Le Tsar Fou

Note: 3.63/5
(3.63/5 pour 8 avis)

Une histoire déjantée façon Lucky Luke période Goscinny, basée sur un aphorisme de Khalil Gibran.


Russie

Au 19ème siècle, le Tsar Nicolas 1er est menacé de putsch par ses ministres. Va-t-il s'en rendre compte à temps? Difficile de parler de l'histoire, car il serait dommage de dévoiler ses nombreux rebondissement. Mais on peut dire que le Tsar va devoir découvrir son peuple, s'en rapprocher pour le connaître et voir ce qui se passe vraiment dans son pays, réalisant que ses ministres lui mentent à ce propos. Le Tsar se déguisant, les quiproquos s'enchaînent. La structure du conte est ici très présente, et elle a plusieurs sens: rendre l'histoire abordable aux plus jeunes, permettre un récit à tiroirs, et donner une certaine profondeur psychologique et poétique au récit.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Octobre 2005
Statut histoire Série terminée 3 tomes parus
Couverture de la série Le Tsar Fou
Les notes (8)
Cliquez pour lire les avis

01/11/2005 | ukko
Modifier


Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

J'ai été surpris. Oui, surpris car je ne savais presque rien de cette trilogie avant de l'aborder dans son édition intégrale de chez Tartamudo. Je pensais bêtement qu'il s'agissait d'une réécriture "sérieuse" de l'histoire du dernier Tsar par l'inattendu Tarek. Et en fait, très vite j'ai remarqué que le ton était très différent. En effet on est plus sur le registre du loufoque, et pourquoi pas ? Cela nous montre un aspect surprenant de la Russie tsariste, avec des personnages (dont un) hauts en couleurs. Par contre c'est vrai que la série tourne un peu en rond sur le deuxième tome, cela m'a un peu déplu. Sur le plan graphique, il est intéressant de voir la progression de Lionel Chouin, du premier tome très dans la mouvance de Sfar, Blain, Tanquerelle &co, lisible mais un brin torturé, aux deuxième et troisième, où la parenté graphique avec Brüno est nettement plus affirmée. Sympathique, surprenant de prime abord. Une petite curiosité.

15/05/2019 (modifier)
Par jld80
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Trilogie originale chez EP. Le scénario de base est franchement intéressant : un tsar se questionnant sur le devenir de sa sainte Russie et qui va se remettre en cause à l'aide d'un prince, d'un conteur et d'un derviche. Je rejoins les avis précédents sur le fait que le premier tome est de loin le meilleur selon moi. Néanmoins après avoir lu les trois tomes à suivre, l'ensemble de l'oeuvre se lit bien même si la qualité graphique baisse de manière notoire sur le tome 3, qui est un peu répétitif également par moment. Néanmoins, une bonne soirée avec de nombreuses touches d'humour maîtrisées.

27/02/2011 (modifier)
Par chris.24
Note: 2/5

Le premier tome (4/5) est très original, plein d'humour, avec un scénario qui tient la route et un style graphique accrocheur. Avec le 2ème tome (2,5/5) j'ai commencé à ressentir une baisse, surtout au niveau du scénario (les épreuves sont remportées beaucoup trop facilement grâce à une pirouette scénaristique du "bon génie", c'est dommage parce que ça enlève une bonne part de l'intérêt). Malheureusement le 3ème tome (1/5) est mauvais : non seulement le graphisme nerveux et détaillé fait place à un trait grossier, et à une absence de détails dans les décors et arrières plans, mais surtout, surtout, le scénario est d'une platitude désespérante ! C'est répétitif et vraiment lassant... Au final - et encore une fois - une série qui démarre bien et qui s'essouffle très vite. Quand est-ce que tous ces créateurs vont comprendre que le scénario EST le point le plus important et qu'il convient d'avoir écrit quelque chose d'intéressant AVANT ? Pondre des suites sans intérêt en s'appuyant sur le succès d'un premier tome est une bien mauvaise stratégie... Monsieur Tarèk : au lieu de multiplier les scénarios et les BD, concentrez-vous sur ce que vous faites et faites-le mieux. Un lecteur déçu.

18/02/2010 (modifier)
Par Gaston
Note: 4/5
L'avatar du posteur Gaston

Une bonne série qui rappelle le style de Sfar. Le dessin est de toute beauté et je suis surpris que le dessinateur ne soit pas très connu, il mérite amplement le succès. Les dialogues sont savoureux et excellent. C'est la force de la série ! J'aime bien aussi le coté un peu bizarre de ce Tsar fou. Je dois quand même avouer que j'ai un peu moins le tome 2 que les deux autres. J'ai trouvé que les épreuves étaient sans grand intérêt et l'intrigue m'a semblé être un peu vide. Tome 1:4/5 Tome 2:3/5 Tome 3:4/5

16/02/2010 (modifier)
Par Ems
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Après la lecture des 3 tomes. Cette série est une vrai petite merveille. Chaque tome se lit indépendamment mais ils se suivent et forment un tout. Le tsar est confronté à des difficultés mettant en péril son empire. Le premier tome l'oppose à un gouvernement formé de conjurés, le second traite d'une montée de violence dans les pays du sud et le troisième le voit en péril à cause d'élections pour la douma. Il y a 3 personnages principaux dans cette série : le tsar bien sur, son ami le prince et la pièce centrale : le conteur. Ce dernier est incontournable et oriente les récits pour nous offrir de beaux contes semblables à ceux qu'il narre en permanence. Dans le premier tome, c'est un de ses contes qui va aider le tsar à se sortir de ses problèmes. Le tsar fait preuve d'intelligence frôlant la folie pour ses proches lorsqu'il prend de risques. Ces contes ont de fortes connotations politiques et mettent en avant la Russie des Tsars. Le dessin est superbe, il est semblable à la nouvelle vague. Le trait m'a fait penser à Tanquerelle et les couleurs sont toutes plus belles les une que les autres. J'ai vraiment passé un excellent moment avec cette série intelligente et non dénuée d'humour.

29/09/2009 (modifier)
Par klechko
Note: 4/5

Après lecture des 2 premiers tomes : La Russie va mal, les prémices d’une révolution couvent, pourtant certains conseillers du Tsar clament que tout va pour le mieux… Le Tsar, au départ naïf, apprend par un de ses proches que la situation est critique. Il décide alors de prendre le taureau par les cornes et d’aller incognito se rendre par lui-même compte de la situation… J’ai bien aimé la manière d’appréhender cette histoire un peu loufoque parsemée de quelques situations comiques pour lesquelles le trait se prête bien. Côté colorisation, elles surprennent puisque totalement différentes du tome 1 au tome 2 sans pour autant décevoir. Pour l’instant une bonne série pour laquelle je suis assez surpris qu’elle soit si peu avisée et que je conseille de découvrir.

12/03/2007 (modifier)
Par herve
Note: 4/5
L'avatar du posteur herve

Avis sur le premier tome : "Le tsar fou", enfin pas si fou que cela. Tarek nous amène dans la sainte Russie d'Antan, à l'aube d'une révolution (non, non pas celle là), ou plutôt à l'époque des soubresauts révolutionnaires. Entre Louis XI - qui parait-il, d'après le roman de Walter Scott, aimait se déguiser pour écouter son peuple - et "le prisonnier du Zenda" (sans la gemmélité, entre Ruy Blas et "le dictateur" (de Chaplin), ce tsar, sans nom, mélange de Nicolas II pour l'époque, et d'Alexandre I, pour le romanesque (il disparut pour vivre en tant que moine, dit la légende) force notre sympathie malgré les traits sévères que lui a affublé Lionel Chouin, qui dans cet album me fait penser au style d'Hervé Tanquerelle Des ministres comploteurs (Hugo ne les aurait pas renier) ridicules, des situations amusantes et un dessin coquasse font de cet opus (qui forme une histoire complète) un amusement tout à fait agréable, loin de l'univers sombre et complexe de "Sir Arthur Belton", scénarisé par le même Tarek. Il signe là, "un tsar épatant"... d'ailleurs c'est lui qui le dit à la dernière image. Une lecture divertissante. Avis sur le deuxième tome : Deuxième aventure de ce star fou imaginé par le prolifique Tarek. On rit beaucoup dans ce récit, mi conte, mi légende. On songe évidemnent à Don Quichotte et Sancho Panza lorsque l'on voit la couverture, et d'ailleurs Tarek y fait référence. Mais, ici, c'est le dessin de Lionel Chouin qui m' a bluffé, un dessin dans la droite ligne des Tanquerelle, Blain et Sfar mais avec un trait vif qui me ravit ( voir le départ du Tsar au pas de charge, page 15, par exemple). De bonnes trouvailles graphiques sont d'ailleurs présentes ( voir l'irréaliste mais néanmoins savoureuse page 20). Il faut en outre souligner le travail remarquable de Christophe Bouchard sur les couleurs, beaucoup plus vives et variées que sur le précédent album. Un album drôle, enjoué, bien écrit, bref un excellent moment de détente.

25/01/2006 (modifier)
Par ukko
Note: 4/5

Le dessin semble apparenté à la mouvance Sfar, mais s'élève bien au-delà et se rapproche plus d'un Ralph Stiedman pour la finesse et la nervosité. L'histoire est très inspirée et maîtrisée, se laisse lire facilement tout en multipliant les rebondissements de haut vol. Et grâce à l'introduction d'un conteur, le mystère de la réalité de cette histoire plane jusqu'à la fin. On peut rire, réfléchir et planer dans cet album, assurément une future valeur sure.

01/11/2005 (modifier)