Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Originals (The Originals)

Note: 3.6/5
(3.6/5 pour 5 avis)

Will Eisner Award 2005 : Best Graphic Album: New Un monde alternatif où les Originals et les Rocks s'affrontent. Lel et Bok sont amis, ils rêvent d'être des Originals.


Auteurs britanniques DC Comics Will Eisner Awards

Lel et Bok sont amis depuis toujours, leur rêve? Etre des "Originals", un gang respecté et admiré par les deux jeunes hommes. Un soir ils parviennent à se faire admettre au sein du groupe, et là tout va très vite... Les clubs, les filles, les affrontements avec les Rocks et quelques services rendus à Ronnie sont leur quotidien, mais Lel a beaucoup d'ambition... .

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Octobre 2005
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Originals

17/10/2005 | steamboy13
Modifier


Par JJJ
Note: 3/5

Un bien bel objet cet album, carré, en rouge et noir, un livre qui a ce que l'on pourrait appeler du caractère. Que réserve donc le contenu de cet ouvrage à la fois classieux et clinquant? Mon avis est plutôt mitigé... Graphiquement c'est réussi, je trouve que les dessins sont très élégants, Dave Gibbons s'est surpassé, on voit tout le soin qu'il a apporté à cette oeuvre, tant au niveau de la pureté de son trait que pour son extraordinaire représentation du monde que nous offre Originals. Originals est visuellement original. Pour ce qui est de l'histoire que nous raconte Dave Gibbons, je suis un peu déçu, hormis le traitement particulier je ne vois rien de bien particulier, cette histoire est basée sur l'amitié, la différence, les difficultés que l'on peut rencontrer quand l'on grandit, quand on change de monde... C'est justement écrit mais il n'y a aucune fantaisie ni originalité, c'est un peu plat, un peu trop classique. On sent qu'un verni autobiographique recouvre légèrement cette histoire, avec ses Originals Dave Gibbons nous parle peut-être des skins ou des mods, d'une certaine jeunesse, d'un état d'esprit. Originals, n'est pas une mauvaise BD, de manière formelle elle est même carrément très bonne, malheureusement cela me semble un peu trop sage pour convaincre, un peu trop bouffé de nostalgie sans doute. JJJ

12/12/2006 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Mouais, c'est une BD pas mal, mais si ça n'avait pas été pour le bandeau "par le co-créateur de Watchmen", je doute qu'elle n'aie jamais passé l'Atlantique et qu'on en aie entendu parler en France. Bon, le dessin est bon, ça je dois l'avouer. Il est plus maîtrisé qu'à l'époque de Watchmen et le noir et blanc permet de ne pas avoir droit à ses couleurs... spéciales. A côté de ça, l'histoire est celle de deux jeunes amis d'enfance qui rentrent dans un gang en guerre contre un autre gang de jeunes. Une histoire un peu à la West Side Story avec des jeunes loubards que les évènements vont mener trop loin. Rien de bien original contrairement au titre et un scénario assez prévisible mais qui se laisse lire.

24/08/2006 (modifier)
Par alban
Note: 4/5

Depuis plusieurs jours, j’étais intrigué par cette couverture un peu venue d’ailleurs et différente de ce que l’on voit d’habitude sur les linéaires… Le noir et blanc ne faisait qu’exciter un peu plus ma curiosité. Je commençais par une lecture du 4eme plat assez impressionnante avec des avis de Miller et autres Moore qui, même à un néophyte de mon espèce, disaient quelque chose. Je plongeais enfin dans cet univers noir magnifiquement mis en avant par un découpage des bulles étonnant et inhabituel (de larges bandes noires sur les côtés et une partie du texte en blanc). Le dessin est impeccable et parfaitement adapté à cet univers. Gibbons maîtrise parfaitement son univers et ça se voit. Côté scénario, il m’a peut-être manqué une touche d’originalité que n’aurait pas renié le titre. ;) L’auteur nous raconte l’histoire de bandes rivales qui se déchirent sous fond de vision futuriste (mais dans un futur qui évoque tout aussi bien un passé proche des sixties). On pense un peu à West Side Story mais en plus noir et plus poussé dans la noirceur du héros. J’ai été un peu déçu par le côté prévisible de certaines scènes (l’agression des originals) ou par un côté pas assez noir de la façon de traiter de la drogue mais globalement, je garde plutôt une bonne impression de cette lecture.

14/02/2006 (modifier)
Par Alix
Note: 3/5
L'avatar du posteur Alix

Hum, une BD avec un gros autocollant rouge « Par le co-auteur de la série mythique Watchmen », voilà qui sent le coup de marketing pourri à pleine nez. Dave Gibbons avait déjà scénarisé ou dessiné plusieurs séries, mais c’est à ma connaissance la 1ere fois qu’il fait les deux en même temps. Et ça donne quoi ? Et bien une BD ma foi très classique. Classique au niveau scénario déjà. Une ville vaguement futuriste, deux gangs de loubards à moto qui se font la guéguerre, un héros, une nana amoureuse du héros, et… et ben c’est tout. Si l’histoire est agréable à suivre et pleine d’action, on ne peut pas dire qu’elle soit renversante ou bouleversante. Pondre un scénario aussi plat et banal après une carrière comme celle de Dave Gibbons, ça me laisse pantois. Le dessin non plus ne sort pas vraiment du lot. Le découpage tente vaguement d’innover, et les pages noires donnent un air classieux au bouquin, mais bon, rien de vraiment génial non plus. Bref, une BD correcte malgré cet avis assez négatif, mais quand même un peu décevante si on considère qu’elle a été écrite par une légende vivante du comics anglo-américain. Sans compter que le prix est assez élevé.

29/10/2005 (modifier)

Originals! Une sacrée bonne surprise, Dave Gibbons est un dessinateur au talent incontestable, pour Originals Gibbons dessine et scénarise une histoire qui lui est toute personnelle. L'histoire est d'une simplicité absolue, les thèmes visités sont ceux de l'amour et de l'amitié. La force d'Originals lui vient de sa narration particulière et de sa représentation rétro-futuriste absolument géniale. Aucun univers ne ressemble à celui d'Originals, Dave Gibbons est anglais cela se voit dans toutes les cases de cette oeuvre. La BD est imprimée sur du papier noir, les dessins sont en gris et noir plutôt qu'en noir et blanc, et cela donne une patine toute particulière au style classieux de Dave Gibbons. Feuilletez cet album, voyez par vous même les dessins et la mise en page, c'est extraordinaire. Pour finir je dirais juste que cette histoire toute simple, parfois brutale, parfois poétique mérite d'être lue, si le propos est souvent délicieusement suranné, le style est toujours agressif et dynamique. La fin est sans surprises, ici pas de twist surréaliste pour surprendre le lecteur et plomber la BD, juste une fin magnifique et attendue. Lisez Originals.

17/10/2005 (modifier)