Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Strip-Tease

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

Le journal dessiné de Joe Matt


Autobiographie Comix Profession : bédéiste

Un mâle trentenaire occidental dans toute sa splendeur : égocentrique, maniaque et obsédé sexuel. À travers son journal dessiné, le dessinateur évoque sans complaisance ses multiples travers, avec force maestria graphique et narrative. Depuis sa radinerie désormais légendaire jusqu’à la quête obsessionnelle de vidéos porno qui le mèneront jusqu’aux réunions des “Sex Addicts Anonymes" Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l’intimité sexuelle des hommes sans avoir besoin de le demander

Scénariste
Dessinateur
Traducteur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 2004
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Strip-Tease

08/11/2005 | Thierry T
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

C’est avec cet album que j’avais découvert le travail de Joe Matt – d’ailleurs je crois qu’il rassemble ici ses premiers travaux publiés. Comme l’indique le sous-titre de l’album, il s’agit là d’une sorte de journal intime, publié sans trop de filtre par l’auteur. En effet, contrairement à l’usage en la matière, Matt ne nous épargne aucun détail trivial, glauque, de son intimité, et il se complaît même à s’auto-flageller, nous faisant découvrir une personnalité hypocondriaque, une sorte de loser fainéant, branleur chiant et caustique, qui s’enferme dans une vision autocritique alternant entre l’humour vachard et le morne sur-éclairé. En ressortent deux défauts principaux – en tout cas consciemment compris et affichés comme cela par Matt : il est franchement radin, mais surtout il est obsédé par le sexe, adepte de la masturbation et de l’univers porno, ce qui peut avoir des conséquences sur ses relations amoureuses (il ne nous cache pas grand-chose de ses expériences ou échecs amoureux, de sa relation difficile avec sa compagne, Trish). Les sujets abordés et le ton adopté peuvent surprendre, mais cela se laisse lire globalement. Mais, plus que le sujet lui-même, et l’angle utilisé par Matt pour nous livrer sa biographie, ce qui rend difficile la lecture, c’est déjà les pages bien remplies ! En effet, ça ne se lit pas vite, car chaque page est remplie de petites cases : c’est dense, mais aussi parfois difficile à lire (écrit tout petit). De plus, la lecture de cet album d’une traite, comme je l’ai fait, n’est pas une bonne idée. Car cela devient lassant – même si Joe Matt fait quelques digressions, et joue souvent sur l’humour, l’ironie, cela tourne quand même pas mal autour des mêmes obsessions, et je vous recommande de lire l’album en plusieurs fois. Cela reste quand même un auteur original, même si je ne sais pas si je vais continuer à découvrir le reste de sa production, craignant quand même un manque de renouvellement dans le ton et les sujets.

03/03/2020 (modifier)
Par Thierry T
Note: 3/5

Pas mal. Ensemble de petits strips autobiographiques (et antérieurs à Peep Show), dans lesquels Joe Matt se livre entièrement, sans pudeur et sans retenue. On y trouvera pêle-mêle : son boulot de dessinateur, ses relations avec Trish sa copine, sa mère, ses relations avec l'argent (Joe Matt est un rat), et même pour finir, un strip sur Chester Brown et un autre de Seth. Un peu décevant quand même, l'humour un peu trash de l'auteur m'a un peu agacé sur la fin. Tous ses problèmes de sex addict (Joe est accro à la pornographie) deviennent un peu lourds à la longue, et finissent par lasser.

08/11/2005 (modifier)