Tsuru princesse des mers

Note: 2.75/5
(2.75/5 pour 4 avis)

Dans le Japon du Moyen-Âge, la princesse d'un peuple de marins aspire à découvrir le monde et à ouvrir son peuple au progrès. Affrontements garantis avec les ambitieux royaumes voisins. Titre original : Umizuru


1454 - 1643 : Du début de la Renaissance à Louis XIII Akata / Delcourt Guerrières Seinen Shogakukan

Loin des traditions ancestrales, Tsuru n'aspire qu'à découvrir le monde et à ouvrir son peuple au progrès. Libertaire, rebelle, créative et pleine de vie, elle défie les convenances pour réaliser ses rêves et faire évoluer les mentalités. Affrontement nautique, construction de bateau novateur et anéantissement de hordes de rats sauvages sont les premiers faits d'arme d'une princesse peu ordinaire, capable de quitter son peuple pour mieux le servir !

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Octobre 2004
Statut histoire Série terminée (Terminée en 3 tomes.) 3 tomes parus
Couverture de la série Tsuru princesse des mers
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

24/10/2004 | ThePatrick
Modifier


Par Pasukare
Note: 3/5
L'avatar du posteur Pasukare

"Tsuru, princesse des mers" est une libre adaptation de certains faits hisoriques du Japon du XVIème siècle. L'histoire de cette jeune fille rebelle, courageuse, curieuse et aventurière se déroule au sein d'une communauté de marins qui régissaient la circulation des bâteaux sur une des mers encerclant le Japon. Tsuru veut aller au-delà des voies habituelles, vers la haute mer, vers les peuples d'Occident qui eux affluent vers le Japon pensant y trouver fortune, avec l'esprit ouvert à l'autre et une grande soif de découverte. J'aime beaucoup de dessin d'Hideki Mori, chaque tête de chapitre a dû être un petit plaisir pour l'auteur qui nous présente Tsuru en posture et tenue sexy. Tout au long de l'histoire, on sent bien à travers sont trait la farouche volonté de la jeune fille. L'histoire est intéressante puisqu'elle nous présente un Japon à un tournant de son histoire, juste avant l'arrivée des armes à feu, avant l'intrusion des européens. J'ai suivi avec plaisir les rencontres et la quête de Tsuru pour en savoir plus sur les techniques de navigation en haute mer mais mon enthousiasme a été stoppé net par une fin abrupte en plein milieu du troisième et dernier tome alors que je m'attendais forcément à en avoir un peu plus... dommage. Le tome 3 se termine cependant par deux histoire également intéressantes, notamment la seconde qui se termine sur une série de notes explicatives sur le seppuku, ses origines, ses codes, et sa disparition progressive depuis son interdiction. "Tsuru princesse des mers" est donc une série très instructive et joliment illustrée, ce qui ne gâche rien. Franchement pas mal mais un peu frustrante (ce qui me fait opter pour le 3/5) quand même avec cette fin précipitée en plein milieu du tome 3.

21/08/2010 (modifier)
Par cac
Note: 3/5

Que penser de ce premier tome ? Je dirais que c'est de l'aventure toute basique avec un background historique finalement assez peu présent. L'héroïne (de l'histoire) est plus souvent énervante que passionnante. C'est une princesse atypique qui cherche à se rapprocher du peuple et des activités des hommes contrairement à son rang. Le dessin est potable, mais bon ce n'est pas le point fort. Une série de seulement 3 tomes, donc on ne se lance pas dans une histoire interminable de toute façon.

20/11/2004 (modifier)

Difficile de juger sur 1 seul tome, d'ailleurs je pense que 3 tomes seulement pour cette série qui semble avoir beaucoup d'ambition ça risque d'être léger. En effet en lisant on sent trop la précipitation, et à moins d'avoir une solide connaissance de l'histoire, (ce qui est loin d'être mon cas) ça peut paraître bien confus. L'intérêt est donc reporté sur Tsuru héroïne de ce récit, et jeune fille curieuse à l'esprit ouvert, considérée par son entourage comme étant quelqu'un d'excentrique voire farfelue. Vu que la mise en place et le descriptif historique de l'auteur sont assez lourds, dur d'en dire beaucoup sur les évènements, mais bon on sent bien que les thèmes chers à Hideki Mori(Stratège) sont ancrés dans le récit. En fait c'est justement par rapport à Stratège que j'ai acheté cette BD. Et je peux déjà affirmer sans risque que c'est clairement en dessous, j'aime le style des dessins de l'auteur et peut-être qu'ils sont plus beaux dans Tsuru que ceux de Stratège, il n'empêche moi j'aimais bien le style plus épuré et moins riche de ce Stratège. Et (je me répète mais bon) pour une histoire de cet acabit 3 tomes c'est trop peu, enfin j'espère me tromper mais bon... Je ferai cette série jusqu'au bout, mais je n'arrive pas à en conseiller l'achat, trop de doutes subsistent j'y reviendrai plus tard. 20/09/05: Aprés la lecture des trois volumes qui composent l'intégralité de cette série je suis déçu, les aventures de Tsuru n'arrivent pas à passionner et sa quète de découverte du monde n'est pas des plus palpitantes. On est loin de la qualité de Stratège. Le seul avantage de Tsuru est d'être une série courte pour un manga mais bon... Une lecture inutile selon moi.

02/11/2004 (modifier)

Tome 1 :
Ah ah, "Tsuru princesse des mers", ça fait un peu "Barbe-rouge, le roi des 7 mers". :) Bon, ceci dit c'est quand même une série de Hideki Mori, l'auteur du très bon Stratège. Et cette série-ci présente un contexte globalement similaire : la Chine à une époque reculée (le 16ème siècle, selon toute vraisemblance), des royaumes dans une situation stratégique, politique et militaire délicate, des combats où astuce et originalité se combinent avec l'efficacité, et... un personnage central qui va faire bouger un peu tout ça. Vous l'aurez compris, "Tsuru" ressemble pas mal dans son sujet à Stratège. Les sources historiques sont importantes, même si je trouve la couverture particulièrement ridicule, avec Tsuru qui montre son nombril en affichant un sourire semi-aguicheur (et un grand sabre, 'tention, on regarde mais on touche pas !). Ceci étant dit, l'intrigue générale et le déroulement de l'histoire sont un peu confus. Plus précisément, pas très clairement délimités : on a parfois l'impression que l'album s'éparpille et n'est pas très clair quant à son but. Alors même s'il reste agréable à lire, ce tome 1 est pour l'instant largement inférieur au début de Stratège, et on se demande un peu comment tout cela va tourner en seulement trois tomes.
Tome 2 :
Moui, bon, ça continue un peu dans la même veine, genre roman d'aventures et de jupes courtes sur fond historique. La vraisemblance de tout ça est très faible, tant dans la forme qu'au niveau des motivations des personnages. En plus il y a quelques erreurs vraiment grossières de proportion, ça a eu tendance à gâcher un peu ma lecture. A lire pour se distraire. Mbof.

24/10/2004 (modifier)