Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Les Soirées d'Abdulah

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

Recueil d'histoires et de strips sur le racisme anti-maghrébin dans la France des années 70-80.


Format à l’italienne Racisme, fascisme

Recueil d'histoires et de strips sur le racisme anti-maghrébin dans la France des années 70-80. Deux histoires courtes : "Les Soirées d'Abdulah" et "Ratonnade" Et plusieurs strips à l'humour tragi-comique. A savoir que ces histoires courtes ont été recueillies ensuite dans l'intégrale de l'Oud parue chez Soleil.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Octobre 1985
Statut histoire Histoires courtes 1 tome paru
Couverture de la série Les Soirées d'Abdulah
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

30/06/2006 | Ro
Modifier


Par Ems
Note: 3/5

Cette BD est principalement composée de 2 histoires avec le même personnage principal, Abdulah. Il montre la difficulté d'être arabe à la fin des années 70. En effet, dans la première histoire, suite à un accident du travail (au noir) il ne peut prétendre à une pension. Il rencontre en complément des problèmes administratifs car il ne sait pas écrire. Le second récit est poignant. Abdulah raconte une ratonade à un enfant. Il image son histoire pour le préserver. Les images se trouvent alors en total décalage avec ses propos. La chute est très forte de symbolique également. Ce one shot aborde le difficile sujet de l'intégration et du racisme avec intelligence. Il est mis en image avec un dessin N&B simple mais expressif. Une BD coup de point qui n'a malheureusement pas vieilli.

20/08/2009 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Publiées initialement dans Charlie, ces histoires courtes ont été reprises dans un petit album par Futuropolis en 1985. Ce sont deux histoires courtes d'une quinzaine de pages accompagnées de petits strips. Le thème est la difficile vie des immigrés maghrébins en France à une époque où il n'était pas encore question de beur mais d'immigré arabe et où ils parlaient encore mal le Français avec l'accent Algérien. "Les soirées d'Abdulah" racontent le mépris avec lequel le pauvre Abdulah est traité par tous, la différence de comportement des français de base qui vouvoient les autres mais tutoient l'indigne arabe, les problèmes administratifs qu'il perd sa vie à régler car il n'écrit pas le Français et car personne n'est là pour lui simplifier la vie, bien au contraire, etc... "Ratonnade" pour sa part est le récit maquillé pour ne pas effrayer un jeune enfant des violences physiques faites à un arabe. Le contraste entre les mots doux-amers du narrateur et la dureté des images est assez fort. Et autour de ces deux histoires, l'auteur nous offre quelques strips où l'humour noir se mêle aux mots criants de vérité. Le tout est présenté sous un graphisme noir et blanc relativement original et assez maîtrisé. Sympathique et agréable à la lecture. Un livre témoignage sur une forme de racisme anti-maghrébin qui parait un peu désuette de nos jours mais qui n'a sans doute fait qu'évoluer sous une autre forme. A savoir que ces histoires courtes ont été recueillies ensuite dans l'intégrale de l'Oud parue chez Soleil.

30/06/2006 (modifier)