pas dépaysés. On retrouve en effet ce style réaliste dans lequel se succèdent divers artistes. Tous, jusqu’à présent, sont d’un bon niveau et offrent des planches soignées. Sans doute à réserver aux fans du triangle Secret mais, si vous faites partie de ceux-ci, la série vous apportera son lot de satisfaction en éclairant sous un angle différent certains acteurs d’importance. Pas mal du tout en somme.

17/11/2010 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

C’est vrai que ce one-shot n’était pas indispensable car il apparaît comme un dérivé commercial de la série-mère Le Triangle Secret en explorant le passé de l’un de ses personnages les plus énigmatiques et donc le plus intéressant. On apprend comment Martin Hertz a intégré la franc-maçonnerie. Il est vrai que son passé était toujours resté mystérieux pour le lecteur. La transition entre le présent et le passé suite à un coup de fil en pleine nuit qui provoque son effet. La vie est faite de rencontres dont certaines peuvent marquer votre destin et la direction que vous prendrez. La lecture n’est pas du tout désagréable et peut très bien se comprendre sans avoir lu la série principale. Il est vrai cependant qu’on prend plus de plaisir si on a déjà assimilé Le Triangle Secret qui a utilisé l’Eglise comme une base historique pour broder une véritable saga à l’image du célèbre Da Vinci Code . Le dessin « vieille école » semble réaliste tout en comportant un défaut majeur quant au faciès tourmentés des personnages aux yeux qui tombent et aux bouches grandes ouvertes (pour montrer le dialogue ?!). De même, ils semblent être assez figés dans leurs mouvements. Les couleurs sont ternes. Il manque beaucoup d’effets modernes… L’histoire demeure d’un grand classicisme : des enfants risquent leur vie pour sauver un résistant franc-maçon recherché par les nazis durant la Seconde Guerre Mondiale. La dimension historique et ésotérique est laissée de côté au profit de l’action pure. Rien de très original… Pour ma part, je ne me suis contenté que d'acheter le premier volume de ce qui ne devait être qu'un one-shot. Note Dessin : 3/5 – Note Scénario : 3/5 – Note Globale : 3/5

07/06/2007 (MAJ le 01/04/2009) (modifier)
Par yOyO
Note: 3/5

Note vraie : 2.5 Je ne connais pas du tout la série mère Le Triangle Secret, j'ai décidé d'acheter cet album lors d'une séance de dédicaces de Falque. Au niveau scénario, c'est bof bof ... C'est vu et revu, une trame classique, rien d'innovant. Et au final on reste sur sa fin, je m'attendais à une histoire plus complexe (56 pages en plus). Le tandem Falque et Juillard s'en sortent très bien par contre. De jolis paysages, de beaux visages, c'est très fins, j'aime beaucoup. Enfin les couleurs mettent bien en avant l'ambiance de la France rurale de l'époque nazie.

11/03/2009 (modifier)
Par Kalish
Note: 1/5

Serait-il possible de faire une pause avec toute cette histoire de francs-maçons et de nous finir Finkel. Franchement ça n'apporte, je trouve, aucun intérêt au Triangle Secret que j'avais déjà très moyennement apprécié. Attention bientôt un one-shot sur le chien de Hertz qui a déterré le corps d'un des apôtres !!! On peut aller loin comme ça. Enfin bon tant qu'il y en a qui aiment et qui achètent, je ne vois pas pourquoi ils arrêteraient...

07/06/2007 (modifier)
Par Chelmi
Note: 3/5
L'avatar du posteur Chelmi

"Hertz", ou comment est il tombé dans la franc-maçonnerie… A travers ce one shot, Convard nous dévoile un épisode de la jeunesse de Martin Hertz, le franc-maçon de la loge première du Triangle Secret. En 1943, en Alsace, en pleine seconde guerre mondiale, le jeune Martin découvre et porte secours à un homme de la Loge première traqué par les nazis. De là découleront des actes héroïques et tragiques qui marqueront à jamais le destin de Hertz. Cette histoire très simple, qui s’étale pourtant sur 56 pages passe très bien, on ne s’ennuie pas malgré le côté anecdotique. Oui, anecdotique, car en tant que lecteur de l’univers du "Triangle secret", je m’attendais à plus de détails et de révélations sur notre bon gros franc-maçon. Je pense même qu’un non initié à la série mère peut lire cet album sans encombre et peut-être encore plus l’apprécier car il n’en attendra pas la même chose. C’est donc une bonne histoire avec un contexte historique intéressant qui n’a pas su rassasier ma faim. Comme pour I.N.R.I, je ne suis pas vraiment séduit par les dessins, même si Falque et Juillard font beaucoup mieux que ce qui a été fait sur Le Triangle Secret. En fait ce sont les têtes des personnages que je trouve moyennes car le reste est plutôt bon, de beaux paysages, et un environnement bien réaliste. Les visages sont très épurés, et du coup, ce vide leur fait souvent une figure un peu niaise, et lorsque les auteurs veulent faire ressortir une expression forte, ça donne une impression d’être surjoué qui ne colle pas avec le reste du dessin. Je trouve les couleurs de Paul plus réussies que sur les deux autres séries sœurs mêmes si il y a comme un manque de vie sur certaines planches trop figées.

19/09/2006 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Hertz se révèle être une BD racontant une petite aventure durant la seconde guerre mondiale, mettant en scène un prisonnier franc-maçon qui s'évade avec l'aide d'enfants. L'histoire est bien montée, assez prévisible mais plutôt plaisante à lire. Le dessin en est joli sans être particulièrement original. Rien à redire sur le fond et la forme. Sauf que, à part le sujet de la Franc-Maçonnerie et du fait que des méchants, les Gardiens du Sang, tentent de capturer ces Francs-Maçons, ça n'a pas grand chose à voir avec Le Triangle Secret. Ca aurait pu être raconté dans n'importe quel autre contexte, les histoires d'évadés durant la seconde guerre mondiale, cachés aux yeux des nazis par des gentils campagnards, ne manquant pas. On y découvre juste comment l'imposant Hertz du Triangle Secret a été pour la première fois mis en contact avec la Loge Première. Mais ça ne va guère plus loin. Une BD pas mal quoi, qui plaira aux amateurs d'aventure dans un contexte historique, mais il ne faut pas trop en attendre à part ça.

15/09/2006 (modifier)
Par alban
Note: 2/5

Sur le papier, l'idée semblait séduisante. Consacrer un one-shot à l'un des personnages principaux et l'un des plus énigmatique de la BD Le Triangle Secret pouvait redonner à la série un nouveau souffle. Vu mon ton, vous aurez compris que telle ne fut pas mon impression en lisant ce volume. Sur le modèle de Les 7 vies de l'épervier, Glénat nous ressort une série à rallonges et avec des albums parallèles sensés éclaircir ou apporter un plus à l"énigme principale. Personnellement, j"avais déjà décroché à la fin du premier cycle et là un sujet qui aurait pu être traité entre 5 et 10 planches s"étale sur plus d"un album « normal » (56 pages). De cet album, on pouvait attendre beaucoup plus sur l'histoire de Hertz et sur son parcours. Nous n'avons le droit qu'à une toute petite partie et à la divulgation d'un sentiment de culpabilité qui n'apporte pas grand chose à la série. Certes nous découvrons ce qui a mené Hertz à la franc-maçonnerie mais cela aurait un sens si d'autres tomes devaient suivre. Cet album étant un one-shot, il n'en sera rien...

04/09/2006 (modifier)