Yannick Noah (Il était une fois...)

Note: 2.5/5
(2.5/5 pour 2 avis)

La biographie de Yannick Noah de sa naissance jusqu'à sa victoire à Roland-Garros en 1983.


Biographies Journal de Mickey Les BD de Célébrités Sport Tennis

C'est en 1984 dans le Journal de Mickey que parait la biographie du vainqueur de la Coupe Roland-Garros 1983 de tennis. Cette biographie mise en valeur par un dessin surprenant d'André Chéret (Rahan), devint un album paru aux éditions Hachette. Le scénariste n'est autre que Claude Gendrot, lui-même ancien rédacteur en chef de l'hebdomadaire Pif-Gadget. Depuis la petite enfance de Yannick Noah au Cameroun en passant par sa découverte du tennis, son arrivée en France et pour finir sa belle victoire à Roland-Garros en 1983, cet album passe en revue toute la vie du sportif Franco-Camerounais de sa naissance jusqu'à son apogée tennistique. .

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Mai 1984
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Yannick Noah (Il était une fois...) © Hachette 1984

26/04/2005 | Ro
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Pas grand-chose à dire de cet album, qui n’est pas facile à rencontrer et qui, bâti uniquement autour de l’ascension tennistique d’un homme, de son plus jeune âge au Cameroun jusqu’à sa consécration avec sa victoire à Roland Garros en 1983, n’intéressera je le crains que les amateurs de tennis et/ou les fans absolus de Yannick Noah. Ces derniers pourront même être frustrés de voir l’album s’arrêter à cette victoire, sans aller plus loin, si ce n’est pour sa carrière de chanteur, au moins pour le reste de sa carrière sportive. Il est vrai que l’album a été édité en pleine ferveur, au moment où Noah était sans doute le Français le plus médiatisé et populaire. La narration est assez monotone, même si toutes les étapes importantes sont traitées, de façon naïve et linéaire. Mais il n’y a pas d’effort de « romantisation », pas de construction d’intrigue. Quant au dessin de Chéret, on reconnait son trait très classique. Et sur un certain nombre de plongeons ou actions tennistiques de Noah, on reconnait des postures adoptées par Rahan (Noah étant ici à peine moins musculeux que le fils de âges farouches). Une curiosité à réserver pour les fans complétistes de Noah je pense. Ou à un jeune lectorat curieux de découvrir un exemple de réussite sportive.

06/12/2021 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Une Bd qui m'avait relativement marqué à l'époque où je l'avais lue pour la première fois dans le Journal de Mickey : je vivais effectivement en Afrique, j'avais vécu au Cameroun et je jouais également au Tennis. Autant dire que l'histoire de Yannick Noah me parlait directement. En 1984 à la sortie de cette BD, Yannick Noah était l'idole sportive de la France qui gagne, le Zinédine Zidane de l'époque. Le dessin est celui d'André Chéret, plus connu pour sa série Rahan, et on y retrouve le même style. C'est donc un dessin réaliste, avec une petite touche de... naïveté dans les traits des personnages, je dirais. Ca passe plutôt bien puisque le scénario a la même touche justement de naïveté et de jeunesse. Quant à l'histoire, c'est vraiment la biographie de Yannick Noah, sans réelle fioriture, sans s'attarder sur de quelconques détails (pas de romance, pas de reflexion psychologique, etc...). C'est vraiment une BD à la fois hommage et informative pour faire découvrir aux jeunes fans du Tennisman ce qu'a été sa vie, son apprentissage sportif, ses rencontres et ce qui l'a amené à sa belle victoire de 1983. La narration est un peu naïve, plutôt destinée à la jeunesse qu'à un public adulte. Il ne ressort pas grand chose d'autre de cette BD que les informations qu'on peut y apprendre sur la vie de Yannick Noah et un peu sur le monde du Tennis de l'époque. Ca se lit néanmoins plutôt bien, même s'il s'agit tout de même de réserver la lecture à un public plutôt précis de jeunes curieux amateurs de succès sportif et autres fans de Yannick Noah ou nostalgiques de l'époque.

26/04/2005 (modifier)