Jonni Future

Note: 3.33/5
(3.33/5 pour 3 avis)

Jonni Future est une production ABC comics. Dans des dimensions futures, les aventures de la sexy Jonni Future.


ABC Comics Auteurs britanniques DC Comics Semic Space Opera Wildstorm

Comme son nom ne l'indique pas, Jonni Future est une charmante brunette, un peu narcissique. Elle va endosser, malgré elle, le plus sexy des costumes pour reprendre la quète aventureuse de son oncle Johnny Future. Assistée par un léoprad aux qualités spéciales qui attendait l'arrivée de la charmante héritière, le couple ainsi formé va se lancer à bord du Coelacanthe, dans une série d'aventures au caractère initiatique, au sein d'un univers peuplé de créatures diverses et parfois dangereuses... .

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Mai 2005
Statut histoire Histoires courtes 1 tome paru
Couverture de la série Jonni Future
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

05/05/2005 | steamboy13
Modifier


Par Ems
Note: 3/5

Actuellement on trouve dans pas mal d'endroit des BD Semic pour 3 euros. Pour ce prix, "Jonni Future" est une excellente affaire. Cette BD est composée de plusieurs récits indépendants mais faisant un tout. Les scenarii sont basiques mais plaisants. C'est de la BD efficace qui divertit sans prendre la tête. Mais ce que j'ai le plus apprécié, c'est le dessin ultra fin, très détaillé et avec une colorisation travaillée. Certes il est peu personnel mais il n'a pas de défaut. J'aurai tendance à comparer cette BD aux productions Soleil pour le lectorat ciblé et pour le dessin coloré, mais ici la série tient sur un tome et est terminée. Note affinée : 3,5/5

11/02/2010 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Les histoires courtes de Jonni Future sont parues dans le magazine Tom Strong's Terrific Tales entre Janvier 2002 et Juillet 2003. Y partageant la vedette avec l'oeuvre d'Alan Moore (Alan et Steve Moore n'ont aucun signe de parenté), elles partagent aussi l'objectif de rendre hommage aux comics d'aventure et de science-fiction d'antan, ceux pour qui l'aventure était reine avec une certaine naïveté et la liberté de simplement divertir le lecteur sans avoir de message compliqué à faire passer. Les aventures de Jonni Future m'ont aussitôt fait penser à celles de Flash Gordon. Une jeune femme énergique se retrouve plongée dans un univers de S-F à l'ancienne mode, avec des hordes de femmes-insectes, des hommes-volants, des esclavagistes de l'espace, et tout un décor kitsch à l'extrême. Et aussitôt, elle en devient l'héroïne valeureuse et sans reproche, accompagnée de son fidèle compagnon homme-léopard, intervenant partout où l'adversité apparait pour faire valoir le bon droit. C'est kitsch, c'est léger, ce sont des histoires courtes plutôt naïves qui se lisent rapidement et sans aucune prise de tête. Il ne faut pas chercher un suivi, une trame compliquée qui se tisse au fil des histoires : c'est juste du divertissement. Il y a un peu d'humour qui permet de sourire souvent en cours de lecture, il y a une dose d'érotisme très soft, et pour le reste, c'est de l'action et du grand spectacle, à base d'intrigues légères et de rebondissements téléphonés. Très léger, trop léger peut-être, mais c'est voulu et ça fonctionne relativement bien. Le dessin en outre est très bon. Je lui reprocherais le côté raccoleur de toutes ces femmes superbes, aux corps de canons dont les seins feraient exploser tous les soutiens-gorges terrestres, mais objectivement ce n'est vraiment pas désagréable pour un lecteur masculin. Les couleurs ajoutent au côté kitsch mais sont également très réussies. Bref, c'est pas mal, quoique peut-être un peu trop léger et pas suffisamment marquant d'originalité et d'intelligence pour vraiment captiver le lecteur que je suis.

19/01/2006 (modifier)

Jonni Future est construit dans l'esprit d'un feuilleton d'aventures avec tout les poncifs accompagnant le genre, le côté kitsch, le suspense, l'héroïne plantureuse et belle en diable, l'acolyte naïf, les méchants effrayants... tout ce qu'il faut pour rendre les épisodes attrayants. Steve Moore est un vieux routard, et son regard sur le genre n'est pas dépourvu de subtilités ni d'ironie. Les scénarios de ces petites histoires paraissent souvent légers mais qu'importe, le but est de mettre en scène et en valeur la jolie aventurière du futur. Le récit est d'ailleurs teinté d'un érotisme léger et fort subtil qui ne manque pas d'effet. A ce titre voir Jonni au début de l'épisode "The garden of the Sklin", manger des fruits qui ressemblent à s'y méprendre à des seins, reste une image marquante. Pour mettre en image Jonni, Arthur Adams est l'artiste idéal, quel talent pour dessiner les femmes et leurs formes avantageuses (les crayonnés à la fin de l'album sont magnifiques !). Et que dire de l'imagination du bonhomme pour l'univers, que ce soit au niveau des personnages divers et variés, de leurs costumes, de la représentation des vaisseaux ou des mondes visités c'est toujours très réussi et très original. Pour les couleurs c'est dans le genre assez vif, c'est très bien fait. (Les allergiques et détracteurs de comics diront sans doute "sans âme et flashy".) Pour résumer, la partie graphique de Jonni Future est très réussie et vu que la mise en scène et le découpage sont à la hauteur, c'est un vrai plaisir visuel. Ce comic qui sort des sentiers battus est une vraie bonne surprise, l'album se dévore très (trop) vite, c'est légèrement frustrant... A priori il n'y a pas de suite prévue et c'est bien dommage. A lire, pour moi ce n'est pas bien loin du culte !

05/05/2005 (modifier)