Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

L'Age d'Ombre

Note: 3/5
(3/5 pour 7 avis)

An 666 du monde des Oms. L'une après l'autre, les cités des Oms agonisent, victimes de leur atonie ou des intrusions des "autres", ces êtres élémentaires et sans pitié, simplement impatients de retrouver leur territoire, la Terre.


BDs controversées Pilote

Avant l'Ere de la Masse, il y eut l'Âge d'Ombre, cette époque ou la Terre tournait sur elle-même, mais de plus en plus lentement... C'était le temps ou, dans leurs cités-cavernes, vivaient encore les 'oms - les habitants du crépuscule. Et les remparts de la nuit se refermaient sur eux, les pétrifiant, les digérant... Pourtant, ici et là, des rêves s'insurgeaient - que l'on nomma les autres ... Des êtres élémentaires aussi dépourvus de pitié que de haine, simplement impatients de recouvrer leur bien, leur territoire: la Terre. Entrez dans l'univers onirique et froid de CAZA ...

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Mai 1982
Statut histoire Histoires courtes 2 tomes parus
Couverture de la série L'Age d'Ombre
Les notes (7)
Cliquez pour lire les avis

01/05/2004 | Ro
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

J'ai redécouvert ces récits courts dans Pilote où ils furent publiés entre 1979 et 1982-83, j'avais complètement oublié cette oeuvre de Caza, bon en même temps, ça ne m'étonne pas puisque c'est de la SF que je n'aime pas tellement. Je n'ai lu que les récits qui constituent le tome 1, les Habitants du crépuscule, et même si j'avais pu lire ceux du tome 2, je ne crois pas que j'aurais continué, car ça ne m'intéresse pas vraiment. A noter que ce tome des Habitants du crépuscule a fait l'objet d'une première édition par Dargaud dans sa Collection Pilote, je me souviens l'avoir aperçu chez des bouquinistes. Les scénarios semblent riches, mais je n'y comprend pas grand chose, c'est assez abscons, labyrinthique, nébuleux, difficile à lire, bref je ne suis vraiment pas à l'aise avec ce genre d'histoire ; en plus, je suis assez surpris de voir ça dans Pilote, ce sont des récits qui semblent plus proches de Métal Hurlant qui publiait à la même époque ce type de bande. D'un autre côté, Pilote a bien publié les Bd de Druillet, donc voila... Je n'aime pas cette science-fiction chargée et pleine de trucs insensés, mais question graphisme, qu'est-ce que c'est beau ! c'est absolument époustouflant, Caza se montre très "moebiusien" ou "moebiusant" c'est comme on veut, chaque planche vous étourdit, un véritable vertige graphique. Une Bd étonnante et désarmante au niveau histoire, mais renversante au niveau graphique, je crois qu'il faut être très fan de SF pour succomber à cette Bd.

29/06/2020 (modifier)
Par sloane
Note: 4/5
L'avatar du posteur sloane

Encore une note très subjective et teintée de nostalgie. A l'époque je découvrais Caza avec Pilote et son dessin me transportait, j'ose se mot, car en vérité c'est vrai que je pouvais rester scotché devant ses planches pendant un bon bout de temps. C'était le même résultat avec les pochettes des vinyles de Yes, Relayer, "Yessongs", etc.... Petit plus, Caza était un illustrateur pour les couvertures de nombreux romans de SF dont j'étais fan. Il est d'ailleurs bien possible que j'en ai acheté quelques uns uniquement au vu de la jaquette! Bref tout cela pour dire que pour moi cet auteur atteint pratiquement le niveau de culte, ses histoires très années 80 ont pour certaines gardées une force interessante.

17/09/2014 (modifier)
Par von
Note: 5/5 Coups de coeur expiré

Que ce soit pour les histoires ou pour le dessin, les bandes dessinées de Caza sont plus que recommandables : essentielles. L'Age d'Ombre est un recueil de métaphores colorées, à la fois apocalyptique et terriblement humaniste, mélange de science-fiction et de considération humaine, un conte de fée du futur ! Je recommande cet album à tous, c'est un véritable plaisir !

16/05/2007 (modifier)

Un graphisme magnifique, époustouflant sur des histoires courtes aussi originales qu'essentielles. C'est rare!! De la SF de base, c’est à dire des histoires souvent simples (pas de longues saga ou finalement il n'y a grand chose de profond) et compliquée (je ne donnerai comme exemple que l'histoire d'un être qui veut se débarrasser d'autres êtres envahisseurs en leur jouant de la flûte... mais pour cela il devra payer de sa personne, seule une flûte faite de son propre corps pourra être efficace). A chaque page il y a du rêve et de la réflexion. Merci Caza!

20/08/2005 (modifier)

J'ai pas accroché du tout, je viens de recomencer à le lire et je n'irai pas jusqu'au bout. Je trouve cette BD un peu chiante ou alors est-ce mon manque de culture qui ne me fait pas apprécier le travail de Caza ? Je ne sais pas mais en tout cas je n'aime pas trop les dessins et je regrette presque de l'avoir acheté.

14/09/2004 (modifier)
Par Régis
Note: 1/5

Je me suis lancé dans cette lecture car j'avais apprécié le monde d'Arkadi et l'univers créé tout autour. J'espérais le retrouver ici. Je crois que j'ai du m'égarer. C'est un vrai labyrinthe pour y retrouver un fil conducteur qui permette de s'attacher à ces petites histoires. Le dessin de Caza est toujours aussi spécial et plaisant, mais d'histoire, point. Je n'ai jamais été très fan de petits récits car j'attends avant tout d'être pris dans une histoire quand je lis une BD et c'est très difficile de s'immerger dans une histoire qui ne fait que quelques pages. Mais là, en plus je ne sais pas si j'ai apprécié ne serait-ce qu'une seule de ces histoires. C'est pas complètement ridicule, mais c'est trop bizarre pour moi.

25/07/2004 (modifier)
Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Cette série, prépubliée dans Pilote, devait faire initialement 5 tomes (Crépuscule, Nuit, Aurore, Matin, Jour) et devait servir ainsi d'introduction au Monde d'Arkadi du même auteur. Mais elle fut interrompue pour différentes raisons et seuls ne restent que les 2 premiers tomes, les plus sombres, de cette série. Alors qu'est-ce que ça donne en définitive ? Ca donne des histoires courtes très teintées du style SF des années 80 (façon Métal Hurlant), sans réel scénario mais plutôt sous la forme d'histoires courtes, étranges, poétiques, lyriques, plus proches de l'invention graphique pure et simple que de véritables histoires suivies. Et bon... le dessin de Caza est intéressant mais trop froid et trop spécifique à mon goût. Et quant à ces petites histoires lyriques, je les ai trouvées trop sombres, trop... artistique pour être prenantes. Pour moi, c'est le style de BD SF qui a mal vieilli, les BDs qui ne racontent pas vraiment une histoire mais ressemblent plus à des tentatives (un peu ratées) d'oeuvres d'art. Assez ennuyeux à lire et pas si joli que ça à regarder.

01/05/2004 (modifier)