Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Fraise et Chocolat

Note: 2.84/5
(2.84/5 pour 19 avis)

Récit hautement érotique, Fraise et Chocolat retrace les premières semaines d'une passion amoureuse à travers le regard d'une jeune dessinatrice de 25 ans.


Ecole Jean Trubert Hard & Soft, d'un érotisme à l'autre Institut Saint-Luc, Liège La BD au féminin

Récit hautement érotique, Fraise et Chocolat retrace les premières semaines d'une passion amoureuse à travers le regard d'une jeune dessinatrice de 25 ans. Observatrice attentive de ses propres élans, de ses désirs mais aussi de ses doutes, Aurélia Aurita parle d'amour et de sexe avec fraîcheur et franchise. Sa vision ludique et joyeuse, mélange de crudité et de tendresse, est actuellement sans équivalent dans le paysage de la bande dessinée européenne.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Avril 2006
Statut histoire Strips - gags 2 tomes parus
Couverture de la série Fraise et Chocolat

20/04/2006 | Quentin
Modifier


Par marine
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Je tiens à faire justice à ces deux petits albums absolument délicieux. Le premier m'est tombé sous la main lors de ma visite mensuelle à la Fnac de ma ville. Et franchement j'ai adoré, je l'ai dévorée en une heure hors du temps et de la réalité. Mais quelle à été ma surprise quand je le vois ici, classé comme Bd érotique!! Oo? Il faut reconnaitre que le sexe est largement évoqué dans cette relation amoureuse, mais n'est-ce pas simplement du réalisme ? Je n'y vois pas d'érotisme et encore moins de la pornographie... . Je trouve d'ailleurs que le dessin est tout à fait approprié et souligne la fraicheur du ton. Ainsi le récit ne tombe pas dans l'étalage de scène érotique. C'est avant tout une histoire d'amour contemporaine racontée avec la vision d'une jeune femme bien dans sa tête et son corps. Je la trouve beaucoup moins dégradante qu'une Cixi ou autre héroïne bien en "forme" de la Bd. Je m'y suis parfaitement identifié. Peut-être est-ce pour ça que j'ai tant aimé... Je le conseille à toute les femmes de 16 à 77 ans (Je préfère d'ailleurs cette vision de l'amour et du sexe, peut-être un peu crue ; que celles que l'on peut lire dans les magazines féminin et qui ne sont qu'un étalage d'idée préconçues, toutes faites, qui n'ont rien à voir avec la réalité) Je le conseille aussi aux hommes : il faut bien qu'ils nous connaissent un peu mieux...

23/11/2009 (modifier)
Par Miranda
Note: 3/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Miranda

Je n'affectionne pas les bds de cul - ou érotiques - qui ne sont que du cul et rien d'autre, sans intérêt, à moins d'être célibataire et en manque, et dans ce cas ne vaut-il pas mieux sortir tenter sa chance ? Ou plus simplement demander du sucre à son (sa) voisin (voisine) sait-on jamais… "Fraise et Chocolat" n'est pas une bd sur les pratiques sexuelles diverses et variées, même si elle peut en donner l'impression. Frédéric Boilet et Aurélia Aurita (de son vrai nom Chenda Khun) se prêtent ici à une démonstration intime, en une ode au plaisir et à la jouissance. Ils posent une réflexion sur le plaisir de l'autre dans ces corps à corps effrénés, vu au travers des yeux d'une jeune femme et de ses questionnements ; le tout sur un ton franc, plein de candeur et d'humour, que ce soit dans les propos savoureux : « Pas de sapin cette année, juste sa pine », ou dans l'expression si parlante des visages. Si vous avez trouvé cela cru, et bien c'est que le sexe se consomme cru, comme il nous est présenté ici, naturel et sans tabous, sans gros plans racoleurs, juste en un hymne au plaisir et sans voyeurisme déplacé. C'est aussi par la simplicité du dessin que l'auteure privilégie son état d'esprit plutôt que le sexe purement anatomique. Où est la gêne, où est la honte ? Je me suis posée les mêmes questions qu'Aurélia, j'ai eu les mêmes envies, les mêmes doutes… et les mêmes expériences à quelques détails près. Certains ont trouvé le titre sale, au vu des pratiques sexuelles auxquelles il se réfère, et bien oui la sodomie réserve parfois des surprises, et pas besoin de se priver pendant ces quelques jours fastidieux que sont les règles, à chacun de savoir s'il a envie de jouir… ou de jeûner… Et n'oublions pas l'essentiel, cette bd cache sous une apparente légèreté l'amour grandissant d'Aurélia pour son Frédéric et de l'attachement de ce dernier envers elle. L'amour et le sexe sont intimement liés - enfin… pas toujours… - et ils nous en donnent ici une belle image pleine de simplicité.

08/11/2008 (modifier)

Je n'aime pas Boilet : ni son oeuvre élitiste ni sa philosophie (élitiste aussi) de "La" manga. Fraise et Chocolat m'a rendu le personnage sympathique, par ses frasques d'une part, mais aussi par ses conseils et sa façon se gérer sa vie amoureuse. Il reste humain, malgré son appartenance à "l'élite". Concernant l'oeuvre proprement dite : . le premier tome, malgré son côté clairement pornographique, n'est pas vraiment vulgaire. C'est une histoire d'amour naissante, comme il en naît des milliers tout le temps, avec la même passion torride qu'on est heureux de vivre, mais qu'on ne raconte pas. Ici, c'est raconté et dessiné. Ca rappelle de bons (et moins bons) souvenirs à beaucoup, et ça c'est très bien. C'est simplement l'histoire d'une jeune femme amoureuse et qui le montre (et la communauté bien pensante peut effectivement être choquée - tant pis pour elle, haha). . le second tome est plus axé sur la vie de tous les jours de la demoiselle, de l'évolution de sa vie amoureuse, de ses peurs quant au futur. C'est joliment raconté, ça tourne beaucoup moins autour du sexe, c'est frais, et c'est toujours très bien. Une oeuvre intimiste, qui ressemble à des dizaines d'autres (sauf que dans les autres, il n'y a pas forcément Frédéric Boilet), et qui a donc quelque chose d'universel. Ne soyez pas outré, rien n'est sale, tout n'est que vie, LA vie, celle de tous les jours.

13/01/2008 (MAJ le 13/01/2008) (modifier)
Par JJJ
Note: 3/5 Coups de coeur expiré

Il est pas mal du tout ce petit album! Si je le présente ainsi c'est parce qu'à la lecture j'ai eu l'impression qu'Aurélia Aurita avait abordé l'album sans prétention, de manière autant décontractée que décomplexée. Le résultat est plein de fraîcheur et de plaisir, c'est très érotique parfois carrément cru, mais je n'y ai vu aucune vulgarité. C'est une belle histoire d'amour qui nous est montré là, même s’il est vrai c'est plus axé sur le côté charnel que sur la partie relationnelle. En ce qui me concerne j'ai apprécié, j'ai souvent souri, ça m'a touché, il sort plein d'émotions diverses de cette lecture... Le trait d'Aurélia est simple, très simple, très épuré, tout rond, parfait à mon avis pour ce genre d'histoire. Un petit détail comique: pour représenter un anus, Aurélia Aurita ne s'encombre pas de détails, une simple croix suffit, arf! J'ai aimé, je conseille... JJJ

12/06/2006 (modifier)