Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Stan Pulsar

Note: 3.17/5
(3.17/5 pour 6 avis)

Aventures rocambolesques dans l'espace.


Science-Fiction (pour de rire)

Galères interplanétaires pour Stan Pulsar, intrépide pilote spatial confronté aux créatures les plus perfides de la galaxie : les Arcturiens bien sûr, mais aussi les primitifs de la planète Groebb Béta, le fœtus libidineux de Levrett 6969, ou encore... les femmes. Tout un monde qui décolle à plein tube, dans huit récits du plus haut cosmique jaillis de l’esprit fertile des auteurs qui créeront un an plus tard Aquablue.

Scénariste
Dessinateur
Coloristes
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Novembre 1987
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Stan Pulsar

11/11/2001 | Fubuki
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

C’est un album de Science-Fiction pour rire, sans prétention, mais qui se laisse lire quand même je trouve. L’album regroupe une dizaine d’histoires courtes durant lesquelles Stan Pulsar et divers comparses vivent des aventures assez loufoques. On est clairement dans la parodie de série B, voire Z (qui sont déjà des parodies, alors…), mais c’est bien assumé et plutôt réussi. Comme attendu dans le genre, les formes de jolies filles apparaissent souvent autour du héros. Un érotisme soft plus amusant qu’émoustillant. C’est de l’humour lourdingue, parfois très con, mais c’est relativement efficace (j’ai particulièrement aimé le gag très très con du râteau face au robot super sophistiqué…). Alors, c’est sûr, il ne faut pas s’attendre à un chef d’œuvre, mais cet album offre un bon moment de détente, qui peut tout à fait justifier l’achat.

17/06/2014 (modifier)

Dans un style graphique très années 80, de bonne facture, qui m'a un peu fait penser aux histoires dessinées par Yannick, Vatine et Cailleteau nous livrent un album agréable, à l'humour potache, bourré de jeux de mots divers et variés. Les gags sont assez banals avec souvent des chutes attendues, mais je dois reconnaître que certains m'ont fait sourire. Cet album n'a rien d'exceptionnel, mais la nostalgie que j'ai ressentie en retrouvant l'ambiance des lectures de ma jeunesse le rend sympathique. ( 148 )

28/07/2012 (modifier)
Par iannick
Note: 3/5
L'avatar du posteur iannick

J’ai découvert cet album du duo Vatine/Cailleteau en même temps que la parution du 4ème tome d’Aquablue (c’était en 1993 !) des mêmes auteurs. Olivier Vatine est un dessinateur que j’apprécie énormément. Ce que j’aime beaucoup en lui, c’est son sens du cadrage qui s’inspire beaucoup du cinéma et sa façon d’aérer la mise en page. Bref, à chaque fois que je lis une de ses bds, je suis quasiment sûr de découvrir des récits très dynamiques et très plaisants à contempler. Graphiquement, son coup de crayon semble issu du comics, ses personnages sont représentés comme un mélange réussi de courbes et d’angles droits, ce qui fait que son trait est assez personnel et identifiable au premier coup d’œil. Après lecture de « Stan pulsar », il est impossible de nier que cet album est en quelque sorte une préparation à la réalisation d’ « Aquablue ». En effet, on y retrouve de nombreux éléments dans cette bd qui seront repris dans leur série phare comme la science-fiction, la représentation des personnages où le lecteur pourra reconnaître par exemple un clone de Maurice Dupré (l’explorateur et ami de Nao dans « Aquablue ») et surtout le même design concernant les vaisseaux spatiaux. En fait, ce qui différencie fortement « Stan Pulsar » à « Aquablue », c’est que dans l’album en question, il est nullement question d’écologie. De plus, le ton le bd se veut résolument léger et humoristique. Le résultat donne une lecture qui m’est apparu très plaisante, les gags sont assez marrants (« Stan Pulsar » est décomposée en plusieurs récits) et parodient sans grossièreté les références de la science-fiction. Il est à noter que, parfois, un léger parfum d’érotisme pointe le bout de son nez dans la bd. Le personnage principal, Stan Pulsar, est l’archétype du beau héros macho (dragueur et légèrement con…) que j’aime retrouver dans des bd faites pour me divertir sans me casser la tête (un peu comme Krän). Seule chose qui pourrait rebuter les lectrices, c’est que les femmes ne sont pas représentées à leur avantage dans cet album (à part leurs physiques…). Finalement, « Stan Pulsar » m’est apparu comme une bd humoristique et de science-fiction très divertissante à lire. Pour ma part, c’est par curiosité que j’ai découvert « Stan Pulsar », j’étais intrigué sur la façon dont Vatine dessinait à ses débuts bien avant qu’il ne réalise avec Cailleteau « Aquablue ». A noter que la bd a énormément vieilli au niveau de la mise en couleurs qui a besoin d’être remise à jour et qu'il est assez difficile de la dénicher chez les libraires. A découvrir…

16/12/2007 (MAJ le 16/12/2007) (modifier)
Par Gevaudan
Note: 3/5

Un petit OVNI que cette BD (un comble quand on parle de SF, me direz vous) où Cailleteau et Vatine s'essaient à la parodie du genre qui va les rendre célèbres avec Aquablue. Les aventures de Stan Pulsar, archétype du héros 'à l'américaine', musclé, beau gosse, meilleur pilote de toute la flotte terrienne et un peu con sur les bords, ne sont certes pas un monument de finesse scénaristique mais se laissent lire très agréablement. Dans le dessin de Vatine se trouvent les prémices de ses futures grandes oeuvres, tandis que les histoires de Cailleteau sont efficaces et bien cadencées. On appréciera la petite (mais c'est toujours agréable) touche d'érotisme que les auteurs ont ajouté à leur mélange et que l'on ne retrouve plus dans leurs autres oeuvres. A lire pour se détendre et passer un bon moment, sans plus.

30/06/2005 (modifier)
Par jeff
Note: 4/5

Franchement ça me fait rire, et comme c'est avec cet album que j'ai decouvert Cailleteau et Vatine (qui étaient copain à l'epoque) je ne peux que l'apprecier Un avant gout d'aquablue

27/12/2001 (modifier)
Par Fubuki
Note: 3/5

C'est assez marrant ! Cailleteau nous montre qu'il sait écrire de tous les genres, il commence par l'Humour et termine par l'Aventure, quelle évolution ! Les dessins sont pas mal, du Vatine à l'état pur. Pour ceux qui aiment les dessins de Vatine...

11/11/2001 (modifier)