Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire

Fierce

Note: 3.75/5
(3.75/5 pour 4 avis)

Jonathan Fierce, un enfant de la Jamaique a des visions. Il voit l'avenir proche et ses dons lui permettent d'anticiper l'action de ses ennemis.


Dark Horse Comics Le Meilleur de Bamboo

Recruté adolescent par le FBI, Fierce travaille au sein d'une équipe de lutte contre contre les narco-traffics. Ses dons sont sollicités régulièrement par ses partenaires. Mais un jour, Fierce voit la mort de ses amis. Affolé, il arrive trop tard. La mission est un échec, Fierce est blessé. Quand il se réveille, les voix de ses partenaires morts résonnent dans sa tête, criant vengeance !

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Octobre 2005
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Fierce © Bamboo 2005

14/02/2006 | Mr Georges
Modifier


Par Ems
Note: 4/5

J'ai hésité entre le 3 et le 4/5 mais le scénario mérite une vraie bonne note. Le postulat central de la BD est une merveille, c'est dommage que le final ne soit pas à la hauteur. Les trois premiers chapitres sont ultra plaisants à lire, le dernier perd en équilibre pour basculer dans le bourrin. Côté dessin c'est mi-figue, mi-raisin : on dirait plus l'oeuvre d'un coloriste que d'un dessinateur. Le trait et les proportions sont parfois hasardeux, mais par miracle Photoshop rattrape le coup systématiquement... Cette BD se trouve actuellement en déstockage suite à l'arrêt de la collection, à 3 euros c'est une excellente affaire.

22/02/2010 (modifier)
Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

J'ai bien aimé ce one shot qui n'était pas réellement destiné à être une série abandonnée ! Cela se lit comme une histoire entière qui ne donne pas lieu à une suite quelconque. Le scénario est plutôt original compte tenu de la création de cette bd qui reste d'actualité avec des séries TV comme "Le mentaliste" ou "Méduim" par exemple puisqu'il s'agit de résoudre des affaires criminelles à l'aide de dons de voyance. Le héros est un orphelin jamaïcain. C'est un personnage bien trempé. On ne va pas s'ennuyer avec lui puisqu'il a décidé de se faire justice lui-même ! Le dessin est plutôt assez réussi de même que la colorisation qui imprègne ce polar noir et rythmé d'une certaine ambiance. Bref, c'est très efficace dans le genre.

14/02/2010 (modifier)
Par Pereira
Note: 2/5

Alors pour commencer cet avis je suis embêté pour la note. J'aurais plutôt mis un 2,5 sur 5. Ma raison : je trouve ce titre moyen. Pour résumer, au cinéma on appellerait ça un film de serie B. Pour incarner le rôle de Fierce, je verrais Wesley Snipes (pour la couleur de peau) sinon on met un Van Damme ou un Steven Seagal et c'est pareil. Côté scénario, rien de folichon ni de réelle nouveauté. Une intrigue banale avec au final peu de rebondissements. Pas de surprises. Côté dessin, je trouve ça agréable à lire mais c'est pas du grand art. A vrai dire les traits des persos sont grossiers et à titre perso j'aime moyen, mais bon c'est entraînant et ça se laisse lire d'une traite. Le gros point positif, c'est le décor de la Jamaïque. Je trouve que ça aurait pu être creusé davantage mais c'est assez dépaysant au final. Le gros point négatif, c'est la traduction. Oh la la la les expressions employées à répétition m'on fait sourire mais m'ont vite irrité au final. Pour finir, je ne conseille pas cet achat, mais si vous pouvez vous le faire prêter ou le trouver en bibliothèque, tentez l'expérience.

06/01/2009 (MAJ le 06/01/2009) (modifier)

Fierce n’a pas eu une enfance facile. Gosse des bidonvilles de la Jamaïque, élevé par sa grand-mère, il n’a pas énormément de chance. Mais en plus il a un don qui ne passe pas inaperçu. Il peut avoir des visions qui lui laissent apercevoir l’avenir proche. C’est à ce don qu’il doit que dès l’age de 8 ans il est surveillé par le FBI qu’il intègre presque de force pour échapper à la misère. On retrouve Fierce adulte faisant partie d’une équipe d’élite qui est en train de pourchasser des trafiquants de drogue. Mais un traître les dénonce et Fierce assiste impuissant à l’assassinat de son équipe. Fierce s’en échappe mais le traître en profite pour le faire soupçonner et l’accuser de la mort de ses coéquipiers. Fierce n’a plus le choix. Il doit se rendre en Jamaïque, sur le terrain de son enfance, pour retrouver le vrai coupable. Mais il n’a pas fini de perdre ceux qu’il aime. Fierce est un grand album Comics. Tout est présent. La qualité du dessin, du scénario, de l’intrique qui ne laisse jamais entrevoir la vraie réalité de l’histoire ni le vrai coupable. On tourne les pages et on rentre dans l’enfance de Fierce et on le suit dans sa recherche. On ressent sa haine et sa colère quand certains meurent. On aime, car sans facilite ni prise de tête, ce Comics se lit et se relit avec plaisir.

14/02/2006 (modifier)