Grendel (Grendel Tales: Four Devils, One Hell)

Note: 1/5
(1/5 pour 1 avis)

"Le joueur, le détective, le fou, l'artiste... Quatre démons exilés, en quête d'un enfer. Ils suivent des chemins différents et pourtant, ils finissent tous par se retrouver dans le même train de nuit pour la Nouvelle-Orléans. Les démons vont se disputer la ville, mais le maître des lieux, assoiffé de pouvoir et plus déterminé que jamais, n'est pas prêt à passer la main".


Auteurs britanniques Dark Horse Comics

"Le joueur, le détective, le fou, l'artiste... Quatre démons exilés, en quête d'un enfer. Ils suivent des chemins différents et pourtant, ils finissent tous par se retrouver dans le même train de nuit pour la Nouvelle-Orléans. Les démons vont se disputer la ville, mais le maître des lieux, assoiffé de pouvoir et plus déterminé que jamais, n'est pas prêt à passer la main". Vous n'avez rien compris à ce résumé ? Ca tombe bien, moi je n'ai rien compris à "l'histoire". Sinon ça parle un peu d'une enquête menée par un gars qui a une main en quelque chose de très solide, d'espèces de vampires, de Louisiane et de... Grendel.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Décembre 2003
Statut histoire One shot (Mini-série.) 1 tome paru
Couverture de la série Grendel
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

03/03/2004 | ThePatrick
Modifier


C'est quand même vachement bien de lire des trucs comme ça de temps en temps, parce qu'après on peut lire n'importe quoi, même une daube immonde, on ne pourra que trouver ça mieux. Ce machin, appelé "Quatre démons, un enfer" et estampillé du numéro 1, qui ne sera fort heureusement jamais suivi d'un 2 -- comme quoi la justice divine ne laisse pas faire n'importe quoi -- est en effet apparemment une mini-série dérivée d'une création de Matt Wagner, Grendel. Ne me demandez pas ce qu'est un Grendel, s'il y en a plusieurs, ou à quoi ça ressemble parce que je n'en ai aucune idée. Ce bouquin est un ramassis de scènes auxquelles trouver un sens tient du miracle ou du don de divination, et à aucun moment il n'explique quoi que ce soit. Comme si ça ne suffisait pas, la mise en scène est nulle, les textes sont coupés précisément là où il ne faut pas (c'est fait exprès, hein, mais le résultat est une bouillie qui parvient tout de même à faire grincer des dents), et le dessin est navrant. Oh, certaines cases sont très jolies. Si, vraiment. Mais d'autres sont complètement loupées, et en plus moches au point d'en être repoussantes. Ah, et à la fin y a un gros massacre. Donc voilà. Si vous n'avez pas envie de lire ça, c'est bien. Si vous pensez que c'est vraiment très très mauvais, au point de pouvoir prétendre au titre de pire album en catégorie comics postés ici, c'est mieux : vous êtes sur la bonne voie pour deviner ce que j'en pense. A lire, donc, si on tombe dessus comme ça en bibliothèque ou qu'on nous le donne ? Hum... J'ai dû mal me faire comprendre : NON !

03/03/2004 (modifier)