Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Nanar, Jujube et Piette

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

Ils sont quatre comme les trois mousquetaires annonce la rédaction du journal Vaillant dans le numéro 906 du 23 septembre 1962.


Albums jeunesse : 10 à 13 ans Gotlib Les Renards Péchés de jeunesse

Ils sont quatre comme les trois mousquetaires annonce la rédaction du journal Vaillant dans le numéro 906 du 23 septembre 1962. Un dessin signé par l'énigmatique Garno présente Nanar le jeune gosse facétieux, entouré par ses oncles Basile et Blaise et par le facétieux renard Jujube. Ce quatuor fait son entrée dans l'hebdomadaire du Parti Communiste dès le numéro suivant pour une longue série de gags en une planche, totalisant 132 pages de délire. Très vite l'énigmatique Garno troque son pseudonyme contre celui de Gotlib qui allait briller au firmament des stars de la BD.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Juin 2006
Statut histoire Histoires courtes 1 tome paru
Couverture de la série Nanar, Jujube et Piette
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

27/06/2006 | Ro
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

C'est effectivement le genre d'album qui présente un pêché de jeunesse d'un célèbre auteur qui est intéressant uniquement pour les fans de l'auteur. Comme Gotlib est mon auteur de BD préféré, il fallait que je lise cet album ! C'est intéressant de voir l'évolution de la série. Par exemple, au début les oncles de Nanar sont des personnages récurrents qui vont vite disparaître lorsque Piette arrive. De plus, je pensais que Gai-Luron était devenu rapidement un personnage important après sa première apparition alors qu'en fait il était un personnage mineur durant plusieurs mois avant de finalement apparaître dans pratiquement tous les gags. On voit aussi l'évolution de Gotlib comme auteur. Le dessin évolue même si dès le début on peut voir le style de Gotlib (je trouve tout de même les têtes des personnages un peu bizarres) et le scénario s’améliore au fil du temps. Les premiers gags ne sont effectivement pas très drôles avec des chutes souvent prévisibles et amenées de manière lourde. Puis, petit à petit, j'ai commencé à sourire à la lecture de certains gags et on retrouve définitivement l'humour de l'auteur lorsque Gai-Luron prend enfin de l'importance. J'aime bien les gags se passant dans le zoo et qui forment une histoire. Les bonus sont plus quelconques. J'aime bien voir les couvertures de Gotlib et le premier jeu de Jujube qui parodie ce type de pages m'a bien fait rire, mais les séries éphémères de Gotlib ne sont pas très marrantes. J'aime bien toutefois voir une série du maître qui se passe au Canada même si c'est rempli de clichés et j'aime aussi le dessin naïf de Klop. Donc à lire si on aime Gotlib, les autres peuvent passer leur chemin sans manquer quelque chose de mémorable.

26/04/2017 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Gotlib est pour moi l'un des monstres sacrés de la bande dessinée et de l'humour. Découvrir l'une de ses premières oeuvres par le biais de l'intégrale "Patrimoine BD" de Glénat était pour moi une vraie envie et une vraie curiosité. Alors avant tout, je voudrais saluer la qualité de cette intégrale. Physiquement impeccable, avec son dos toilé et son papier épais, elle offre l'intégralité des planches de l'époque, additionnée de tout le matériel supplémentaire disponible, ainsi que des planches d'autres séries humoristiques publiées par Gotlib à la même époque quoique vite abandonnées. On y trouve aussi un éditorial et un récapitulatif instructif de l'oeuvre de l'auteur. Bref, c'est un vrai boulot pour une très belle intégrale. Quel bonheur pour un grand amateur de BD comme moi de découvrir une oeuvre complète de Gotlib que je ne connaissais pas ! Nanar, Jujube et Piette est la première série BD de Gotlib, publiée en 1962 dans Vaillant. Et déjà, celui qui se faisait au départ appeler Garno fait preuve d'un grand talent en devenir. Dès le premier coup d'oeil, on reconnait son dessin. Il est un peu plus fouillis, un peu moins maîtrisé que dans ses oeuvres les plus connues, mais il est de très bonne qualité malgré tout. La mise en couleurs de cette intégrale Glénat semble être à la manière d'un fac-similé : c'est une colorisation à l'ancienne, très pâle, n'apportant parfois quasiment rien de plus qu'un simple noir et blanc. Ca donne un aspect vieillot assez sympathique. A mes yeux d'amateur de BD, de Gotlib et de l'histoire de la BD, il est particulièrement intéressant de découvrir un grand pan de l'oeuvre de jeunesse de l'auteur mais aussi un certain genre et une certaine ambiance de la BD jeunesse telle qu'elle paraissait dans les années 60 dans le journal Vaillant. Maintenant, à mon grand regret, je dois dire que ces histoires de Nanar, Jujube et Piette sont loin d'être aussi drôles que les autres ouvrages de Gotlib. L'humour est régulièrement téléphoné, trop enfantin, trop plat. Difficile d'imaginer que ce sera le même auteur qui aura les idées hilarantes qui parsèmeront ensuite la Rubrique-à-Brac. Là, le déroulement des gags en une planche est un peu lourd, pas très bien raconté, avec des chutes qu'on sent artificielles. Je n'ai que rarement souri. L'humour ne commence à venir pour de bon, à mon goût, que vers les derniers gags, quand Gai-Luron commence à apparaitre. Il en est de même pour les histoires courtes des autres séries offertes en bonus qui ont exactement le même soucis de relative lourdeur narrative et de gags trop stéréotypés. Par contre, il est amusant de retrouver, dans les dessins, des postures et des personnages, notamment des animaux, qui rappellent si fortement le graphisme et les mimiques des futurs gags des Dingodossiers et de la Rubrique-à-Brac. Si Gotlib n'avait pas encore acquis la maîtrise graphique qu'il aura à peine quelques années plus tard, il a déjà pris le coup pour certaines représentations visuellement très réussies qu'il n'hésitera pas à réutiliser par la suite. Au final, si vous êtes un grand fan de Gotlib et d'Histoire de la BD, cette intégrale est très belle et très intéressante et vaut donc son achat. Malheureusement, la relative déception à la lecture des gags pourra en refroidir plus d'un et je n'en conseille donc pas l'achat à ceux qui ne sont pas vraiment motivés et prévénus.

27/06/2006 (MAJ le 05/06/2011) (modifier)