Sherlock Holmes

Note: 3/5
(3/5 pour 4 avis)

Adaptation en BD des romans du fameux personnage de Arthur Conan Doyle.


1872 - 1899 : de la IIIe république à la fin du XIXe siècle Adaptations de romans en BD Ere Victorienne Iles Britanniques Sherlock Holmes et cie

Adaptation en BD des romans du fameux personnage de Arthur Conan Doyle. Parus d'abord chez Claude Lefrancq Editeur puis repris récemment par Soleil, cette série reprend les grands classiques de Sherlock Holmes (le chien de Baskerville,...) mais aussi des histoires plus courtes, moins connues mais d'aussi bonne qualité. Plusieurs dessinateurs se seront succédés pour illustrer ces adaptations d'A.P. Duchâteau.

Scénariste
Dessinateurs
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Avril 1990
Statut histoire Une histoire par tome 9 tomes parus
Couverture de la série Sherlock Holmes
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

20/10/2005 | Ro
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Cette collection BDétective était parrainée par la légendaire collection Le Masque, spécialisée dans le roman policier, et comptait des adaptations dessinées d'Agatha Christie, d'Arsène Lupin et autres grands détectives de la littérature comme Sherlock Holmes. J'ignore si elle l'est toujours, en tout cas, les albums que j'ai lus en bibliothèque l'étaient ; je n'ai lu que 5 épisodes consacrés à Holmes, dont certains sont des adaptations des nouvelles de Conan Doyle, d'autres étant des scénarios originaux de Duchâteau illustrés par 3 dessinateurs différents. Etant un fan de Holmes, je me suis intéressé de près à ces albums, mais la bibliothèque n'en avait que 5, les autres étant consacrés à Lupin ou à Poirot. C'est très inégal : la Bande mouchetée est un peu expédiée à la va-vite ; le Rat géant de Sumatra est un scénario de Duchâteau, dans le style de Sherlock, mais un peu trop folklo ; Jack l'Eventreur est aussi un scénario de Duchâteau, moins réussi que d'autres, même si le ton mystérieux est conservé, mais c'est trop bavard, il y a peu d'action, et le dessin n'est pas terrible. Mon préféré reste le Signe des Quatre, honnête adaptation d'une des plus célèbres enquêtes du limier de Baker Street, une enquête très académique et complexe, à l'atmosphère mystérieuse, dessinée par Di Sano. Je n'aurais pas imaginé ce dessinateur dans ce type de Bd, mais son dessin est correct, et une fois qu'on y est habitué, on s'y fait ; il respecte les attendus sherlockiens comme la fameuse pélerine à carreaux et la coiffe de Holmes, ainsi qu'une belle leçon de déduction en ouverture sur la montre de Watson. Le niveau général de cette série reste léger, mais plaisant, mieux vaut relire les nouvelles de Conan Doyle ; je préfère aussi la série Carland Cross mieux élaborée. En tout cas, pour l'achat, choisir soigneusement les albums de cette collection.

28/01/2014 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Parmi les diverses séries de Duchateau adaptant les classiques de la littérature policière, celle-ci est la moins mauvaise avec 'Rouletabille'. Il faut noter qu'il y a deux sortes de scénarios dans cette série : ceux qui adaptent des histoires de Conan Doyle et ceux qui sont des scénarios originaux de Duchateau. Je trouve d'ailleurs que Duchateau s'en sort pas mal pour créer des aventures autour de Sherlock Holmes, quoique celle avec les rats est un peu ridicule. Ce n'est pas mémorable, mais cela m'a diverti durant un moment. Le personnage de Holmes manque un peu de charisme. Je ne me suis pas attaché à cette version. Pour ce qui est du dessin, le dessinateur change en cours de route et je préfère le deuxième dessinateur. Le premier avait un style qui ne m'attirait pas.

02/07/2012 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

De bien belles adaptations, signées par André-Paul Duchâteau, de romans de Sir Conan Doyle. Ce scénariste n'a pas son pareil pour découper en petites "tranches" les histoires qu'il développe. Il distille ses scénarios par petites touches, m'emmenant de Bakerstreet à Londres pour ensuite me promener sur les étendues glacées de l'hiver russe en passant par Bruxelles. Et je le suis de bon coeur. Ces sombres enquêtes m'ont ainsi également mené sur les traces du très dangereux et exécrable Moriarty, ennemi juré de Holmes, un savant toujours prêt aux pires expérimentations ; qu'elles soient humaines ou autres. Et le graphisme dans tout cela ?... Ben, je retiens surtout les albums dessinés par Guy Clair, un "mec" que j'ai rencontré lors de divers festivals BD et que j'apprécie beaucoup.. Aussi enfumé dans ses cigarettes "Belga Rouge" que les docks du vieux Londres un soir de brouillard, il vous concocte des ambiances à nulle autre pareilles. Ses cadrages sont audacieux, son style -pour la présente série- est volontairement "rétro". Parfois baroque, son trait est précis, direct, percutant. Pour l'avoir vu travailler, Clair y va de bon coeur ; tenant bien ses personnages en un style graphique énergique, dur, puissant. Tout "sent" cette fin du 19ème siècle dans les décors, costumes, architectures qu'il se plaît à dessiner. Au scénario de Duchâteau, au graphisme de Clair, je n'oublie pas de souligner la très belle mise en couleurs de Luce Daniels sur certains opus. Les cases traitant d'ambiances intérieures semblent éclairées à la bougie... comme en ce temps-là... Conan Doyle aurait approuvé. Moi, je le fais. In fine : Ben voilà, c'est mon 1.000ème avis sur le site. Guy, si tu me lis un jour, je te le dédicace sous forme tapuscrite. Et encore merci pour tes dessins. T'es un mec, mec !... Cote perso : 3/5 pour la série en général ; 4/5 pour les opus Duchâteau/Clair.

04/03/2007 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

De l'ancienne collection BDétectives de Claude Lefrancq Editeur, c'est peut-être bien cette série Sherlock Holmes scénarisée par A.P. Duchateau que j'ai le plus appréciée. Il faut avouer qu'à la base, j'aime bien le personnage de Holmes tel qu'il a été créé par Conan Doyle. Ensuite, et c'est une chance, ses aventures s'adaptent assez bien en BD car les dialogues n'y sont pas trop complexes et les situations juste assez visuelles pour donner de l'interêt au passage à l'image dessinée. Le dessin est inégal entre les dessinateurs de cette série. J'aime le dessin de Guy Clair que je trouve net et maîtrisé, un peu rond et pas toujours excellent mais très agréable à lire. J'aime beaucoup moins par contre le dessin de Stibane dont l'encrage me rappelle celui de Walthéry mais qui est empli d'approximations et de ratés visuels à mes yeux. Quant au dessin de Di Sano, je le trouve juste correct mais ce n'est pas tellement mon genre. Quant au scénario, eh bien, tout tient dans la force et l'intelligence des romans de Conan Doyle. Comme je le disais, l'adaptation en BD se passe très bien car les récits sont suffisamment concis, dynamiques et visuels pour rendre bien en un format d'histoire courte ou en 48 pages. Il y a parfois quand même quelques passages un peu confus ou pas très bien rendus au niveau du récit et de la narration, mais si on n'est pas trop exigeant, cela passe. Une assez bonne adaptation au final même si elle n'a rien d'indispensable.

20/10/2005 (modifier)