Les Guerriers

Note: 2.5/5
(2.5/5 pour 14 avis)

La guerre du Talion a sonné le glas de l'empire Humain, le plus grand et le plus puissant que Kelhîn ait connu. La race des hommes a été pourchassée et exterminée. Cinq siècles après, il ne reste que quelques clans humains parqués dans des réserves. Mais un guerrier, Talian, héritier de l'art ancestral du combat, refuse de laisser s'éteindre son peuple. Il lui faut trouver une terre libre sur laquelle pourra prospérer son peuple. Avec ses compagnons d'aventure, Min-Draï et Xures, il va parcourir Kelhîn à la recherche de cette contrée sur laquelle repose tous les espoirs d'une nouvelle nation humaine.


Lanfeust Mag

La guerre du Talion a sonné le glas de l'empire Humain, le plus grand et le plus puissant que Kelhîn ait connu. La race des hommes a été pourchassée et exterminée. Cinq siècles après, il ne reste que quelques clans humains parqués dans des réserves. Mais un guerrier, Talian, héritier de l'art ancestral du combat, refuse de laisser s'éteindre son peuple. Il lui faut trouver une terre libre sur laquelle pourra prospérer son peuple. Avec ses compagnons d'aventure, Min-Draï et Xures, il va parcourir Kelhîn à la recherche de cette contrée sur laquelle repose tous les espoirs d'une nouvelle nation humaine.

Scénariste
Dessinateurs
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Novembre 1996
Statut histoire Série terminée (un cycle de 4 albums, puis albums indépendants) 7 tomes parus
Couverture de la série Les Guerriers
Les notes (14)
Cliquez pour lire les avis

15/10/2001 | Fubuki
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

La moyenne de cette série est basse et les critiques à mon goût plutôt injustes ; je trouve qu'il y a pire en fantasy, et encore une fois, je vais aller à contre-courant en la défendant. Cette série utilise un scénario classique de ce type d'aventure ; déjà en 1996, une quête faisait l'objet de ce récit riche en rebondissements. Ce qui est intéressant, c'est l'univers crée par les auteurs, constitué d'un monde barbare et violent qui paraît ancien, habité par de nombreux peuples d'aspect reptilien ou simiesque, et dont les cartes et descriptions du monde de Kelhin sont très utiles en pages de garde de chaque album pour tous les situer. Ceci renforce la crédibilité de ce monde où il est facile de s'y perdre, mais rendu ainsi fascinant parce que bien élaboré. La végétation, les animaux, les armures, les caractéristiques de chaque peuple, les 3 héros principaux rendus attachants, les architectures incroyables de certaines cités ou forteresses joliment dessinées...ajoutés à une propension aux combats sanglants, voire gore par endroits, font de cette série une incontestable réussite. C'est une lecture qui se fait sans ennui, c'est ce qui compte, car il ne faut plus chercher de scénario vraiment décoiffant en fantasy, ça n'existe plus, c'est un genre trop saturé. Seul compte ici le plaisir de lecture. La seule chose où je suis d'accord avec la plupart des avis précédents, c'est les couvertures qui ne sont pas terribles, mais c'est moins grave que si c'était le contenu de la série. Le changement de dessinateur n'est pas trop perturbant, même si je préfère le dessin de Pellet, plus dur et plus fignolé, bien que celui de Tierr parvient à une belle lisibilité vers la fin. De toute façon, Pellet se rôde ici, il atteindra sa maturité graphique sur Les Forêts d'Opale. Le 1er cycle de 4 albums est le plus intéressant, la suite n'apportant pas grand chose, sinon continuer des aventures sans véritable but ; aussi pour l'achat, on peut privilégier ces 4 albums, et voir ensuite si on veut continuer.

20/01/2014 (modifier)
Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Le titre de la série et le visuel des couvertures n'annonçaient rien de bon. Je craignais lire de la médiocre heroïc-fantasy "à la Soleil", j'ai eu droit à de la médiocre heroïc-fantasy "à la Soleil", du moins dans le style de la fin des années 90 donc avec une dose modérée (pour les premiers tomes du moins) de filles gros seins. Il y avait pourtant un point honorable au début du premier tome avec cette idée d'une ancienne civilisation humaine écrasée par de multiples races de fantasy et dont les derniers descendants cherchent à retrouver un peu de la gloire passée en même temps que simplement survivre. Mais très vite, cela tourne à l'accumulation de stéréotypes et d'intrigues aussi prévisibles que sans intérêt. Le héros est sans charisme aucun. On sent que le scénariste cherche rapidement à lui adjoindre une équipe comme le veut la coutume de ce genre de récit. Et comme son acolyte initial n'est guère convaincant, on s'en débarrasse après le premier tome pour le remplacer d'abord par une pulpeuse jeune femme (soi-disant d'une race non humaine mais à part un joli motif sur le front, la différence n'est pas flagrante) puis par un petit magicien bien pratique pour les scénarios à venir. Le monde imaginé parait complètement artificiel. Donnant l'impression d'être tout petit au départ tant les personnages évoluent d'un royaume à l'autre, il se révèle néanmoins composé de multiples royaumes et races sans crédibilité ni contenance. Les intrigues sont basiques et emplies de trop grosses facilités et passages convenus. Durant les quatre tomes du premier cycle, la quête du moyen de perpétuer la race humaine maintient un certain intérêt. Mais quand celui-ci est atteint de manière peu captivante, les histoires en un tome des albums suivants tombent comme des cheveux sur la soupe. Quant au dessin, il fournit le minimum nécessaire. Sans être laid, il n'a aucun charme. Pour chacun des quatre premiers tomes, le premier dessinateur donne l'impression de changer quelque chose dans son trait à chaque nouvel album : encrage, ombrage, lettrage, comme s'il se cherchait. Puis avec le changement de dessinateur du tome 5 vient un vrai changement de style, passant du semi-réalisme du premier cycle pour se rapprocher du graphisme formaté des productions Soleil du début des années 2000, offrant au passage les premiers dénudés gratuits de l'héroïne à la série. Légèrement divertissante pour les premiers tomes, la série est d'une banalité navrante et décline de plus en plus jusqu'à une fin ressemblant plus à un abandon faute d'amateurs.

24/07/2011 (modifier)
Par Erik
Note: 1/5
L'avatar du posteur Erik

Quand je lis une bd, je souhaite quand même avoir un minimum d'intelligence dans la construction du scénario avec un tant soit peu de crédibilité. Ici, nous découvrons des couvertures hideuses, un dessin très limite, et surtout une histoire ennuyeuse et répétitive. L'enchaînement de combats ne m'a jamais fait trépider. Je crois qu'on atteint une limite dans la médiocrité avec des dialogues indigents avec tous les poncifs du genre. La carte géographique à la Arleston pour décrire le monde fantastique imaginé par les auteurs ne fait plus recette. C'est un hideux pompage. Par ailleurs, même le héros de cette aventure est totalement insignifiant et sans psychologie propre. C'est un naufrage total et encore je suis gentil ! Une série qu'on peut oublier sans regret.

27/09/2007 (MAJ le 23/04/2008) (modifier)
Par mavericks
Note: 4/5

Je suis passé outre les critiques et je me suis mis à lire cette série. Cette série est ma fois très sympa à lire, il ne faut pas se prendre la tête, il est vrai que les dessins ne sont pas parfaits et le scénario n'est pas d'une grande complexité, mais ça reste un univers captivant pour ceux qui apprécient le monde médiéval avec tout ce qui va avec.

05/02/2005 (modifier)
Par Ilghorg
Note: 2/5

J'aimerais vraiment savoir lequel de Pellet ou Latil est un psychopate !!!! C'est pas vrai ! Toutes les pages, ya sois un bras qui tombe, une tête coupée ... il faudrait se calmer, c'est quand même exageré ! Pourtant le contexte avait l'air très bien, l'histoire d'un peuple persécuté par les autres .. on aurait pu faire mieux quand même !

12/02/2003 (modifier)
Par Piehr
Note: 3/5

Les guerriers proposent un thème qui a été revu maintes fois dans différents ouvrages de science-fiction ; La réserve royale keuta est le clan humain le plus important de Kelhîn. Mais la race se meurt, il n'y a plus de naissance depuis des années. Talian, le meilleur combattant de la tribu, se lance alors dans une grande aventure pour sauver son espèce : il va s'echapper de la réserve pour trouver une humaine fertile, qui permettra de perpetuer la race. Assez nouveau dans le monde de la BD à l'époque, peut etre, mais vraiment pas dans le monde de la litterature : dommage ! Toutefois, le scénario n'est pas ininterressant, bien au contraire. L'ensemble se lit assez bien et est assez distrayant, sans pour autant casser des briques non plus. Rien d'original, donc, rien de transcendant, mais une BD qui se laisse lire, facilement. Hélas, la qualité scénaristique à tendance a diminuer au fil des tomes... Le dessin, quant à lui, est super classicos. dommage, un peu d'originalité aurait été la bienvenue, surtout dans la mise en couleur de l'ensemble. En effet, le tout est tout de même bien terne, ca, pas de pb ! limite "voile gris" sur l'ensemble de la BD... Le trait, quand à lui, n'est pas moche du tout, mais pas extra non plus. assez fin, il n'est pas toujours super adroit, et les différents personnages changent parfois de proportions d'une page à l'autre... mais rien de bien grave non plus... Encore une bédé sympatique, certes, mais qui ne resteras pas dans les anales, du moins a mon avis...

28/09/2002 (modifier)
Par Tout's
Note: 1/5

J'ai acheté le premier tome il y a 3-4 ans (je ne sais plus tellement ça remonte à loin) au salon de la bd a Bassillac (dédicacé et tout) et bien... je ne suis jamais allez plus loin, cause: dessin de mauvaise qualité et histoire insignifiante.

16/07/2002 (modifier)
Par brunelle
Note: 1/5

A mon avis, il n'y a rien de très enthousiasmant dans cette série, rien de bien innovant non plus. Et j'ai vraiment du mal avec le trait de Pellet. C'est quoi comme édition, sinon ? Ah ? Soleil ?? Tiens donc..

11/05/2002 (modifier)
Par Thanos
Note: 3/5

Un premier cycle (les 4 premiers tomes) génial, les dessins de Pellet sont superbes, le scenar aussi, mais les albums suivants sont pas terribles, le nouveau dessinateur (Tierr) s’en sort bien proche de Pellet mais avec sont style propre, sur le dessin ça reste bon, mais les scenar…. Le tome 5, indépendant, est vraiment pas terrible, le 6 n’est pas beaucoup mieux, mais un nouveau cycle se met en place, à voir. Un très bon 1 cycle, mais ça se gâte après, à lire surtout le 1 cycle.

23/04/2002 (modifier)
Par Dereck
Note: 4/5

Enfin une bonne bd médiévale fantastique qui tranche et qui saigne. Amateurs de Conan, vous trouverez sûrement votre bonheur dans cette série. Le scénario n'est pas si classique que ça, mais il est quand même assez prévisible. Et ce que j'aime par dessus tout, c'est que l'histoire donne la vedette aux guerriers (comme le titre l'indique).

23/01/2002 (modifier)