Le Loup, l'agneau et les chiens de guerre

Note: 2.33/5
(2.33/5 pour 3 avis)

Dans un monde médiéval fantasy, un groupe de hors-la-loi a pour mission de retrouver un enfant. Ceux qui survivront seront libérés...


Paquet

Ils sont sept, six hommes et une femme. Sept prisonniers coupables de forfaits divers, sept condamnés à mort à qui l'on confie une mission, en apparence, des plus simples. Mais rien n'est simple sur la Presqu'île des Tempêtes. Car cette terre, hostile et septentrionale, non contente d'héberger les pires criminels de la planète, abrite en sa partie la plus secrète les périls les plus variés et les peuplades les moins accortes. On murmure qu'au-delà de la chaîne montagneuse de l'Armalla, vivent des hordes primitives qui ne connaissent de l'homme que la réputation déplorable qu'en donnent les soudards du plateau. Alors non : retrouver un enfant dans ces conditions n'est pas une mission des plus simples..

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Septembre 2004
Statut histoire Série abandonnée (info auteur, initialement prévue en 3 tomes) 2 tomes parus
Couverture de la série Le Loup, l'agneau et les chiens de guerre
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

27/06/2005 | iannick
Modifier


Par iannick
Note: 3/5
L'avatar du posteur iannick

avis pour le premier tome : "Le loup, l'agneau et les chiens de guerre" est une nouvelle série fantasy dans le milieu de la bédé. "Encore !" diront certains avec pour argument la surproduction de ce genre littéraire chez certains éditeurs… seulement voilà, parmi eux figure les éditions Paquet dont le catalogue est pour l’instant modeste et dont il est nécessaire pour cet éditeur d’étoffer le genre fantastique. "Mercenaires" est le premier album de Hardoc et d'Hautière. Cela se ressent dans le dessin où le trait manque de maturité. Toutefois l'ensemble reste de bonne qualité avec des cadrages pertinents et parfois assez surprenants (la vue du pont par exemple). La mise en page se révèle fluide. Les couleurs sont très agréables. Graphiquement, je trouve que ce premier album est une réussite et qu’Hardoc devrait par la suite progresser dans son coup de crayon. Au niveau du scénario, l'histoire se révèle très classique avec l’apparition de personnages dignes du monde de Tolkien tels qu’un elfe, un nain, un hobbit.… Cependant, la richesse de l’univers de "Le loup, l’agneau..." et de ses situations se révéleront suffisamment captivantes pour que je suive avec plaisir les aventures assez cocasses de cette équipe de condamnés. Les personnages se révèlent attachants et je suis assez curieux de connaître l’évolution de ce groupe dont les tempéraments sont très différents des uns des autres. Cet album me rappelle beaucoup les premiers jeux de rôle sur PC tant sur le traitement graphique que dans le scénario, je pense notamment à « Land of Lore » qui reste pour moi une référence du genre. Ce premier tome de "Le loup, l’agneau et les chiens de guerre" est agréable à lire et suffisamment attachant pour que j'attende avec impatience le prochain album de ces nouveaux venus dans le monde de la bédé. Encourageant ! Note finale : 3/5 Avis pour le deuxième tome : Dans ce deuxième tome des aventures de ce groupe de 7 repris de justice, de gros progrès au niveau du dessin et de narration ont été réalisés par les auteurs. Hardoc dont cet album est sa deuxième BD « complète » (il a réalisé une histoire dans le collectif « les nouvelles de Jules Verne ») présente un trait plus mature par rapport au premier tome. Les perspectives et l’anatomie des personnages sont, désormais, très convaincants. La mise en page apparaît très aérée. Par conséquent les gros plans sur les personnages ou les vues d’ensemble sont plus visibles dans ce tome. J’ai particulièrement apprécié la scène d’action dans la montagne au début de l’album, le découpage est exempt de tout reproche et la séquence est relativement originale. La mise en couleurs est magnifique même si l’impression –en progrès par rapport au premier tome- n’est toujours pas fidèle à la beauté des planches originales. Scénaristiquement, Régis Hautière semble avoir mis de côté un de ses principaux défauts : les dialogues n’ont pas cette sensation de bavardages que j’ai pu, par moment, apercevoir dans le premier tome de la série. Le résultat m’a donné une sensation de (re)lecture très agréable. Les personnages sont particulièrement attachants, il me semble que le nain prend de plus en plus d’importance dans l’histoire. Cependant, je trouve dommage que certaines scènes comme celle sur la mort d’un personnage aient été vite expédiées. Il y avait dans ces moments-là la possibilité au scénariste de montrer la dureté de cette mission aux lecteurs. Sans cela, j’ai eu la sensation de suivre des aventures palpitantes mais pas vraiment dangereuses pour nos héros à part ce poison qui les ronge petit à petit. Au final, « le livre des ombres » apparaît plus abouti que le premier album aussi bien au niveau du dessin que du scénario. Le tout donne une BD agréable à lire et très divertissante. Je me demande bien comment les auteurs vont réussir à boucler ce cycle sachant que nos héros sont apparemment à la moitié de leurs aventures… Note finale : 3/5

27/06/2005 (MAJ le 14/04/2008) (modifier)
Par Ems
Note: 1/5

Après la lecture du second tome. Comme la note l'atteste, je n'ai vraiment pas aimé cette BD. Seul le dessin s'en sort et encore : les couleurs sont parfois incompréhensibles et hideuses... Le scénario est tout sauf original, il est décousu, les faits d'armes sont insignifiants, etc.... Quand on s'engouffre dans ce style, il vaut mieux avoir des arguments en béton, ce que je n'ai pas su déceler dans le cas présent. A oublier.

27/02/2008 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Bizarre cette série. Elle commence comme New York 1997, on sent une grosse pincée de Seigneur des Anneaux, et on se retrouve dans une quête initiatique assez plaisante. Plaisante mais pas très originale. Un groupe d’aventuriers très différents mais complémentaires et solidaires, un peu de romance de salle de garde, un humour à base de lancers de nains, tout y est. Le dessin de Hardoc est assez sympa, mais aurait besoin de se muscler un peu plus pour aider cette série à se hisser au-dessus du tout-venant de la fantasy.

13/06/2006 (modifier)