Salvatore

Note: 3.74/5
(3.74/5 pour 23 avis)

Salvatore est un chien. Salvatore est garagiste. Et un bon ! Il est réputé dans toute la région. Un de ceux qui élève la mécanique au rang d'Art ! Pourtant, Salvatore s'est installé là-haut dans la montagne, à l'écart du bruit et des gens.


Animalier Cochons, Porcs et Cie Coupés du monde... École européenne supérieure de l'image Expresso Les prix lecteurs BDTheque 2005 Séries hélas abandonnées

Salvatore est un chien. Salvatore est garagiste. Et un bon ! Il est réputé dans toute la région. Un de ceux qui élève la mécanique au rang d'Art ! Pourtant, Salvatore s'est installé là-haut dans la montagne, à l'écart du bruit et des gens. Il ne les aime pas beaucoup, les gens. Ceux qui le bousculent quand il déguste sa fondue, ceux qui l'empêchent de savourer sa cigarette et son journal, après le repas. Alors il les fait attendre sans vergogne. Et parfois même, dérobe une pièce des moteurs qu'on lui confie ! Mais alors, Salvatore ne serait-il qu'une ordure ? Pas si vite. Comme un rouage bien huilé, il a conçu un plan diabolique pour retrouver celle qu'il aime, tout en poils brillants et sourire tendre : Julie. Et personne ne pourra le détourner de ce chemin, personne.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 2005
Statut histoire Série abandonnée (premier cycle de 4 tomes mais marqué "à suivre") 4 tomes parus
Couverture de la série Salvatore
Les notes (23)
Cliquez pour lire les avis

08/01/2005 | ThePatrick
Modifier


J’ai toujours eu du mal avec les productions de De Crécy, je lui reconnais un univers et une patte graphique mais je n’ai jamais réussi à rentrer complètement dedans, sa poésie ne me touchant pas. Salvatore me semble son œuvre la plus accessible, je me suis arrêté à l’acquisition du tome 3 à l'époque. Va t’en savoir pourquoi je trouvais à l’univers un côté Amélie Poulain un peu loufoque ... bref l’histoire se laissait lire mais n’était pas non plus des plus palpitantes. Depuis la série a été abandonnée ... donc je ne me vois pas conseiller l’achat (même si a priori le tome 4 boucle un cycle)

06/09/2019 (modifier)
Par Gaston
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Gaston

3.5 Une série bien délirante. J'aime quand je suis totalement incapable de prévoir ce que je vais lire. Le scénario est rempli d'imagination et chaque tome est rempli de bonnes trouvailles. J'aime beaucoup la truie et la chatte qui a adopté un des petits de la truie. Il y a quelque chose de poétique dans leurs histoires, spécialement avec la truie victime d'un monde cruel et froid. En revanche, j'avoue avoir un peu de mal avec le héros lui-même. Son histoire est pas mal et j'aime ses interactions avec son 'humain', mais son histoire d'amour ne me séduit guère et je me suis un peu emmerdé durant le dernier tome à cause de ça. J'espère que la suite va le rendre plus intéressant. Hormis se défaut, j'ai vraiment pris du plaisir durant ma lecture. Je pense que je vais regarder de plus près les autres œuvres de Crécy.

03/07/2011 (modifier)
Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

J'ai franchement bien aimé les aventures de ce chien de garagiste hors du commun. C'est un monde animalier bien étrange mais si charmant. Il y a comme un vent de fraîcheur qui parcourt cette série. Certes, le fait de faire vivre des animaux comme des êtres humains n'est pas ce qu'on pourrait qualifier de vraiment original, mais il y a cette touche qui nous indique que ce sont bien les humains qui sont maîtres de la destinée sur cette planète. Bref, une coexistence assez intéressante entre ces deux mondes. Le contexte de cette histoire paraît très enfantin de même que le dessin. Mais il ne faut pas vous y tromper. C'est un récit qui s'adresse quand même aux adultes avec des réflexions bien pensées ("tout est démontable, même la démocratie"). Au final, on a droit à une oeuvre drôle et attendrissante marquée par un peu de poésie et suffisamment de suspense entretenu pour qu'on ait l'envie de continuer l'aventure.

28/02/2010 (modifier)
Par arnold
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Salvatore est une bande dessinée à lire l’hiver. Parce que la fondue savoyarde c’est un plat d’hiver pardi ! Bon okay, c’est pas une bonne raison. Mais y’a pas vraiment besoin de bonne raison pour lire Salvatore. Parce que c’est une excellente bande dessinée, donc faut la lire ! De Crécy prouve ici qu’on peut faire du grand public et de la qualité. Qu’on peut faire de l’humour sans forcément mettre un gros nez rouge et faire des bruits de prout, bref, qu’on peut être léger mais juste. C’est qu’il en faut, du talent pour arriver à un pareil résultat ! Les 3 tomes parus à ce jour forment une série cohérente qui ne désunit pas, et pourtant ce n’était pas gagné d’avance parce que c’est vrai quoi, la fondue savoyarde, ça fait des fils. Des fils, il y en a plein, à cause d’une truie myope comme une taupe qui met bas dans une voiture après plusieurs acrobaties délirantes. Et du délire, y’en a plein mais toujours sous contrôle, grâce à des personnages hauts en couleurs (même ceux qui sont petits et plutôt grisâtres). Plusieurs pistes s’ouvrent à chaque album et on se dit que l’auteur a une sacrée réserve de situations et de fils à tirer dans sa bobine. A commencer par le personnage central, Salvatore, un chien à la bobine sympathique qui a le cœur pur et un idéal amoureux soluble dans les moteurs à explosion. On aura juste du attendre longtemps le 3ème tome, rien à se mettre sous la dent entre juin 2006 et octobre 2009 : ça en fait des hivers sans fondue. Donc, monsieur De Crécy, s’il vous plait, pour la prochaine fournée, une bonne tome d’abondance affinée 18 mois ça sera parfait !

18/02/2010 (modifier)
Par André
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Ah De Crecy...! Je viens de découvrir cette série et je dois dire que je suis vraiment enthousiaste! Quelle jolie histoire! Fan de la première heure de Léon La Came, "Super Monsieur Fruit" et autre Bibendum céleste, j'ai redécouvert mon auteur préféré. Redécouvert parce qu'avec Journal d'un fantôme j'avais été déçu, mais vraiment déçu... Dans cette série, on suit le parcours d'un chien garagiste misanthrope qui vole des pièces de voitures à ses clients (qui se déplacent tout en haut d'une montagne, là ou vit notre ami) afin de construire un super méga véhicule. Tout ceci dans le but de retrouver son seul et unique amour. Ah les histoires d'amour... Un trait caractéristique de l'auteur, un léger sens du décalage, la route, les phrases poétiques, les concepts philosophiques...Tout y est pour une excellente bd ! Un vrai coup de cœur !

10/10/2009 (modifier)
Par iannick
Note: 4/5
L'avatar du posteur iannick

Avis sur le premier tome "Transport amoureux" : Eh béh ! A ma connaissance, je ne connais aucun album ayant ce sens de narration ! Quand j’ai lu ce premier tome de « Salvatore », je n’ai pas pu m’empêcher de faire le parallèle avec «Le fabuleux destin d’Amélie Poulain » tant les références y sont nombreuses ! Dans « transports amoureux », j’y ai retrouvé cette voix off du film teintée d’ironie et de tendresse. Dans cette BD, des petits détails de la vie quotidienne nous sautent d’un seul coup comme ça aux yeux ! Et puis, il y a cette façon de captiver l’attention du lecteur sur une histoire qui a comme base une intrigue assez banale…. De nombreuses séquences sont vraiment hilarantes et très absurdes, je pense notamment aux passages où l’on voit la façon de conduire d’Amandine et la scène de cascades. L’humour noir présent dans cet album n’est jamais provocant ou méchant. Le dessin et les couleurs de De Crécy contribuent énormément à cette ambiance parsemée de poésie et de tendresse. Pour moi, « Transport amoureux » est pour l’instant la bédé surprise de ce début d’année, un très bon premier tome que je vous recommande fortement de lire ! Note finale : 4/5 Avis sur le deuxième tome "Le grand départ" : Ce deuxième tome de « Salvatore » est aussi loufoque et sympathique que le précédent. Dans cet album, la grosse nouveauté vient de l’apparition d’un nouveau personnage qui se révèle être le compagnon « idéal » du garagiste (Salvatore). Au contraire du premier tome, l’action se passe essentiellement en ville où ce mécano va essayer d’obtenir la pièce rare, la merveille qui lui permettra de faire démarrer son formidable véhicule et ainsi , lui permettre de rejoindre sa bien-aimée (Julie). Pendant ce temps-là, Amandine, la porcine, est à la recherche de son petit dans cette même ville… Le scénario est donc une histoire basée sur le chassé-croisé entre Amandine et Salvatore. Le dessin est assez épuré et la mise en couleurs utilise des tons pastels qui sied parfaitement à l’ambiance poétique et sympathique de ce récit utilisant des personnages animaliers. Le thème de l’histoire est à mi-chemin entre le conte et la satire de notre société. Certaines séquences sont à la fois paradoxalement dramatiques et humoristiques à cause des réactions comiques des personnages. Je donne une mention spéciale à la narration : elle est parfaite et elle a beaucoup contribué au plaisir que j’ai pu ressentir lors la lecture de cette BD. Au final, ce deuxième tome confirme la bonne impression laissée lors de ma lecture du premier album. « salvatore » se révèle être un excellent conte pour ceux qui cherchent une BD distrayante et pouvant leur procurer beaucoup d’émotions. Quant aux autres : n’hésitez pas à feuilleter « Salvatore » ! Note finale : 4/5

16/06/2005 (MAJ le 02/08/2008) (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 4/5

Bluffé que j'ai été !... Cette série de Nicolas de Crécy me semblait sentir le n'importe quoi, l'imagerie animalière facile nourrie au picotin du délire. Mais j'ai pourtant plongé, sans me retenir, dans cette histoire. J'y ai retrouvé avec plaisir un trait immédiatement reconnaissable, un univers imaginaire affûté, un conte digne de ceux que l'on réclame avant d'aller au lit et qui se distille avec soin ; affrontant l'impatience et les effets de manches. Une très bonne surprise. J'avais acheté ces albums pour ma belle-fille ; laquelle collectionne les petits cochons. Je les ai gardés ! Et tralala !..

16/02/2007 (modifier)
Par biglolo
Note: 2/5

Vue la note de cette série dans BDThèque, je me faisais une joie de la lire. Hélas, je ne dois pas être réceptif à l'univers de De Crécy car déjà Période Glaciaire m'avait refroidi :). Et là, j’ai eu la même sensation. Pourtant, au début, les personnages m'ont paru intéressants et rigolos : une truie myope comme une taupe et enceinte jusqu’au groin de 12 cochonnets ; un chien, Salvatore, garagiste, passionné de mécanique (ça aide pour être garagiste) et en quête de retrouver son unique amour ; un petit homme habitant dans un niche, compagnon de Salvatore (pas mal, l’inversion homme-chien). Bref, de quoi titiller ma curiosité. De plus, j'ai bien aimé leur présentation par une voix off qui est parfois interpellée par les personnages eux-mêmes, un peu comme dans les cartoons de Tex Avery. D’ailleurs, le dessin est assez rigolo et pas désagréable. Mais hélas, je n’ai pas du tout accroché à l’histoire, qui est trop loufoque et abracadabrante, à mon goût. Au début intrigué, je me suis vite lassé de l’histoire et de ses personnages. Trop de n’importe quoi, trop de passages qui ne font pas avancer l’histoire… Bref, à partir du tome 2, ma lecture est devenue pénible et j’étais pressé d’en finir (j’ai parcouru les dernières pages en diagonale. Honte sur moi !). Bref, exactement le reproche que j’ai fait à Période Glaciaire : l’intérêt du début s’est volatilisé en cours de lecture. Donc je pense que ce n’est pas une BD qui correspond à mes goûts… dommage pour moi.

12/02/2007 (modifier)
Par pol
Note: 4/5
L'avatar du posteur pol

Salvatore est un petit chien, garagiste, amateur de fondue savoyarde, qui vit complètement isolé au somment d’un pic. Amandine est une cochonne, myope comme une taupe, enceinte jusqu’au cou et elle a besoin d’une petite révision sur sa voiture….Mais qu’est ce que c’est que ça ? Eh bien ça, c’est une série que j’ai trouvée très sympa. Il y a pas mal de situations amusantes, on ne rit pas aux éclats, mais on sourit quand même volontiers. L’histoire est plutôt originale, et les personnages sont très attachants et bien rigolos. Le dessin est assez simpliste, mais il contribue parfaitement à la bonne humeur de la série. Une agréable surprise, puisque je l’ai emprunté sans savoir de quoi ça parlait et que j’ai passé un très bon moment.

10/01/2007 (modifier)
Par alban
Note: 5/5

Salvatore tome 1 : Un univers animalier qui nous change de la vision « Disneyenne » actuelle dans la BD, cela nous fait du bien. Nicolas de Crécy nous offre une vision décalée d'un monde où l'unique obsession du héros est s'évader pour trouver l'amour. Mais qu'est-on prêt à faire par amour ? Presque tout ? Salvatore lui ne fait que voler quelques pièces dans les autos qu'il répare sans franchir la ligne jaune en ne mettant pas en danger ses clients. En sus des égarements amoureux de Salvatore, Nicolas de Crécy nous gratifie de la description d'un microcosme où tout peu arriver. A ce stade, nous assistons à la mise en place des fondations et Nicolas de Crécy nous aiguille suffisamment pour penser que tout sera lié dans les prochains volumes. J'ai dévoré ce premier album comme on dévore un bon rôti de porc (d'ailleurs n'était-ce pas un morceau de... non cela ne se peut...), avec cet univers qu'on sent si proche du notre mais aussi très éloigné. La collection Expresso s'est enrichie d'une belle série. Salvatore tome 2 : C'est un Salvatore prêt à beaucoup de choses pour atteindre son rêve amoureux que nous découvrons dans cet album... quoiqu'en avançant, on peut se poser la question de savoir si Salvatore nous a bien dit la vérité sur cette relation... mais là n'est pas la question pour le moment. Nous avions découvert un gentil petit voleur dans le premier album et cette fois-ci c'est un chien capable d'aller beaucoup plus loin qui nous est présenté, et encore heureusement que cette fois ci nous avons un « témoin » pour nous conter la réalité des faits... Nicolas de Crécy sait distiller à doses homéopathiques les différents éléments de son histoire, ses héros ne vivent que par leur égocentrisme et leurs obsessions mais ils sont attachants car proches de notre côté sombre. Amandine qui nous était présentée comme une mère modèle à la recherche de son enfant perdu se laisse dévorer par sa recherche et semble incapable d'assumer l'existence du reste de sa progéniture. Nicolas de Crécy joue toujours avec cette voix off qui nous guide avec intelligence vers la suite. Un régal...

04/09/2006 (modifier)