Crimes d'Art

Note: 4/5
(4/5 pour 3 avis)

Crimes et passions au coeur d'un opéra


Le personnel d’un opéra reçoit d’étranges lettres de menaces signées par "celui qui s’amuse". Chaque lettre comporte une phrase extraite d’un opéra célèbre. La dernière en date, destinée au directeur de l’opéra, est extraite du Don Giovanni de Mozart "et l’enfer s’ouvrira pour vous avant l’aube.." Un inspecteur est envoyé sur place pour tirer l’affaire au clair. En même temps, il découvre le monde surprenant des gens de l’opéra qui cultivent la démesure, l’outrance et l’hystérie ...

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Avril 1995
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Crimes d'Art
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

25/09/2004 | Pierig
Modifier


Par Superjé
Note: 4/5

Avis après lecture du tome 1 : En voici un surprise totalement (ou presque) inconnue. "Crimes d'Art", c'est une enquête dans le milieu un peu fou de l'opéra, remplie de clichés, mais très agréable à lire. Pour commencer, le dessin à l'aquarelle (je dirais) est magnifique. Un joli réalisme pour une enquête tout à fait classique (avec un détective en chapeau/imper' ) sur des lettres de menace anonymes et autres crimes. Une ambiance qui n'est pas sans rappeler le très connu Blacksad. Tout comme cette dernière série, ici le scénario n'est pas des plus géniaux, mais il est "pas mal", on n'a aucun mal à avancer dans l'enquête, enquête qui est plutôt bien ficelée, même si je dois avouer que la fin, très abrupte, est un peu frustrante et m'a laissé sur ma faim. Je lirais le tome 2 (apparemment encore plus introuvable) avec grand plaisir... Si je le trouve, justement. Pour les amateurs de polars classiques.

25/08/2011 (modifier)
Par elveen
Note: 4/5

Crimes d’art, découvert par hasard dans les rayons de la bédéthèque, est un petit album assez sympathique. Ca se passe dans un théâtre. Mais pas n’importe quel théâtre : un opéra! Or, "l’opéra cultive la démesure, l’outrance et l’hystérie". Ainsi, rien d’étonnant à ce que les relations entre les divers membres de cet opéra, "coutumiers des exagérations les plus baroques", aient quelques petits problèmes de cohabitation. L’inspecteur de police qui vient enquêter sur des lettres de menaces va découvrir des inimitiés, des tromperies, des histoires d’amour... Bref, tout ce que la société humaine peut compter comme relations. Une enquête assez plaisante, parce que bien construite et aussi parce qu’elle nous présente des personnages hauts en couleurs. Le tout est servi par des dessins assez bien faits. Le découpage et la mise en page sont quant à eux fort bien réalisés, avec beaucoup de maîtrise. J’ai hésité entre 3 et 4, mais l’ambiance de l’album (je n’ai lu que "Opéra"), fait pencher la balance vers le 4. C'est difficile à expliquer, mais cet album sans prétention m'a vraiment fait passer un bon moment.

03/10/2004 (modifier)
Par Pierig
Note: 4/5
L'avatar du posteur Pierig

Excellent huit clos ! Ce qui frappe au premier abord, c’est la qualité époustouflante des planches tout en aquarelle. Superbe ! De plus, ce polar m’a beaucoup intéressé en ouvrant le voile sur une partie de l’envers du décor d’un opéra. Le récit est donc bien documenté et la narration fait preuve d’une maîtrise exemplaire avec des dialogues recherchés et bien structurés. Fausses pistes, intrigue tortueuse, des fous plus fous les uns que les autres . . . voici planté le décor. De Crimes d’Art, je n’ai lu que "Opéra" qui peut très bien se lire comme un one shot! Belle découverte! (merci Elveen! ;))

25/09/2004 (modifier)